Partagez | 
 

 [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Jeu 7 Juil - 4:15

Il avait eu envie de sortir, cette journée là…le ciel se trouvait à être d’un gris morbide depuis plusieurs journée déjà, et quelque chose lui disait qu’une chose allait bientôt arriver… les voix des esprits se faisaient de plus en plus silencieuses…comme apeuré, et Elliot savait parfaitement ce que cela signifiait… Quelque chose d’important allait lui arriver. Quelque chose de bien…de mauvais… ça il ne savait pas, mais cela allait arriver. Il se devait d’aller voir, d’écouter ce que les voix lui murmuraient. Trop de fois par le passé il les avait ignoré, et les jumeaux étaient mort en parti à cause de cela…Le Nympha sortit donc de son loft, ajustant sa veste de cuir d’un geste habituel. Il lança un regard de chaque côté, comme s’il avait peur de quelque chose, ou de quelqu’un, puis s’aventura dans une rue adjacente d’un pas rapide. L’instant suivant, la rue se trouvait à être vide. Elliot avait transplané.

Passant une main dans ses yeux, Elliot regarda le ciel… un peu plus loin, il pouvait voir que les nuages commençaient à se dissiper, laissant place au soleil… Il sut, dés cet instant, qu’il devait aller dans la direction opposé. L’air était douloureusement humide, et à peine quelques pas plus tard, le jeune homme fut contraint de retirer son manteau, sous peine de mourir sous la chaleur. Le sol, bien trop boueux et envahi de verdure pour être celui d’une rue, salissait ses bottes. Et pourtant, il n’y prêtait pas vraiment attention. Son regard azur était ancré sur l’horizon, fixant quelque chose qui ne semblait pas être visible à l’œil humain.

Après une dizaine de minutes de marche, il put percevoir à l’aide de ses dons de Nympa des coups de fusils… Fronçant des sourcils, il essaya de voir ce qui était en train de se passer au loin, mais rien n’apparut dans son champ de vision… Autour de lui, les esprits semblaient bien agités, murmurant sans fin des paroles dont il ne comprenait que la moitié… et pourtant, il sut en les écoutant ce qui était en train de se produire… Les chasseurs étaient en train de s’en prendre à un groupe d’host.

Il ne put s’empêcher de grogner, fronçant des sourcils.

    « Ces monstres…


Essayant de contrôler un minimum sa colère, Elliot décida de s’allumer une cigarette. Il resta sur place pendant un instant, le mégot au bout du bec, les yeux fermés… essayant de penser à autre chose… Et pourtant, cela lui était presque impossible. Ses sens surdéveloppés lui permettant d’entendre chaque coup de feu… chaque hurlement de douleur… car malgré les pouvoirs magiques des hosts… les chasseurs se trouvaient à être doué, une arme à la main…Il avait envie d’aller les rejoindre, de leur prendre leur arme et de tous les tuer un par un … mais Elliot savait contrôler sa colère, depuis Poudlard… Les Nympha lui avaient appris que la violence n’aidait en rien, et il se plaisait à les croire…
Jetant son mégot au sol, il ouvrit les yeux, regardant l’horizon d’un œil décidé. L’instant suivant, Elliot avait de nouveau disparu, ayant parti à courir à toute vitesse. Ses années en compagnie des Nympha, ceux de sa race, lui avaient permis d’accentuer ses capacités… il pouvait maintenant courir à une bonne vitesse, et cela avec une agilité presque déconcertante. Quelques secondes plus tard, il put clairement voir le camp de bataille… il sentit son cœur se serrer douloureusement dans sa poitrine quand l’odeur du sang frais se fit sentir et en voyant les corps sans vie qui joncher le sol. Ces chasseurs n’étaient que des monstres.

Son regard azur était revenu dur comme de la pierre, et froid comme l’acier…Son visage, d’habitude si amical, semblait déformé par la colère, par la froideur… il ressemblait à un assassin, à un tueur en série. Avançant d’un pas lent et décider vers ce champ de bataille, Elliot attrapa la première arme à feu qu’il trouvait au sol, soit un misérable derringer 9mm. Il grimaça en remarquant que sa main couvrait presque toute l’arme tant celle-ci était minuscule. Soupirant un instant, Elliot retourna son regard vers le champ de bataille, l’envie de tuer courant dans ses veines… les Nympha avaient beau lui avoir appris les mauvais côtés de la violence, Elliot avait toujours ça en lui, bien caché. Il lui fallait toujours très peu pour libérer cette colère…ce démon qui l’habitait… le trait caractère dominant des O’Connell.

Bien vite, il arriva dans le minuscule village où semblait avoir lieu ce carnage… Peu de maisons s’y trouvaient, presque tout gigantesque et sans résident, si bien que Elliot se demanda s’il ne se trouvait pas dans un village fantôme… Bien aux guets, le jeune brun marchait silencieusement contre les maisons, cherchant où pouvait bien se trouver les autres chasseurs… Un instant, son regard fut attiré par un cadavre jonchant le corps… il ne put s’empêcher de grimacer de dégout en voyant ce corps si jeune…si fragile… parcellé de sang et surtout, presque dénudés. Un chasseur avait eu le culot de violer l’une de ces créatures magiques… Serrant son fusil dans sa main, Elliot marcha plus rapidement, cherchant le coupable.

Tournant le coin d’une des maisons, il eut un saut en y rencontrant une personne. Aussitôt, ils levèrent tout deux en même temps leur fusil, se défiant du regard… l’homme semblait être jeune…avoir à peu près son âge, et était vêtu avec une certaine élégance. Il semblait confiant, malgré ses mains tremblantes et son regard rempli de terreur… regard si… familier d’ailleurs.

Fronçant des sourcils, Elliot le dévisagea un instant, avant de baisser légèrement son arme. Il dévisagea un instant cet homme qui semblait surpris par sa relâche niveau vigilance, puis lança sur un ton amusé qu’il n’avait pas utiliser depuis bien longtemps.

    « O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein.


Morgan O’Connell, son très cher cousin. Dés qu’ils avaient appris leur lien de parenté, ils avaient enterré la hache de terre, ne faisant que s’ignorer. Elliot ne l’avait pas vu depuis qu’il avait quitté Poudlard, pour tout dire. Le revoir le soulageait un peu, pour tout dire… il n’avait pas vraiment pensé à lui, quand le 21 décembre était arrivé, mais quelque chose au fond de lui murmurait qu’il n’était pas étonnant qu’il soit un chasseur, ce gars. Elliot était content de le voir maintenant, et non de découvrir son corps sans vie. Après tout, les créatures magiques étaient sans pitié, avec les chasseurs.

Entendant un bruit de gâchette derrière sa tête, Elliot sortit de ses pensées. Son petit sourire, méprisant à souhait, quitta ses lèvres un instant pour laisser place à un masque froid et sans émotion… Se retournant rapidement, il leva à peine son arme, changeant juste l’angle d’inclinaison et tira. Le chasseur tomba au sol, mort sur le corps. Entre ses deux yeux coulaient une ligne fine de sang, et Elliot ne put s’empêcher de sourire, heureux de son coup.


Dernière édition par Elliot Davis le Sam 23 Juil - 4:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Lun 18 Juil - 20:49

Une main devant les yeux, Morgan plissait les yeux sous la lumière aveuglante du soleil. Il n'avait plus l'habitude de sortir le jour et encore moins du soleil. Le fait que Lucas fasse de nouveau partie de sa vie, lui avait disons forcé à la réaménager... Vivre la nuit, dormir le jour... Enfin, dormir était un bien grand mot. On aurait dit que son corps ne voulait plus dormir, trop hanté par les morts qui peuplaient ses cauchemars. Sa vie était en ruine, ses projets n'existaient plus. Hilary... c'était difficile entre eux. Leur relation était au plus bas, ils ne se comprenaient plus. Ce qui n'arrangeait pas les choses et le rendait encore plus mauvais, encore plus irritable. Il lâcha la main de Merrow et entreprit de jeter un œil autour de lui. L'endroit était charmant, verdoyant, tranquille. Parfait pour se croire à l'abri dans ce petit village perdu... Parfait pour des hosts en quête de sécurité pour profiter de leur magie volé, arraché à des sorciers comme lui du jour au lendemain.

Il ne vivait plus qu'au rythme des chasses. La quête de son host devenait une obsession. Tuer les autres une occupation. Son cœur peu à peu ne ressentait plus rien à mettre un terme à leur vie. Il devenait son père, il devenait celui que Thomas détestait le plus au monde de son vivant. Mais cela commençait à ne plus lui suffire. L'irlandais voyait bien que les tuer ne ramenait pas la magie. Bien sûr, lorsqu'elle s'échappait du corps du host mourant, on pouvait la ressentir, la toucher du doigt. Mais c'était tout, et c'était frustrant de la voir repartir. Comme lorsqu'on vous promet une friandise que vous ne pourrez jamais goûter.


" Maître? Les autres ont repéré quelque chose."
" Les hosts? "
" Oui. Mais il y a aussi d'autres chasseurs. Ils nous précèdent. "


Morgan s'en trouva fort agacé. Ces derniers temps, la concurrence avec les autres groupes de chasseurs s'était intensifié. Il essayait de recruter en ce moment, mais il n'acceptait pas n'importe qui. A part pour des missions suicide, là toute personne sans intérêt était bonne à prendre... Lorsque des premiers coups de feu retentirent, l'aîné des O'Connell comprit que c'était fichu. Pour une fois qu'il avait l'intention d'en épargner... le temps d'expérimenter deux trois choses sur eux. Le temps de chercher à récupérer leur magie...

" Dis leur d'en capturer un. Et de tuer les autres. Tous les autres, hosts et chasseurs. J'en ai assez de me faire griller par des bons à rien. "

Merrow s'exécuta. Morgan observa le carnage du haut de la colline où ils avaient transplané en mangeant une pomme. En réalité, son regard était vague, il ne voyait pas vraiment pas ce qui se passait, et les cris... les cris étaient couvert par le bruit de la mer. Oui, il n'était pas vraiment là, il était en Irlande au bord de la mer, les pieds dans l'eau. Le soleil les éclairait, lui et Hilary, et ils riaient tous les deux, ils profitaient des vagues... leur enfant allait bientôt naître, il connaîtrait enfin la joie d'être papa, et tout irait bien, oui tout irait bien...

" A TERRE!! "

Morgan se vit plaqué au sol par Stan, qui venait de lui sauver la vie. Une balle perdue peut-être. Il l'entraîna à sa suite au bas de la colline pour éviter d'autres balles. Apparemment, ils étaient plus difficile à abattre que prévu... Les minutes passèrent, la traque devint plus intense mais les balles plus rares. A chaque ruelle, on s'attendait à tomber sur quelqu'un. Il abattit un chasseur qui venait vers lui, les yeux fous, un long couteau de boucher à la main. La folie... nombre de sorciers y avait cédé. Et lui? N'était-il pas chaque jour un peu plus proche d'elle lui aussi? Tous ces meurtres... Hilary... et ce host qui lui rappelait Thomas. Lucas le mettait en garde contre lui-même. Il avait toujours dit que son sang O'Connell était son pire ennemi. Ces Chungs...

" Stan, il nous faut un host vivant. Prends par là, j'ai vu un de nos hommes. On se retrouve au point de rendez-vous. "


Parcourir les rues de ce village lui donnait une impression bizarre. Son père lui avait parlé de Little Hangleton. Tous les mangemorts connaissaient ce bled. Certain y avait même fait des pèlerinages. Des nostalgiques de Voldemort... Il chercha le manoir des Jedusor par curiosité. Ses pas le rapprochaient de l'endroit, il le sentait... Puis au coin d'une maison, il commença à lever son revolver par automatisme et... s'effraya en voyant quelqu'un à moins d'un mètre. Son bras se leva pour de bon, et en face l'inconnu l'imita. L'inconnu qui d'ailleurs ne lui était peut-être pas tant que ça...

« O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein.

Le son de sa voix, la couleur azur de ses yeux... et son expression, toujours nonchalante, toujours agaçante, toujours à vous donner l'impression de ne vous écouter que d'une oreille... Davis. Elliot Davis. Le voir lui sourire, et baisser son arme, le surpris mais il l'imita bien vite. Il était son cousin, il était de la famille côté O'Connell. Après Poudlard, ils ne s'étaient pas revu, et Morgan l'avait comme oublié. Trop prit dans son ascension professionnelle, trop prit par Hilary, l'amour de sa vie. Il vit l'homme derrière le jeune homme, mais la rapidité avec laquelle ce dernier réagit le laissa sans voix. Il posa les yeux sur le visage aux yeux écarquillés de surprise. C'était l'un des siens, mais il ne montra rien, il ne ressentait rien. Les deux cousins se regardèrent, et finalement, il dit:

" J'aurais jamais pensé qu'un jour... je serais content de te revoir Davis. "


Il lui fit un petit sourire sincère. C'était curieux, mais il lui rappelait son père. Une arme à la main, certes petite, et l'expression dure sur son visage... Cette expression assassine typique des O'Connells. Jessie aussi l'avait lorsqu'il était en colère. Ce dernier l'avait cherché quelques temps tiens. Il venait de s'en rappeler. Son cadet l'aimait bien. Il avait toujours eu le chic d'aimer ceux qu'il ne pouvait pas voir en peinture. Il désigna d'un geste de son revolver le corps de celui qu'Elliot venait de tuer avant de reprendre:

" Je savais pas que t'avais suivi une formation de tueur professionnel. Mais faut croire que c'est de famille. "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Sam 23 Juil - 4:41

    " J'aurais jamais pensé qu'un jour... je serais content de te revoir Davis. "


Un simple rictus s’aventura sur le visage d’Elliot. Juste à entendre ses paroles, il avait la certitude qu’il avait bien le vrai Morgan O’Connell face à lui. Son regard, si vif au soleil, se balada sur son très cher cousin. La méprise qui habitait son sourire se fit plus grande en regardant pour de bon, cette fois-ci, qu’il tenait bien une arme à feu à la main. Chose très … étrange. Les O’Connell détestaient les choses moldus, et depuis toujours… Une seule explication, Morgan n’avait plus ses pouvoirs magiques. Il était devenu, comme tant d’autre, un simple sorcier sans pouvoir… un moldu, presque… Et Elliot savait que cela n’était pas une bonne chose. Au cours des années, il avait gardé contact avec le cher Thomas, dont il avait perdu la trace il y avait un moment. Le garçon lui avait souvent parler des changements positifs qui s’opéraient chez son ami… mais cette perte…ce changement si brusque… Morgan était certainement redevenu comme avant. Il était certainement devenu chasseur, d’ailleurs.

    " Je savais pas que t'avais suivi une formation de tueur professionnel. Mais faut croire que c'est de famille. "


Une grimace, quoique brève, traversa les traits si doux d’Elliot. Il n’aimait pas que l’on lui rappelle ce don…ce talent qu’il avait, une arme à la main… ou sans arme. Il avait ce don pour tuer… ou encore pour salement amocher quelqu’un depuis tant d’année… Le démon des O’Connell. Le côté obscur de l’être si pacifique qu’il pouvait être, en général. Passant une main dans ses cheveux, il tourna son regard vers l’horizon, un moment. Le Nympha pouvait encore percevoir les cris des hosts… et la détonation des armes à feu. Un massacre était en train de se produire, à quelques mètres de lui, et il se trouvait à parler à un chasseur qui était son cousin, et qui, selon lui, était surement à la tête de cette saloperie d’attaque.

Regardant de nouveau O’Connell #1, il planta son regard dans le sien, essayant de lire en lui… les Nympha qui avaient appris Occlumencie et légimencie au cours des années…D’un simple coup d’œil, il put voir bien des choses. Hilary, qui était toujours avec #1. Chung, en prison. Finns, mort. Pris d’un mouvement de recul, il fixa l’homme en face de lui, sans vraiment y croire. Finns? Mort? Comment… Ses mains, légèrement tremblantes, laissèrent tomber l’arme qu’il tenait toujours en main. L’ancien serpentard s’était certainement rendu compte de ce qui venait de se produire, car il le regardait d’une drôle de façon, surpris. Par ses pouvoirs? Par ses capacités? Elliot s’en fichait. S’adossant contre le vieux manoir à côté duquel il se trouvait, il inspira un bon coup, essayant de reprendre contenance. Ce n’était pas le moment…

    « Sa disparition… - il n’osait dire mort… il n’y croyait pas – t’as changer, Morgan… Tu es comme avant, non? Pire qu’avant… Son salaud de père a finalement gagner, faut croire.


Son sourire méprisant était de retour, et il ne put s’empêcher de ricaner de façon sombre…décourager par la vie. La vie était souvent injuste, et avec les O’Connell, elle était pire que tout.

    « Il faut croire que nous, les O’Connells, sommes maudits. Dés qu’une personne juste entre dans notre vie, pour nous mettre dans le droit chemin, elle meurt.


L’ancien Serdaigle faisait allusion à Laurent, en parlant, ainsi qu’à June. Ses lumières…ses soleils… il aurait certainement pu devenir quelqu’un de bien, avec eux, mais avec leur mort, son cœur avait pourri lentement… et son âme s’était perdue dans les ténèbres. Les Nymphas avaient pu apporter un peu de lumière à sa vie, mais il se trouvait toujours dans l’ombre, le soleil en vue mais hors de portée. Le triste sort des O’Connells, selon lui. Famille maudite pour ses actes si horribles. Il avait espérer, naïvement, être épargner à cause de l’acte de sa mère, mais le Destin semblait s’en ficher éperdument. Souffre des actes que les tiens ont commis, avait-Il dit en l’air sans se soucier de qui allait en payer le prix. À cette pensée, Elliot ricana de nouveau, les larmes qui montant presque aux yeux.

Se laissant glisser contre la maison, il colla ses jambes à son torse, perdu dans ses pensées. O’Connell #1 avait fait un mouvement vers lui, mais il s’en fichait. Il était maudit. Passant une main dans ses cheveux, il regarda le ciel, si sombre et orageux…quand un cri lui parvint, provenant de sa gauche. Ouvrant grand les yeux, il observa ce chasseur, si naif, arriver en courant, poignard à la main. Comptait-il les tuer? Avait-il sentit sa magie? Surement… il empestait la magie, et était plutôt étonné que Morgan n’ait rien senti… peut-être à cause que le champ de bataille ne sentait que cela.

Voyant que l’homme se rapprochait de plus en plus, et que Morgan ne semblait vouloir rien faire, il dégagea sa vieille baguette. Il murmura, le regard dur et presque absent;

    « Avada… Kedavra…


L’homme tomba au sol, le corps inerte. Elliot tenta tant bien que mal d’ignorer les frissons d’excitation qui traversaient son corps, mais sans y arriver. Car il était un O’Connell. La mort, il l’aimait, tout comme Elle aimait l’avoir pour Elle seule.
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Jeu 28 Juil - 14:42

Était-ce le hasard de trouver Elliot Davis sur son chemin? Depuis sa rencontre avec Thomas, le hasard, il n'y croyait plus trop. C'était donc le destin qui lui jouait un tour. Qui leur jouait un tour, car son cousin semblait tout aussi surpris de le trouver là. Et voilà t-il pas qu'il faisait la causette dans les rues de ce village, où un massacre se déroulait. Massacre qu'il n'avait pas commencé, mais qu'il terminerait très certainement. Il le regarda se détourner, comme agacé par sa remarque précédente. Avait-il honte de ses capacités? Honte de savoir tuer, de se défendre contre ces fichus host et contre certains chasseurs complètement stupide? Morgan mit sa main sur son flanc droit... Une légère douleur venait de le traverser. Parfois il avait mal ici. Là où Elliot avait frappé. Leur dernière année à Poudlard, qui semblait si lointaine, si irréelle, ils s'étaient battu à cause d'une certaine June Lewis... dont il avait complètement perdu la trace et complètement oublié elle aussi. C'était pourquoi d'ailleurs qu'ils se détestaient ?? Peut-être une histoire d'elfe...

Lorsque l'ancien Serdaigle planta son regard dans celui de l'ancien Serpentard, il ne prit pas tout de suite conscience de ce qui arrivait. Perdre ses repères magiques, c'était terrible. Et ne pas pouvoir empêcher Davis de lire son esprit, de voir ses souvenirs, si personnel, c'était frustrant, révoltant. Ses poings se serrèrent, alors qu'il se vit, impuissant, être sondé par Davis qui n'en avait rien à faire d'entrer ainsi dans sa tête sans sa permission. L'irlandais n'était plus du tout content de le voir. Pourquoi lui il pouvait toujours faire ça?? La Légilimencie, c'était difficile, mais pas autant que l'Occlumencie. Et son père, maître dans l'art de l'Imperium, lui avait toujours forcé, jusqu'à en être privé de repas lorsqu'il échouait, à fermer son esprit, à tout garder pour lui et ne jamais montré ses faiblesses. Leçon apprise. Mais difficilement applicable lorsqu'on perds ses pouvoirs.


" Davis qu'est-ce que tu... ??? Arrête ça!!! "

L'image de Thomas mort lui était insupportable, et Elliot n'avait pas le droit de la faire ressurgir! L'enchantement cessa, et les bruits revinrent à leurs oreilles. Il crut même entendre Stan dire quelque chose, quelque part au loin. Il n'était pas le seul à être bouleversé par ce qu'il avait vu. Son cousin de toute évidence, ne savait pas pour Finnie. Son arme tomba à terre, et on aurait dit qu'il venait de se prendre une gifle invisible.

« Sa disparition… t’as changé, Morgan… Tu es comme avant, non? Pire qu’avant… Ton salaud de père a finalement gagner, faut croire.

" Ne parle pas de mon père de cette...! "

« Il faut croire que nous, les O’Connells, sommes maudits. Dés qu’une personne juste entre dans notre vie, pour nous mettre dans le droit chemin, elle meurt.


L'aîné des O'Connells vit ses mots assassins mourir au fond de sa gorge, et sa colère, en entendant Elliot insulter son père, se calmer aussitôt. Par Merlin... alors il n'était pas le seul à le penser... Et Jessie, oui son petit frère qui n'arrêtait pas de le dire aussi, de dire qu'il voulait y échapper...

~ Echapper à quoi Jess'? Tu ne dois pas renier tes origines, tu dois en être fier!

Je ne suis pas fier d'être un O'Connell! Il n'y a pas de quoi l'être! Ce sang dans mes veines... Il me détruit!! Il NOUS détruit!! Il veut me faire faire du mal aux gens, papa... toi. La souffrance. La mort. C'est tout ce que notre nom nous apporte. ~


Alastar l'avait giflé si fort, que du sang avait giclé sur le bureau, et que Jessie, alors âgé de 14 ans, s'était effondré inconscient. Il l'aurait peut-être battu à mort s'il ne s'était pas interposé. Il se rappelait de l'expression sur le visage de son père. On aurait dit... on aurait dit que ce n'était pas la première fois qu'il entendait ça. Et que ça lui faisait mal, terriblement mal de l'entendre de la bouche de son fils. Comme si quelqu'un de proche de lui un jour, lui avait dit la même chose. Morgan déglutit difficilement et se focalisa sur son cousin qui semblait soudain porter un lourd fardeau. Les larmes lui faisaient briller les yeux. Lui aussi était hanté par les fantômes du passé... hanté par ce même sang qu'ils avaient en commun. Il le dominait à présent qu'il s'était laissé glissé sur le sol. Mais il n'était quand même pas le plus fort. Son cousin avait conservé sa magie. Un homme arriva quelque part sur leur droite, mais Morgan n'en avait rien à faire. Non lui il avait les yeux rivés sur la baguette magique que tenait Davis. Un énorme sentiment de jalousie lui rongea l'âme, au moment précis où il l'entendit lancer le sortilège de mort. Il ressentit la magie du sortilège, le bruit glaçant de son efficacité, et le souffle vibrant de sa réussite. Son revolver s'était levé avant que son esprit ordonne à sa main de le faire. Et il avait en ligne de mire la tempe d'Elliot... non pas en ligne de mire, il la touchait du bout du canon de son arme.

" Tu as tes pouvoirs... Dis moi pourquoi! Dis moi comment!! Dis-le moi Davis ou alors je... "

La lecture du nom de Jedusor, à moitié effacé, à moitié rouillé, gravé sur la plaque qui était accroché sur la porte du manoir où tous les deux se trouvaient, lui fit perdre le fil. Son cousin suivit son regard mais c'est à peine s'il le remarqua. Il y avait quelque chose d'étrange qui arrivait. L'irlandais ressentait le besoin presque vital d'entrer à l'intérieur... son sang... bouillonnait dans ses veines, son cœur palpitait, sa tête le lançait affreusement... Sa main se posa sur la poignée de la porte, l'actionna, et elle s'ouvrit aussitôt. On n'y voyait rien, à part les ténèbres. Morgan se tourna vers Elliot. Son trouble était visible.

" Maudit ou pas cousin, la mort aime jouer avec nous. Elle n'a prit ni toi, ni moi, alors que je sens que toi aussi, tu l'as supplié plusieurs fois de te prendre... "

Il lui montra l'intérieur du manoir d'un signe de tête, eut un sourire énigmatique et ajouta:

" Et si on la mettait au défi encore une fois? "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Ven 19 Aoû - 16:43

Elliot ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant l’air que faisait Morgan. Au fin fond de ses yeux, il pouvait voir toute la jalouse qu’il ressentait à cette instant, le regard fixé sur sa baguette. Elliot du retenir un rire ironique. Morgan semblait fou sur le moment, portant son fusil sur la tempe de son cousin, mais celui-ci semblait s’en foutre complètement. L’Irlandais continuait de le regarder avec un léger sourire aux lèvres, fier d’avoir enfin quelque chose que l’autre n’avait pas. Alors que d’autres auraient pu trembler sous l’arme, Elliot, lui, ne faisait que défier Morgan du regard, attendant pour voir s’il était capable d’une telle chose…car Elliot n’avait pas peur de la mort. Il l’avait trop côtoyé, trop vu dans sa vie pour avoir peur d’elle. Elle était devenue comme une vieille amie qu’on détestait, mais dont on ne pouvait se passer.

    " Tu as tes pouvoirs... Dis moi pourquoi! Dis moi comment!! Dis-le moi Davis ou alors je... "


Une seconde, O’Connell #1 semblait en état de folie, et le suivant, il était aussi calme qu’un poufsouffle… Fronçant des sourcils, Elliot le dévisagea un instant avant de suivre son regard. L’Imposante demeure des Jedusor se trouvait tout juste derrière lui, aussi sombre et hanté que dans les livres. Il ne sentit à peine le fusil quitter sa tempe, alors que Morgan s’avançait en silence vers la porte de la demeure. Il avait quelque chose d’étrange dans la scène, quelque chose de malsain. Un instant, Elliot eut l’impression que Voldemort était dans les parages, en esprit, et qu’il avait un plan derrière la tête, mais il n’entendait aucune voix mauvaise… que de pauvres âmes tremblantes qui essayaient de peine et de misère de se faire entendre par Morgan, sans succès.

Se redressant lentement, il sentit l’excitation monter dans ses veines quand la porte du manoir lugubre s’ouvrit. Morgan se tourna vers lui, tout aussi troublé et excité.

    " Maudit ou pas cousin, la mort aime jouer avec nous. Elle n'a prit ni toi, ni moi, alors que je sens que toi aussi, tu l'as supplié plusieurs fois de te prendre... "


Elliot lui adressa un sourire ironique. Ils étaient pathétiques, littéralement. Des hommes torturés par un simple nom, incapable de se redresser seul sans une personne pour les aider. Finns les avait toujours aidé, à Poudlard. Il ne se souvenait même pas le nombre de fois où le Poufsouffle avait osé les frapper, juste pour leur remettre les idées en place. À cette pensée, il pouffa légèrement de rire, amusé. Finns n’aurait pas du mourir… il aurait du être là pour leur donner un bon coup de pied au cul.

O’Connell #1 lui lança un sourire presque sympathique, et Elliot haussa d’un sourcil.

    " Et si on la mettait au défi encore une fois? "


Amusé, Elliot leva les yeux au ciel avant de le rejoindre.

    « Pourquoi pas. Ça peut toujours être amusant.


L’ancien Serdaigle fut le premier à rentrer dans la demeure. Il fut aussitôt prit par l’odeur de renfermer et de moisissure qui y régnait. Portant sa manche à son visage, il essaya de la sentir le moins possible, mais elle était trop présente pour être ignorer. Soupirant, il laissa tomber. Sortant sa baguette, il formula un lumos. La pièce, sombre, s’éclaira légèrement.

Voyant le regard insistant de son cousin sur sa baguette, il lui dit, un léger sourire aux lèvres.

    « Les créatures magiques ont gardé leurs pouvoirs, t’sais.


Il dégagea d’un geste de main ses cheveux, dévoilant l’une de ses oreilles pointus. N’attendant pas la réaction de Morgan, il s’aventura plus profondément dans la maison. Tant de secrets devaient s’y cacher…
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Mar 13 Sep - 19:42

Morgan avait froncé le nez. L'odeur de renfermé, pire, de moisie, lui agressait l'odorat. Au geste que fit Elliot, il remarqua que c'était la même chose pour lui. Lorsqu'il vit qu'il utilisait sa magie à nouveau, son visage s'assombrit. Il faudrait que son cousin lui dise très vite comment c'était possible, il était trop impatient, trop... jaloux pour attendre. Il vit à peine la pièce, il était trop occupé par la baguette. Davis le remarqua inévitablement.

« Les créatures magiques ont gardé leurs pouvoirs, t’sais.

L'aîné des O'Connell haussa les sourcils. Il n'était pas sûr d'avoir bien vu... Il ne connaissait pas vraiment les créatures magiques, à Poudlard il ne s'était jamais intéressé à cette matière. Il avait déjà du mal à s'occuper de lui-même, alors s'occuper de bêtes magiques ou quoique ce soit d'autre, non merci. Déjà le chat de Thomas il n'aimait pas quand il l'approchait. Cette boule de poil était énervante! Hilary ne cessait de dire qu'il était mignon. Bien sûr, à elle il ne lui réservait que ses petits yeux humides et innocents. Morgan avait droit le plus souvent à ses griffes... Pourquoi il pensait à ça déjà?? Ah oui... Elliot. Oreille pointue. Magie. Il l'avait semé alors qu'il avait eu cette réflexion très intéressante sur le chat de Thomas...

" Hey Davis! Deux secondes... Bon mais c'est quoi un type avec des oreilles pointues?? "

Faut dire qu'à part les vampires, les loup garou et les créatures basiques... genre les trolls, bah il en savait trop rien. Son attention fut finalement attiré par un vase d'une laideur indescriptible. Il entendit la voix d'Elliot résonner dans la pièce voisine. Et soudain, il entendit autre chose. Il leva son revolver, ainsi que la tête. Il y avait des bruits étranges à l'étage. Il s'effraya de voir soudain Davis surgir devant lui. Tellement qu'il cogna le vase...

" Merde Elliot! Aaaah dégage ta baguette de mon visage, tu m'éblouis. "

Ils se mirent alors à tousser sévère. Un épais nuage de poussière ou de cendre, c'était difficile à déterminer, était en train de les entourer. Ils montèrent les escaliers, se bousculant au passage, pour tenter d'y échapper. Ils retrouvèrent de l'air dans le couloir du premier étage et ils se chamaillèrent comme au temps de Poudlard, portant la faute sur l'un puis sur l'autre, pendant une bonne minute. Morgan en conclut finalement que c'était depuis toujours la faute du Serdaigle, que c'était ainsi etc... et il partit le premier dans le couloir sombre. Seul quelques rayons qui filtraient à travers les portes et la fenêtre aux volets fermés dans le fond, lui fournissaient de la lumière. Il aurait pu laisser son cousin passer devant avec sa baguette, mais non. Il entra dans la première pièce à droite, sur ses gardes. Il n'avait pas oublié les bruits de tout à l'heure. C'était un petit salon élégant, mais très terne. La lumière du jour n'avait pas dû pénétrer depuis une éternité...

Morgan se sentait bizarre. Il y avait un lourd silence... comme si une fois entré dans la pièce, on avait coupé le son extérieur. Il ressentit le besoin de s'asseoir sur l'un des deux fauteuils vieillot disposés devant la cheminée. Une fois installé, une vague de désespoir le submergea. Il eut froid, très froid. Y avait-il un fantôme dans la pièce?? Il se releva brusquement, et s'éloigna rapidement de l'endroit. Une bise légère lui remua les cheveux... Son regard fut alors attiré vers le tapis. Il y avait des traces de sang séché dessus. Il se rapprocha, conscient que quelqu'un avait sûrement été tué dans cette pièce. Lequel des membres de la famille Jedusor? Voldemort, c'était un fait connu de tous maintenant, les avait assassiné, tous sans exception. Non pas qu'il en ressente de la peine. C'était des moldus quoi. Mais tout de même, c'était sa famille, et pour l'irlandais, ça faisait la différence. Une sacrée même.


" Davis, viens v... "

Il remarqua le sang frais un peu plus loin sur le plancher, et il s'arrêta de parler. Il y avait quelqu'un ici, quelqu'un de blessé. Chasseur ou host? Morgan se raidit... Il réalisa qu'il entendait nouveau les bruits de l'extérieur. Elliot entra dans la pièce. Il avait l'air bizarre lui aussi. Heu non, en fait... Furieux??

" Quoi encore?? "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Sam 24 Sep - 0:07

Voir Morgan cogiter était une chose très appréciable. Elliot avait toujours aimé se jouer de lui, et il faisait croire que cela était toujours le cas. Ignorant la question de son très cher cousin rempli de curiosité, Elliot alla dans la pièce adjacente. Une grimace déforma brièvement ses traits quand une vilaine odeur- pire que celle qui habitait la maison, lui vint au nez. Il lui fallut un simple coup d’œil pour se rendre compte que c’était un cadavre de bête, surement un chien, qui laissait planer dans l’air une telle odeur. D’un mouvement de baguette, il fit disparaitre le corps. Regardant ensuite plus attentivement la pièce dans laquelle il se trouvait, il tomba sur un grand buffet ancien. À l’intérieur, une tonne d’objet étrange ayant surement beaucoup de valeur. Morgan allait adorer. Il devait certainement avoir pleins de connerie du genre, dans son manoir.

    « Hé Momo! Viens par là!


Normalement, son cousin serait certainement venu le rejoindre en pestant, mais rien ne se fit. Un silence de mort lui répondit, et étrangement, quelques voix se firent entendre. Elliot s’en sera bien passé… car les esprits qui se trouvaient dans ces lieux n’étaient certainement pas des plus sympathiques…et des plus innocents. Craignant aussitôt une attaque envers son cousin favori, Elliot brandit sa baguette, un lumos au bout, et alla rejoindre Morgan. Celui-ci ne sembla pas en danger quand il l’aperçut, et surtout, ne s’attendait pas à ce qu’il apparaisse. Une insulte se fit entendre, un vase tomba au sol et une marre de poussière les attaqua aussitôt.

Voyant vivement y échapper, les deux jeunes hommes eurent la même idée. Ils se mirent à monter les escaliers à toute vitesse, se poussant sans aucune gêne. Elliot pouffa de rire quand son cousin manqua une marche, et Morgan fit de même quand il manqua de passer par-dessus la rembarre tremblante. Un instant, Elliot se sentit de nouveau adolescent, et son cœur se fit plus léger. Contrairement à ce qu’il avait cru, revoir Morgan lui faisait plus de bien que de mal. Regardant Morgan partir dans une pièce toute en boudant, il alla s’aventurer à son tour dans l’une des pièces qui se trouvaient à l’étage.

À l’étage, les voix se faisaient plus faibles, et Elliot en fut étrangement content. Il n’aurait pas aimé les savoir près de lui, alors qu’il voulait la paix. Il n’avait jamais aimé ces esprits mauvais. Il aurait aimé, à certains moments, que l’enfer existe vraiment pour ne plus avoir à les supporter dans la vie dans tous les jours. Une seconde, son regard fut attiré vers la fenêtre. Le soleil était haut dans le ciel, et il pouvait clairement y voir une autre pièce de la maison…là où se trouvait Morgan. Le plus étrange était une chouette qui picotait furieusement contre l’autre fenêtre, et son cousin ne semblait rien entendre, bien installé dans un fauteuil. Elliot ne s’y attarda pas vraiment, ayant toujours trouvé Morgan étrange, et il ouvrit sa propre fenêtre, sifflant l’animal. Alerté, la chouette alla vers lui, se posant sur son épaule et lui tendant la patte. Prenant la lettre qui s’y trouvait, Elliot ne se gêna pas et l’ouvrit.

Au fur et à mesure que ses yeux parcouraient à toute vitesse la lettre que Jessie venait d’envoyer à son frère, le Nympha sentait une colère noire l’envahir. Une colère sans nom comme il en avait si rarement eu… une colère qu’il n’était capable de ressentir qu’envers Morgan. Comment avait-il pu faire une telle chose à son frère? À son propre sang? C’était comme… l’amener littéralement à l’abattoir.

Furieux, ne pensant plus à rien, Elliot quitta rapidement la pièce dans laquelle il se trouvait pour aller rejoindre son cousin. Celui-ci, en l’apercevant, lui dit quelque chose, mais Elliot n’entendit rien. Il était bien trop en colère. De toute sa force de Nympha, il souleva Morgan par le col, le plaquant contre l’un des murs. Dans les yeux de Morgan, une lueur de panique s’alluma. Dans ceux de Elliot, un brassier de rage venait de s’allumer.

    « Comment t’as pu faire une chose pareille à Jessie? À ton putain de frère, hein?! Tu l’as menacé? J’vais te buter, Morgan, t’entends! J’vais t’égorger! Il pourrait y rester, bordel! Il compte pas pour toi, p’être?! La seule chose qu’t’as dans ta putain de tête présentement, c’est des foutus pouvoirs!? Jessie, c’est ta famille! Notre famille. La seule lueur qui reste dans notre putain de famille! Tu veux vraiment qu’il finisse comme nous?!


Ses yeux étaient injectés de sang…la colère se calmait un peu. Voyant que Morgan avait de la difficulté à respirer, il le laissa tomber sans aucune douceur. Son regard azur planté dans le sien, on pouvait clairement y voir une lueur de pitié.

    « Tu es pitoyable, Morgan. Thomas serait dégouté, littéralement, à te voir faire. Tu n’es…t’es qu’un putain de monstre, O’Connell, pour lui faire une connerie pareille. Jessie mérite mieux que tes conneries, et t’en es conscience! Pense à lui, au lieu de penser à toi, bordel!


Un craquement le stoppa dans ses paroles. Une respiration haletante lui parvint, et un battement de cœur affolé. Vu l’endroit où ils se trouvaient et la situation, il savait parfaitement ce que c’était. Un host. Un host blessé. Lançant un regard noir à Morgan, il essaya de lui faire comprendre d’un regard qu’il n’avait pas le droit de le toucher, puis partit à sa recherche.

Avant de quitter la pièce, il laissa tomber la lettre de Jessie au sol, tout près de Morgan.
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Mar 18 Oct - 0:08

Il détestait lorsqu'Elliot s'énervait. C'était toujours terrible, et à chaque fois il s'en prenait plein la figure. Lui aussi n'était pas tendre lorsqu'il était en colère, c'était ce sang qui bouillait dans leurs veines qui les rendait si violents, si brutaux. Mais la dernière fois qu'il l'avait vu comme ça, il avait bien cru y rester. Sa douleur aux côtes en était un souvenir cuisant. Morgan leva les bras mais ne put rien faire face à la force de son cousin, qui avait toujours ses pouvoirs et, par dessus le marché, était une espèce de créature aux oreilles pointues. Plaqué contre le mur, les pieds ne touchant plus le sol, il ne put que le regarder et prier Merlin qu'il ne l'étouffe pas sur place. Il dû écouter les remontrances de Davis une bonne minute, les couleurs disparaissant de son visage à mesure qu'il parlait et qu'il serrait sa prise sur son cou et son corps tout entier, qu'il maintenait toujours au dessus du sol grâce à une force mystérieuse. Morgan avait cessé de se débattre bien depuis dix secondes déjà.

" ... Jessie, c’est ta famille! Notre famille. La seule lueur qui reste dans notre putain de famille! Tu veux vraiment qu’il finisse comme nous?! "

Touché. Morgan avait bien saisi le fond du problème que son cousin tentait de lui faire comprendre. Jessie était spécial. Il avait cette force, cette innocence, cette... bonté, que lui, l'aîné des O'Connells, n'avait pas, ou du moins ce n'était pas le trait de caractère qui prenait le dessus chez lui, n'importe quel host aurait pu en témoigner. N'importe qui d'autre aussi en fait, et il le savait très bien. Il était sombre, il l'avait été élevé de cette manière, que pouvait-il y faire? Le fait qu'Elliot s'inclue dans la même catégorie que lui l'intrigua, mais il semblait que ce n'était pas encore le moment d'en parler... Il n'arrivait plus à respirer. Et heureusement pour lui, l'autre le remarqua aussi.

« Tu es pitoyable, Morgan. Thomas serait dégouté, littéralement, à te voir faire.

" Davis, ferme ta putain de gu... "

" Tu n’es…t’es qu’un putain de monstre, O’Connell, pour lui faire une connerie pareille. Jessie mérite mieux que tes conneries, et t’en es conscience! Pense à lui, au lieu de penser à toi, bordel! "


Morgan n'arrivait pas à en placer une. A genoux sur le sol, il se massait la gorge et le haut du torse, reprenant ses esprits. De toute évidence, Elliot savait pour Jessie, mais encore fallait-il savoir comment et surtout pourquoi il lui tombait dessus comme un troll fou seulement maintenant, alors qu'il aurait déjà eu le loisir de lui faire entendre sa douce voix bien avant... Et comme tout se précipitait, c'est précisément alors qu'il se relevait, prêt à se justifier, qu'un bruit étranger se fit entendre. Au regard d'avertissement de son cousin, plus calme, il sut qu'il avait vu juste. C'était bien un host, blessé, qui avait tenté de se réfugier ici pour échapper au massacre. Il devait être trop faible pour transplaner. Dommage pour lui qu'il se trouvait dans le même manoir qu'eux... Davis sortit de la pièce, il allait le suivre peu après mais la lettre qu'il laissa à son intention l'en empêcha. C'était de son frère... Tout s'expliquait. Il la lut brièvement, comprit qu'il voulait arrêter de jouer l'espion. Il avait donné une liste de noms pour prouver sa bonne foi, mais il affirmait qu'il ne ferait plus rien d'autre, et blabla... Morgan enregistra les noms dans sa mémoire, un petit sourire sur les lèvres. Il y avait des hosts, des sorciers et surtout, des membres de l'Ordre. Tous soupçonnés, jamais attrapés. Les paroles d'Elliot avaient été dur, mais les temps étaient durs. Il avait essayé de ne pas impliquer Jessie. Jusqu'à présent, il l'avait toujours laissé tranquille, et même plus! Il l'avait défendu face à leur père, il lui avait donné un toit pendant les vacances, il avait persuadé sa mère de ne pas le déshériter... Oui, il avait fait tout un tas de chose pour lui, que personne ne semblait soupçonner. N'était-ce pas légitime que Jessie lui rende lui aussi un service??

Il rangea la lettre dans une de ses poches intérieures, se promettant de réfléchir à tout ça plus tard. Elliot avait raison sur un point: il était son frère, et il lui faisait courir des risques, contre sa volonté, il le savait. 'Pense à lui, au lieu de penser à toi, bordel!'. Cette phrase de Davis ne cessait de lui revenir en mémoire... Des pas précipités dans le couloir le ramenèrent à l'instant présent. Le host entra dans la pièce où il se trouvait, complètement paniqué. Il le fut encore plus lorsqu'il réalisa que quelqu'un d'autre était déjà dans la pièce.


" Sois gentil, host... Reste-là sagement, et...

Le host, un grand brun aux épaules de nageur, les cheveux longs, le visage en sang, la cuisse perforée par une balle, dont le sang coulait abondamment, écarquilla les yeux et ressortit avant même qu'il puisse terminer sa phrase. Morgan leva les yeux au ciel et soupira tout en pensant qu'il n'avait vraiment pas envie de lui courir après. Mais bousculer Davis, c'était trop tentant alors... Il sortit en trombe au moment où son cousin passait, l'envoyant cogner violemment contre l'un des murs du couloir. Il vit sa baguette lui échapper des mains et rouler jusqu'à ses pieds. Il posa le talon de sa botte dessus, lentement. Il pouvait la briser en milles morceaux, là maintenant. Faire payer à Elliot sa chance d'avoir toujours ses pouvoirs. Faire payer à Elliot ses mots cruels qu'il avait eu cinq minutes auparavant. Faire payer à Elliot cette fois-là, dans la salle sur demande, alors qu'ils avaient 17 ans et qu'il l'avait presque tué. Ils se dévisagèrent un instant, et il eut la sensation de partager les mêmes souvenirs que lui, les mêmes pensées. De la pointe de sa botte, il fit finalement rouler la baguette de son cousin au bas des escaliers. Puis il reprit sa chasse, un revolver chargé brandi devant lui. Le host était là, juste devant lui, coincé dans une pièce sans issue. Son doigt se posa sur la gâchette, il visa le cœur, n'écoutant pas les supplications de sa proie qui, à genoux, l'implorait de l'épargner. Morgan n'avait pas envie d'écouter cette voix. Non, il écoutait les autres, celles, dans son coeur et dans sa tête, qui lui soufflait de tuer cette abomination, ce voleur de magie... Le sang des O'Connells lui battait aux tempes, il ressentait comme une aura destructrice qui lui ordonnait de l'achever...

Puis vint une lumière. Aveuglante, douloureuse. Sous ses yeux, une femme le regardait, d'un air caractéristique de la famille, qu'il avait déjà vu à plusieurs reprises chez Jessie... Touché par cette apparition, il laissa tomber son revolver et ne remarqua même pas la présence d'Elliot à côté de lui.



° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan Jeu 17 Nov - 4:04

Morgan lui était complètement sorti de la tête, malgré ce qu’il venait d’apprendre. Certes il adorait Jessie depuis de nombreuses années, mais il y avait une vie en jeu, présentement. Seul Merlin savait ce que le chasseur pouvait faire à cet host s’il se trouvait à tomber dessus le premier. Alors il cherchait cette créature magique, l’esprit un peu ailleurs. Il cherchait, pensant à Jessie qui était obligé de faire des choses qu’il ne souhaitait pas, et essayant de retenir son envie de tuer son cher cousin. Comment avait-il pu faire une chose pareille à Jessie, son propre frère? Elliot savait bien que Morgan agissait souvent comme un pauvre idiot, mais il croyait qu’avec le temps, Thomas avait réussi à changer. La mort du Poufsouffle avait-elle remis les choses à la case départ? Il craignait que oui….comme celle de Laurent et de June l’avait fait tombé bien bas.

Finissant de fouiller le premier étage, Elliot jura à voix basse, passant une main dans ses cheveux. Un instant plus tard, un bruit à l’étage attira son attention. La voix de Morgan.

    « Sois gentil, host... Reste-là sagement, et...


Jurant cette fois-ci à voix haute, il monta les escaliers deux par deux, essayant de faire de son mieux. L’host lui passa directement sous son nez, et il fut presque soulager de ne pas reconnaitre l’un de ses amis. Tandis qu’il avait les yeux fixés sur la créature, Morgan passa à côté de lui, le bousculant sans aucune gêne. Elliot tenta de s’agripper à son chandail, quelque chose, mais ses mains étaient glissantes et son épaule rencontra le mur, lui transmettant une douleur horrible, mais soutenable. Le pire, ce fut certainement sa baguette qui, à cause du choc, se défit de l’emprise de sa main et roula jusqu’à la botte d’O’Connell. Sur le coup, l’air sembla plus lourde, chargée d’une tension presque palpable, et Elliot en frémit. Ses yeux bleus se fixèrent dans ceux si sombre de son cousin, et il essaya tant bien que mal de soutenir son regard. Morgan avait bien des raisons pour agir, beaucoup même. Être un saint n’était pas un trait de caractère qu’ils avaient, et les deux en avaient souvent joué. Combien de fois s’étaient-il battu, après tout? Le Nympha avait failli le tuer, une fois. Finalement, comme au ralenti, il vit sa baguette rouler jusqu’en bas des escaliers, et Morgan partit en courant à la suite de l’host. Il en fut grandement soulagé. Car cela signifiait, en quelque sorte, que Morgan croyait qu’il avait besoin de sa baguette. Chose légèrement vrai, mais pas complètement. Il était un Nympha, après tout.

Courant rapidement à sa suite, Elliot pria de tout son être d’être assez vite pour sauver l’host. Il pouvait entendre ses supplications, et dés l’instant qu’il rentra dans la pièce, tout ce qu’il vit, se fut une lumière… une lumière, et sa mère. Si belle, si douce…elle avait toujours ses yeux si bleus…son air un peu taquin…malicieux qui faisait rager son père, et surtout, sa voix si douce. Figeant au pas de la porte, Elliot ne put retenir les larmes qui lui montaient aux yeux, et murmura;

]list]« M’man…[/list]

Il tendit la main vers la forme, ignorant Morgan à ses côtés qui venait de faire tomber son arme. Il voulait la toucher, voulait sentir sa chaleur contre sa main, mais il la traversa…car elle n’était qu’un fantôme. Sentant sa peine, la femme sourit légèrement comme elle le faisait si souvent, autrefois. Elliot détourna le regard, déchiré. Elle aussi, elle était morte par sa faute. Décidant finalement d’ignorer l’apparition, il la traversa brusquement pour s’occuper de l’host. D’un mouvement de main, il retira la main, puis posa sa main sur la plaie, la cicatrisant. Derrière lui, la femme, sa mère, l’implorait;

    « Elliot, ‘liot, écoute moi, pitié. J’ai quelque chose d’important à te dire, mais peu de temps. Mon poussin, écoute moi, s’il te plait.


Pourtant, il faisait le sourd d’oreille. Il lui lança à peine un regard, le temps de voir l’air perdu de Morgan et triste de sa mère, puis, se retenant de son mieux, il prit l’host contre lui et transplana. La femme, troublée et plus que triste, sembla sur le point de sangloter. Elle tourna pourtant son regard vers Morgan, y ayant reconnu les traits de son frère, et souffla.

    « S’il te plait, sauve-le. Sauve Rafael, sauve le dernier Parkinson.


Son neveu ne sembla rien comprendre, et alors qu’elle disparaissait de plus en plus, elle eut le temps de dire;

« Sauve le fils de ‘liot…

THE END

[Et voilou, j'ai ouvert une p'tite porte pour le prochain toto entre Momo et Raf ♥ ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan

Revenir en haut Aller en bas
 

[Little Hangleton] O'Connell? Et bien, tu portes pas très bien le sang, hein. ~ PV Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Ailleurs-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit