Partagez | 
 

 [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Dim 10 Juil - 20:16

    « Apporte ces verres à la table 5, Jamie.


Levant les yeux vers Damen, Jamie sentit son cœur se serrer douloureusement dans sa poitrine…cela faisait près d’un mois qu’il ne la regardait plus de la même façon…un mois que ses yeux, si verts, avaient perdu leur éclats de tendresse quand il la regardait… La blonde essaya pourtant, comme à chaque fois, de trouver un petit éclat de bonté…d’affection à son intention dans ce regard si beau… mais celui-ci restait vide de sentiment, comme si Damen avait construit un mur entre eux, ne voulant plus avoir affaire à elle.

Se mordant nerveusement la lèvre inférieure, elle ne put s’empêcher de lui lancer un énième regard suppliant avant de détourner les yeux, prenant le plateau en main pour aller porter les commandes… Elle n’était plus capable de cette scène situation… plus capable de supporter ses regards, ses allures si froides en son encontre. Damen avait été depuis le début son plier dans cette endroit… la seule personne en qui elle avait osé avoir confiance… se sentir à l’aise… il l’avait empêché plusieurs fois de tout laisser tomber… et maintenant… maintenant il n’osait plus la regarder, surement dégouter par ce qu’il avait appris à leur dernier sorti…

Cherchant le responsable du regard, Jamie ne put retenir un regard noir en direction de Stan. Le proprio, en croisant son regard, lui adressa un sourire sournois, ainsi qu’un clin d’œil rempli de sous-entendu. Jamie frissonna malgré elle, sachant très bien ce à quoi il était en train de penser, à l’instant même….

Déposant finalement les verres sur la table, la jeune femme adressa un sourire faux aux clients avant de retourner au bar, ne voulant pas leur faire la conversation. L’homme, dans la quarantaine, eut l’air outré un instant, et Jamie perçut un rire discret à sa gauche.
Habituellement, elle aurait ignoré la chose… aurait continué son chemin… mais quelque chose accompagnait ce rire…quelque chose de doux…de léger …elle semblait son corps trembler doucement… comme si… comme autrefois. Tournant son regard vers l’homme… elle ne put voir qu’une chevelure foncé, un visage presque caché dans l’ombre… et pourtant, elle le reconnut. Un client qui venait souvent dans le bar, ces derniers temps. Elle l’avait servi plus qu’une fois, et Nancy le trouvait particulièrement de son goût… il était du genre mystérieux, surement un peu badboy, quoi… Se rendant compte qu’elle l’observait depuis quelques instants déjà, Jamie sursauta quand il leva les yeux, la pénétrant de son regard azur. Étrangement gênée d’avoir été ainsi surprise, elle partit à toute vitesse, percutant par accident un client, verre à la main.

Stan, alarmé par les cris du client, vint vers elle en grognant presque, et Jamie du faire abstraction de son caractère pour s’excuser au client comme une bonne petite fille. Au fond d’elle, elle avait envie de lui sauter à la figure, de le traiter de tout les noms et de lui lancer un autre verre sur sa chemise couteuse. Parce que cet homme…elle savait parfaitement qui il était… il était le genre de porc à regarder des pornos toute la nuit… à dénigrer les femmes pour ensuite les baisers… plusieurs fois, lors qu’elle servait, il avait aventuré ses mains un peu trop loin quand elle passait à côté. Frustrée de ne pouvoir rien faire, Jamie ne fit que s’excuser, les larmes lui montant aux yeux… elle se sentait si faible, à cette instant… Elle pouvait sentir le regard du client régulier dans son dos…ainsi que son sourire, fin mais présent.

Lui lançant un regard quand l’homme alla à sa table, Jamie eut à peine le temps de le dévisager méchamment que Stan agrippa son bras avec force, l’obligeant à le regarder. L’homme fit semblant de ne pas voir la fureur dans ses yeux, et lui dit d’un ton sec;

    « Sèche moi ces larmes, Jamie, et va plutôt te changer et te maquiller. La prochaine après Nancy, c’est toi.


Le regard de la jeune femme était froid… arrogant, même. Sans le lâcher des yeux, elle dégagea d’un mouvement brusque son bras, lui faisant légèrement mal. Elle ne put s’empêcher de sourire légèrement en voyant la grimace qui défigura les traits de Stan pendant un instant. Déposant son plateau sur le comptoir du bar au passage, la jeune femme se dirigea vers le backstage, là où se trouvaient les autres chanteuses/danseuses.

Prenant place, Jamie fixa son reflet pendant de longue secondes… d’une main lasse… elle alla détacher ses cheveux blés, les laissant tomber librement sur ses épaules et couler jusqu’à ses seins… Attrapant la brosse à cheveux qui trainait par là, elle peigna d’un geste presque paresseux sa longue chevelure ondulé… une fois cela fait, elle approcha son visage du miroir, et maquilla son doux visage…
Quelques minutes plus tard, la jeune femme monta sur la scène sombre… prenant place sur un banc… elle était toujours seule sur scène…car la jeune femme avait une voix qui envoutait toute personne… une voix douce et porteuse… une voix qui rendait fou plus qu’un homme… évidemment, aucun d’eux ne savait pourquoi.

Alors que les lumières commencèrent à laisser paraitre son corps… son visage, la douce mélodie se fit entendre…bien vite suivi de la voix de la sirène…


Chanson [Thank you for the music - Amanda Seyfried]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Sam 23 Juil - 4:31

Pourquoi était-il venu dans ce bar ridicule? Pourquoi y était-il aller avec cette bande de fins jacasseurs qui ne cessaient de parler que de cul et de voiture, de beuverie et de black jack. Il en avait marre. Il regarda le dormen devant la porte avec des yeux exaspérés, comme si s'aventurer dans ce bar burlesque était pour lui une torture. Pourtant, beaucoup de gens, hommes comme femmes, semblaient adorés ces filles et ces quelques hommes se trémousser devant leur yeux, comme un spectacle grotesque sans but. Jared s'attabla sans mot dire et commanda quelques boissons pour tous. Bon, tant que les gars n'étaient pas encore saoul, il n'aurait pas la paix. Et donc il commanda et recommanda des boissons fortes jusqu'à ce que toute la petite bande soit saoul au point de ne faire que des conneries pour se ridiculiser. Maintenant, Jared pouvait profiter du spectacle. Quelques uns pleuraient sur une chanson triste d'une danseuse burlesque, ce qui fit rire grandement Jared. Ces gars étaient tellement sur le derrière que même une menace de mort ne parviendrait pas à les faire bouger de leur siège. Il y était venu quelque fois, et a chaque fois il trouvait cela ridicule.


Un éclat de blondeur attira son attention un instant. Il leva les yeux vers une jolie serveuse aux yeux d'un vert pénétrant et aux cheveux blonds comme les blés. Pour le Host, elle était magnifique. Jamais une fille n'avait parut aussi belle devant son regard d'homme froid et désintéresser. Elle le fixait maintenant depuis quelques minutes avant de tourner la tête soudainement et de continuer à servir. Jared resta un peu la, le regard fixé sur elle, à la regarder, la détailler du regard. Mais quelque chose clochait en elle, il le sentait. Il pouvait sentir qu'elle n'était pas une humaine normale, mais il ne savait pas ce qu'elle était. En regardant de plus près, lorsque son patron se mit à lui parler durement, il perçut un éclat cristallin au coin de ses yeux, des larmes probablement. Jared serra la mâchoire. Il ne la connaissait pas, c'était vrai, mais il ne tolérait pas qu'un homme parle à une femme de cette façon. Dans le monde des humains, il avait appris qu'une femme était plus fragile qu'un homme, tant au niveau des émotions qu'au niveau physique. Les humains les appelaient « des fleurs ». Quand il avait vu une vrai fleur un jour, il avait regarder cela, et observer une femme à la dérobée et il approuva la comparaison. Certaines était belles, mais épineuses, d'autres étaient simplement monotones, et d'autres étaient de véritables perles rares, des fleurs incomparables. La fille disparut soudainement derrière le comptoir et Jared se tourna vers les autres. Bon, elle ne devrait pas trop souffrir, du moins, il l'espérait.

Ses collègues de travaillent disparurent tous bientôt et il ne resta que lui à la table. Lorsqu'une douce voix s'éleva dans l'air, l'attention de Jared fut attirée vers la scène où la jeune serveuse de tout à l'heure se donnait en prestation. Quelle magnifique voix douce, calme, mélancolique elle avait. Elle chantonnait d'une toute petite voix d'ange, assez douce pour que Jared, qui lui aimait normalement la musique plus.. rock s'étonna de trouver cela apaisant, même relaxant. Elle était vraiment magnifique avec ses cheveux blonds détachés cascadant sur ses seins. Elle ressemblait vraiment à un petit ange. ...

Jared secoua sa crinière brune en bataille. Mais qu'est qui lui prenait soudainement de s'attendrir à un rien. Il prit une cigarette entre son index et son majeure, pris le cendrier près de lui et fuma, tournant le dos à la scène. Il ne comprenait pas pourquoi son esprit s'adoucissait ainsi devant une telle femme donc le mystère semblait l'entourer. Son regard bleu transperça la salle et soudain, quelque chose en lui sonna l'alerte. Comme il se retournait un peu vivement, le gars qui avait parler durement à la serveuse le soma d'éteindre sa cigarette, que personne ne fumait à l'intérieur.

«J'ai pas le droit de fumer? Parfait alors, jme casse! Mais un petit conseil : enlever donc vos cendrier. Ca éviterait que vos dents si blanches volent en éclat.»

Puis, il se leva, éteignit sa cigarette de façon ultra arrogante dans le cendrier et partit.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Sam 6 Aoû - 18:51

La soirée avait été longue, et surtout, épuisante. Une fois sa chanson terminée, Jamie avait directement filé à l’arrière pour se changer. Elle avait attaché sa chevelure d’un mouvement brusque en chignon, avait pris un linge humide pour se démaquiller puis avait enfilé son vieux pantalon ainsi qu’un coton. Elle n’avait pas envie de rester. Il restait pourtant près de deux heures à son shift… mais non. Elle ne voulait pas rester, sachant que Stan allait l’attendre. C’était la fin du mois, après tout. La sirène avait de la difficulté à payer ses choses, mais pour rien au monde elle n’irait vers lui. Elle préférait encore les vieux pervers à ce con. Sortant discrètement du bar, elle alla dans un petit restaurant 24h qui se trouvait juste à côté pour se changer. Vu qu’elle était partie plus tôt…qu’elle allait faire moins d’argent, et bien, il fallait rattraper cela. Une nuit dans les bras d’un inconnu à être payer allait certainement aidé.

Revêtant une robe noire plutôt courte ainsi que des talons hauts, elle sortit de là, cherchant un coin de rue libre. Les putes étaient plutôt nombreuses, à Londres…surtout les soirs d’été. Passant une main dans ses cheveux maintenant lousses, elle soupira brusquement quand la pluie commença à tomber. Jamie fouilla rapidement dans son sac, en sortit un parapluie, puis continua sa recherche.

La nuit était tombée depuis un moment déjà…changeant complètement les rues si belles de Londres. Jamie ne pouvait s’empêcher de jeter des regards dans tout les directions, ne voulant pas être agressé par un homme saoul…cela était si souvent arrivé, la nuit.

Ne s’était pas rendu compte que ses pas l’avaient conduit devant le bar, Jamie ne remarqua pas Stan qui venait tout juste d’apparaitre devant lui. L’homme, la remarquant, eut un sourire lubrique et avança rapidement vers elle. Il l’agrippa par le bras, la faisant crier de surprise, puis la tira dans la ruelle adjacente. La jeune femme essaya tant bien que mal de se débattre, mais le chasseur la tenait fermement. Car oui, Stan était un chasseur… Il s’occupait du bar depuis plusieurs années déjà, sang pur qu’il était, et la perte de la magie ne l’avait pas aidé. Il aimait la sensation magique…enivrante qu’avait la jeune femme… elle n’était pas une host pourtant, mais la sensation lui faisait le plus grand des biens.

La plaquant brusquement contre un mur, Stan se mit à lui dévorer le cou. Jamie, dégoutée, essaya tant bien que mal de l’éloigner, mais elle n’était pas des plus fortes.

    "Lâche moi Stan!!"


L’homme se contenta de ricaner, passant une jambe entre les siennes… collant ainsi son aine à l’entrejambe de la jeune femme. Jamie ne put s’empêcher de sangloter, dégoutée par l’érection qu’elle pouvait sentir contre elle.
Elle priait pour que quelqu’un vienne la sauver.
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Jeu 15 Sep - 13:02

Morgan n'aurait pas dû se trouver là, devant ce bar qui rassemblait moldus, chasseurs, et quoi d'autre encore? Lorsque Stan avait voulu créer son propre business, l'irlandais avait hésité. Du temps de Al', son père, on n'avait pas droit à autant de liberté. Et d'ailleurs, il en profitait, et il n'était pas le seul, maintenant qu'il était mort. Dès le départ, on avait pensé que Morgan serait plus facile à berner. Plus facile à influencer. La faute à sa jeunesse. Mais ils avaient omis un peu vite qu'il avait été élevé par Alastar, et qu'il était bel et bien son successeur. Stan avait été plus intelligent que la moyenne, il n'avait pas tenté de se rebeller, ou d'organiser des complots visant à l'assassiner. Lui il s'était déclaré fidèle au fils autant qu'au père. Morgan n'avait pas tardé à le nommer homme de main numéro 1... Alors le jour où il lui a demandé une faveur, à savoir, gérer son propre bar, l'irlandais ne lui avait finalement pas refusé s'il restait à sa disposition quoi qu'il arrive. Deal.

Mais aujourd'hui, il y avait un problème. Stan n'était plus venu au manoir depuis la libération de Lucas. Morgan avait d'abord pensé que c'était de sa faute. Il l'avait battu presque à mort parce qu'il avait tiré sur son ami. C'était pour le protéger selon lui, mais sûrement qu'au fond de lui, il avait déjà comprit que les choses ne seraient plus pareilles au retour de Chung dans les affaires de son patron. Sa place serait malmené... et c'est ce qui arriva. Sauf que l'aîné des O'Connell ne laissait pas partir aussi facilement les gens qu'il payait pour bosser pour lui. Et Stan se trouvait être bien placé dans la hiérarchie, pour que lui-même prenne la peine de se déplacer, et régler le problème.

Il était resté à l'extérieur un moment... il avait écouté les différents numéros proposés dehors... Jusqu'à ce qu'il l'entende elle. Discrètement, il était entré dans le bar parce qu'il voulait la voir, il devait la voir. Tous les regards étaient tournés vers elle, tous les hommes bavaient littéralement devant la stature chétive mais gracieuse de la blonde qui envoûtait l'assemblée de sa douce voix. Il avait prit place au bar, une jeune femme vint lui servir un whisky qu'il ne toucha pas, jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière les rideaux de la scène. Les hommes se levèrent, crièrent, ils en voulaient plus. Il en voulait plus lui aussi, c'était étrange... Il eut finalement à nouveau conscience du reste et il but quelques gorgés, l'air un peu à l'ouest...


" T'inquiètes mon chou, elle fait cet effet à tous les hommes... T'es nouveau dis? "

Une femme d'un certain âge avait prit place à ses côtés. Il redescendit aussitôt sur terre. Il n'était pas du tout dans le trip femme cougar et il la remercia gentiment avant de s'éloigner. Irk. Il en rirait sûrement après, en attendant, Stan restait sa priorité numéro une. Mais pas à l'intérieur, ça devait rester privé, et même, son homme de main restait introuvable. Peut-être l'avait-il vu alors que la jeune femme chantait, et qu'il se planquait à présent... Il ressortit, impatient d'avoir une conversation avec lui. Il s'installa sur les marches et il patienta... longtemps... il eut le temps de refuser trois propositions de prostitués, des cigarettes, un rencart avec... un homme. Il se trouva même au centre d'une dispute d'un couple, dont le mari venait se rincer l'œil au bar derrière le dos de sa femme. Il se surprit à penser à Thomas. Ils auraient bien rit de la situation s'il avait encore été là pour la partager avec lui...

Puis il la vit, elle. Il suivit sa course silencieuse jusqu'au restaurant d'en face d'un regard. Elle en ressortit vêtue d'une robe noire élégante et surtout très sexy... Sans vraiment savoir pourquoi, Morgan se trouva attristé de voir qu'elle allait faire le trottoir. Stan ne la payait pas assez bien ou quoi?? Elle disparut plus loin, et il ne bougea pas pour la rattraper. Pour dire quoi de toute façon?? Un homme sortit du bar lui aussi, il observait la jeune femme d'un œil attristé. Son regard azur rencontra le sombre regard de l'irlandais, mais ils n'échangèrent aucunes paroles. Morgan l'observa s'éloigner dans la direction opposé, et disparaître. Lassé d'attendre sans rien faire, il se dit que manger un morceau ne lui ferait pas de mal, alors il prit place dans le même petit restaurant d'en face du bar, que la jeune femme avait utilisé pour se changer...

Il soupira en voyant que c'était un établissement typique de moldus. Mais qu'est-ce qu'il fichait là bon sang?? Il commanda un truc bien gras et un café. Les minutes passèrent... et enfin Stan sortit de son fichu bar. Morgan ne perdit pas une seule seconde, il se leva et... s'arrêta lorsque la jeune femme entra également dans son champ de vision. Le reste lui déplut fortement. On pouvait aisément voir les intentions de l'homme de main sur son visage, et lorsqu'ils disparurent dans une ruelle adjacente, sombre et étroite, parfaite pour un viol, il se dit que ça ne se passerait pas du tout comme prévu. Et surtout qu'il ne laisserait pas cela arriver.

Une fois dans la ruelle, il vit le spectacle, il entendit les cris de la jeune fille. Il fit claquer ses bottes coûteuse sur le pavé, et se racla la gorge.


" Stan le violeur... Je n'aurais jamais imaginé ça de ta part... Tu sais ce qu'ils font aux violeurs dans les prisons moldus, mmh? "


Il le vit se retourner brusquement vers lui, comme ne pouvant pas croire que son patron était dans cette même ruelle, avec la fille qui tenta de s'échapper. Mais une pression sur son poignet lui arracha un cri. Stan le lui tordait, et il avait un air tellement furax, que Morgan douta un instant s'il avait toute sa tête. Il ne laissa rien transparaître et poursuivit:

" Lâche-là. Toi et moi, on doit parler. "



° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Ven 23 Sep - 21:56

Il y avait, dans la prostitution, quelque chose qui l’empêchait de ressentir cette peur. Une impression de contrôle mi présente, qui lui donnait la sensation d’avoir la situation bien en main. Qu’elle décide de quand tout cela se terminait, et jusqu’où elle était prête à aller. Jamie avait toujours aimé cette impression de contrôle, malgré le fait qu’elle était dégoutée par son deuxième travail. Cela lui donnait la sensation que c’était plus normal, qu’elle était plus en sécurité. Le jour où elle avait croisé Stan pour la première fois, quand il était venu la voir pour cela, elle avait senti pour la première fois la situation lui échapper. La jeune femme avait senti ses mains se mettre à trembler, les larmes lui venir aux yeux…comme si son corps, instinctivement, avait essayé de la prévenir. Elle avait ignoré cela, voyant avoir de l’argent pour se nourrir. Maintenant, elle en payait le prix.

Il lui semblait qu’à chaque endroit où Stan laissait trainer ses sales mains sur son corps, Jamie y ressentit une atroce brulure, comme si sa peau lui était littéralement arrachée du corps. Elle n’avait même plus la force de le repousser, tant elle se sentait faible, et misérable. Elle l’avait pourtant senti quelques mois plus tôt, que le laisser dans sa vie n’allait pas être une bonne chose. Mais elle ne s’était pas écouté, et maintenant, la vie lui faisait payé son pêché…la luxure. La tête détournée vers la rue…elle fixait d’un air absent les passants, attendant que la chose prenne fin. Après tout, elle le méritait. Stan lui murmurait à l’oreille tout en lui retirant ses vêtements tant bien que mal, lui disant qu’elle n’était qu’une aguicheuse, qu’elle n’attendait que cela. Et misérable qu’elle était, elle ne fit que le croire.

Il lui sembla qu’une personne venait vers eux, mais sa vision floue lui permettait de voir peu de chose. Jamie était bien trop perdu dans ses pensées pour s’en rendre compte…

    " Stan le violeur... Je n'aurais jamais imaginé ça de ta part... Tu sais ce qu'ils font aux violeurs dans les prisons moldus, mmh? "


Brusquement, la brulure des mains de son agresseur disparut, et Jamie revint à la réalité. Elle put voir un homme, grand et majestueux leur faire face. L’homme semblait inspirer la peur, et pourtant, elle ne ressentait que de l’apaisement, ainsi qu’un sentiment de sécurité en le regardant. Stan se trouvait au milieu de la ruelle, tremblant sur ses jambes, le teint plus pale que la mort. Le voir ainsi apporta un sentiment de pouvoir à Jamie, et réajustant ses vêtements défaits, elle se redressa lentement. Son regard, tantôt effrayé, était confiant. Stan sembla se rendre compte de son mouvement, car il agrippa brusquement son poignet, lui arrachant un cri de douleur. La jeune femme lui lança un regard noir.

    " Lâche-là. Toi et moi, on doit parler. "


Les paroles de l’inconnu semblèrent mettre son patron dans un état encore plus pitoyable, et Jamie en profita pour lui donner un coup sur l’un de ses tibias, le faisant lâcher prise. Sur le coup, une sorte d’aura encercla la jeune femme, comme celle des sirènes…ses cheveux voletant un peu autour de sa tête…ses traits s’étant assombris. Stan, effrayé encore plus, recula et percuta le mur.

    « N’ose plus jamais me toucher. »


La voix de la jeune femme n’avait été qu’un murmure, et pourtant, il semblait l’avoir clairement attendu. Ignorant totalement la phrase que Morgan lui avait dite quelques secondes plus tôt, Stan s’enfuit en courant, peureux qu’il était. Ne s’étant pas rendu compte de la chose qu’elle avait faite, Jamie le regarda faire, chamboulée. Il y eut ensuite un long moment de silence où elle se rendit compte de ce qui avait failli arriver, et les larmes se mirent à couler d’eux même. Anéantie, elle se laissa glisser contre le mur, sanglotant.
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Lun 10 Oct - 13:27

Morgan était dégouté par le comportement de Stan. Où était passé l'homme calme, soucieux de faire du bon travail et pragmatique? L'homme en face de lui ne lui correspondait pas. La fille lui donna un coup et la suite... Aucun des deux hommes ne pouvaient s'y attendre. La magie, elle intervenait toujours lorsqu'on la voyait pas venir. Morgan ne bougea pas d'un millimètre en voyant les cheveux de la jeune femme s'agiter, ses traits changer, devenir menaçant. Il n'était pas en danger, il le sentait. Il était intervenu en sa faveur après tout. Ils l'entendirent tous deux lui ordonner de ne plus jamais la toucher, et Stan, l'air terrifié, à la fois par lui et par elle, ne trouva rien de mieux à faire que fuir, la queue entre les jambes. L'irlandais le suivit du regard, ses bottes restèrent collé au sol. Il n'avait pas besoin de se fatiguer. Merrow n'était pas loin. L'elfe l'attraperait d'un claquement de doigt et le ramènerait. Parce qu'il le lui avait ordonné et que cela se passerait ainsi. Un sans pouvoir n'avait aucune chance.

La blonde, si belle, éclata en sanglots et se laissa glisser contre le mur. Morgan l'observa, un peu hésitant. Ce n'était pas dans ses habitudes de venir au secours des gens. Du moins, des inconnus dont il se fichait. Mais elle... il ne pouvait pas la laisser là. Il s'avança lentement pour ne pas qu'elle s'effraie et qu'elle lui fasse le coup des cheveux qui volent. Pour une fois, il savait à qui il avait affaire. Une sirène, ou du moins une variante des sirènes. Une fois, à Poudlard, il lui avait semblé en voir une, dans le lac...


" C'est fini... C'est un lâche, il ne reviendra pas. Tenez. "

Galamment, il lui tendit son manteau. Le corps de la jeune femme était plaisant à regarder, mais ce n'était pas le moment de penser à ce genre de truc. Elle avait failli être violé, et elle avait tout à fait le droit de cacher l'objet du désir de Stan. Il s'accroupit non loin d'elle, tenta de trouver les bons mots. Pour une fois, la magie, il s'en fichait. En rencontrant ses yeux, il sut qu'il voulait juste qu'elle aille mieux. Il sourit légèrement.

" Je vous ai entendu chanter. C'était magnifique. J'ai failli pleurer. C'est suffisamment rare pour que je vous en fasse part... "

Il avait toujours un sourire sur les lèvres. Il tentait de lui faire penser à autre chose. Il lui tendit la main, n'espérant pas qu'elle la prenne. Il avait tellement l'habitude d'effrayer les inconnus... Lorsqu'il se rendit compte qu'il était en train de la dévisager, il se détourna, gêné. Sa main s'était abaissé d'elle-même, sans qu'il sache si elle la lui aurait prit ou non. Il se redressa lorsqu'ils entendirent un bruit sourd, plus loin dans la ruelle. Stan s'était fait prendre finalement. Merrow le ramènerait au manoir... mais il ne savait vraiment plus quoi faire à présent. Son comportement de ce soir le dégoûtait, même s'il n'était pas un modèle de vertu lui non plus, il n'agissait jamais sans raison, sans jugement. Qu'il soit bon ou mauvais, là n'était pas la question, l'important étant qu'il estime que c'était la meilleur chose à faire. Aujourd'hui, il doutait que chasser les hosts était la solution. Etonnant, non? Il n'en montrait rien, mais sa rencontre avec Phoenix, le fait qu'Hilary ne soit pas d'accord avec lui, et Lucas qui prétendait que les hosts abritaient des âmes d'anciens sorciers... Il fallait être bête pour continuer d'ignorer ces suppositions plus longtemps. Même si pour l'instant, admettre qu'il s'était peut-être trompé était tout simplement impossible. Il ne le pensait pas encore suffisamment pour le faire, alors il continuait. Son host était toujours quelque part...

Il lui sembla qu'elle avait parlé. Quelqu'un venait dans la ruelle. D'instinct, il la prit par la main. Il l'incita à marcher à ses côtés, vers la silhouette qui s'était arrêté pour les observer. Morgan ne voulait pas d'un ennui supplémentaire. Ils passèrent devant une vielle femme... qui posa un regard dur sur lui mais qui ne dit rien... N'était-elle pas la femme qui l'avait abordé au bar précédemment? Une minute plus tard, ils étaient de retour au bar. L'enseigne lumineuse clignotait de rouge sur leurs visages. Il réalisa qu'il n'avait pas lâché sa main, et il en rougit presque. C'était étrange, elle exerçait peut-être sur lui son charme de sirène... Une fois en pleine possession de ses moyens, il demanda:


" Est-ce que ça ira? Je vous raccompagne quelque part? "

Il avait proposé comme ça. Il pouvait ressentir, en la regardant, qu'elle était loin d'être rassuré.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Dim 16 Oct - 23:40

Elle n’arrivait plus à se contrôler. Chaque partie de son corps tremblait, si bien qu’elle avait l’impression de ne plus pouvoir rien contrôler. Elle pleurait comme une gamine, chose qu’elle faisait souvent depuis qu’elle avait quitté les océans. Jamie se sentait minable, pathétique. Elle voulait sa mère, elle voulait ses consœurs. Maintenant, comme souvent, elle se rendait compte pour les sirènes détestaient à un tel point les humains. Ils prenaient, et c’était tout. Sans penser aux autres, sans penser aux conséquences. Ils étaient des monstres…et pourtant, il y en avait certain, comme cet homme, qui avait un cœur de poisson. Un cœur clair comme l’eau du Sud… un cœur peut-être torturé, mais un cœur qui savait bien agir…

Il était son élégant sauveur, dans ce monde si cruel. Ce monde auquel elle avait tant essayé de ressembler, sans y parvenir….car elle était trop fragile, au fond.

Toujours présent, l’homme s’agenouilla près d’elle. Aussitôt, comme par réflexe, elle tenta de se reculer, une lueur d’affolement dans les yeux. La panique fut présente une seconde à peine, puis il lui tendit son manteau. Jamie n’hésita pas une seconde, et le prenant, elle se couvrit entièrement, ne voulant plus se faire regarder. Le sauveur aussi avait les yeux baladeurs, malgré ses actes héroïques.

    " Je vous ai entendu chanter. C'était magnifique. J'ai failli pleurer. C'est suffisamment rare pour que je vous en fasse part... "


Surprise, elle osa de nouveau le regard. Il avait un joli visage…de beaux traits. Il devait certainement avoir brisé beaucoup de cœur….tout comme elle. Passant une main dans ses cheveux, elle hocha de la tête, un léger sourire timide sur les lèvres. Elle n’avait pas envie de parler, mais voulait tout de même le remercier. L’homme lui tendait la main depuis un bon moment déjà, et finalement se détourna. Elle était pourtant sur le point de la serrer…une seconde à peine plus tard, un craquement sonore se fit entendre, et il se redressa.

Jamie ne put s’empêcher de gémir douloureusement, son léger sentiment de sécurité s’étant envolé avec sa présence. Se redressant à son tour, elle tenta de prendre la parole;`

    « Je…


Mais l’homme ne l’écouta pas, prenant sa main et se mettant à marcher. Avec n’importe qui d’autre, elle se serait débattu, l’avait frappé, mais elle ne voulait pas le blesser. Il était gentil avec elle. Pas comme les autres. Marchant la tête baissée, elle ne vit même pas à côté de qui ils passèrent. Elle ne ressentait que cette main dans la sienne…cette main si chaude qui la réconfortait, dans un sens. Elle avait envie, égoïstement, de le garder que pour elle, mais beau comme il était, ce sauveur avait certainement une jolie petite famille.

    " Est-ce que ça ira? Je vous raccompagne quelque part? "


Aussitôt, elle leva les yeux vers lui. Il lui sembla aussitôt qu’elle avait perdu un moment, car ils se trouvaient devant le bar. Regardant autour d’eux, elle capta aussitôt quelques regards lubriques, malgré l’épais manteau qui la couvrait. Enserrant ses bras autour d’elle, Jamie hocha vigoureusement de la tête.

    « Pouviez-vous me raccompagner chez moi? Je…c’est à quelques rues…


Elle n’était pas du genre à être aussi poli, mais l’homme était si élégant quand il parlait et agissait, qu’elle ne pouvait s’empêcher de faire un effort face à lui. Passant une main dans ses cheveux pour ramener une mèche derrière son oreille, elle eut un sourire éblouissant quand il accepta et se mit en route. À côté de lui, l’homme marchait.

Pendant plusieurs minutes, ils marchèrent en silence. Bien que les rues avoisinantes fussent dangereuses, Jamie ne pouvait s’empêcher d’être rassurée en sa présence. Finalement, ils arrivèrent.

Cela faisait quelques jours que son propriétaire l’avait mis à la porte, et depuis, elle vivait chez Maya, une jeune femme de son âge qu’elle avait connu en faisant les courses. La métisse était magnifique, et surtout, mystérieuse. La blonde ne savait pas grand-chose de sa vie, et ne voulait pas savoir. Elle disparaissait souvent sans rien dire, et cela pendant plusieurs jours…revenait couverte de bleu, de griffures… mais bon, elle l’hébergeait pour rien alors…

N’ayant pas la clé de l’appartement, elle sonna à la porte où était indiqué le nom de son amie. Le sauveur élégant lança un drôle de regard à la porte, mais elle n’y fit pas attention. Une petite sonnette se fit entendre, signe que la prote était ouverte, et Jamie entra.

Se tournant vers l’homme, elle lui sourit timidement.

    « Voulez-vous venir une tasse de thé? Je… pour vous remercier, s’il vous plait.


Il fallut un moment, mais l’homme hocha finalement de la tête, acceptant. La blonde ne put s’empêcher de sourire comme un enfant sur le coup, et l’entrainant vers l’appartement, elle le fit pénétrer dans l’appartement de Maya. L’endroit semblait vide. Pourtant, de la musique se faisait entendre, venant de la troisième chambre; la salle d’entrainement de Maya. Encore une chose qu’elle ne comprenait pas à propos de la brune; comment faisait-elle pour avoir autant d’argent?

Tournant son regard vers Morgan, elle lui dit, s’expliquant;

    « L’appartement est à une amie, en faite. Elle est…gentille.


Quelques secondes à peine plus tard, la musique cessa, et Maya sortit de la chambre, vêtue d’une camisole noire et d’une leggings serrée. Les apercevant, elle figea;

    « Toi?!

Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Ven 21 Oct - 12:59

Morgan avait l'esprit ailleurs. Plusieurs fois, il se demanda ce qu'il fichait là, avec une sirène faisant le trottoir comme compagnie, à marcher vers il ne savait où. Pourtant, il se sentait bien. Il se sentait... nouveau. La jeune femme ne le connaissait pas, il ne la connaissait pas non plus. Elle l'avait vu sous son meilleur jour, ça le rendait... heureux. Il ne pensait pas que faire le bien le soulagerait autant, le rendrait si... léger. Parfois il la regardait, souriait, sans savoir pourquoi, puis se replongeait dans ses pensées. C'était sûrement son charme de sirène qui opérait, mais elle devait aussi y être pour quelque chose. Le fait qu'elle lui fasse confiance peut-être. Le fait qu'elle ne pose pas de questions. Aucun des deux n'avaient même pensé à se demander leur nom. Mais c'était comme inutile. On aurait dit qu'ils avaient déjà passé ce stade, qu'ils n'en avaient plus besoin. Pendant quelques minutes, seul les lampadaires, un chien errant et le silence furent leurs compagnons de route. De loin, on aurait juste dit un type ramenant une jeune femme chez lui, et le reste... le reste on pouvait l'imaginer.

Elle s'arrêta finalement, il l'imita, soudain triste que ce soit déjà fini. Ses yeux suivirent son geste de la main pour sonner à la porte et restèrent fixé dessus bien après qu'elle n'y soit plus. Il aurait voulu se rapprocher, pour être sûr qu'il n'avait pas halluciné. Il n'avait pourtant bu qu'un verre de whisky ce soir.


« Voulez-vous venir une tasse de thé? Je… pour vous remercier, s’il vous plait.

" Oh heu... c'est gentil mais... "


Morgan avait envie d'accepter, mais il se doutait que ce n'était qu'une marque de politesse. La jeune femme insista doucement, il se montra plus hésitant. Un regard rapide vers le nom de la sonnette lui fit finalement hocher la tête. Si c'était bien elle, si elle était sa sœur, autant vérifier. Peut-être que tout cela n'était pas arrivé par hasard. Le hasard de toute façon, il n'y croyait plus très souvent. Et il aimait bien la présence de la jeune sirène à ses côtés. Il faillit rire en remarquant que ça la mettait en joie. Elle était vraiment belle et fragile à cet instant. Ils entrèrent finalement, et le silence des rues plongés dans la nuit s'effaça au profit d'une musique bruyante et de la douce chaleur de l'appartement.

« L’appartement est à une amie, en faite. Elle est…gentille.

Il acquiesça, le cœur battant. La seconde suivante, elle était là, devant lui. La musique avait cessé.

« Toi?!


L'irlandais ne savait pas trop comment réagir, ni quoi dire. Après coup, il réalisa qu'il était émut de la voir. Surtout lorsqu'il était sûr que c'était elle. Maya Finns. La sœur de Thomas. Il laissa passer dix secondes avant de répondre quelque chose.

" Maya? Maya Finns? "

Il avait le visage qui rayonnait. Elle ressemblait à la petite fille sur la photo, ses longs cheveux blonds cascadant sur ses épaules, ce regard malicieux, pétillant. Il voyait encore l'expression de fierté sur le visage de Thomas lorsqu'il l'évoquait. Il s'approcha d'elle, et sans pouvoir s'en empêcher, il la serra dans ses bras, brièvement, pour la saluer, mais tendrement, comme s'il rencontrait sa propre petite sœur... qu'il n'avait jamais eu. Il se recula un peu, conscient que la jeune sirène ne devait pas comprendre grand'chose à la situation, et c'était d'ailleurs le cas de toutes les personnes présentes dans la pièce. Morgan réalisa finalement qu'elle semblait l'avoir reconnu. Or, ils ne s'étaient jamais vu. Finnie avait-il parlé de lui à sa sœur? Montré une photo? Cela lui fit plaisir sans même savoir pourquoi.

" J'ai... j'ai juste ramené ton amie. Elle a eu quelques ennuis, mais ça va maintenant. Oui? "

Il regarda la blonde pour en être sûr et poursuivit:

" Tu me connais déjà? Il t'a parlé de moi? "

Morgan vit le léger trouble à l'évocation du 'il'. Dire son nom lui était encore trop douloureux, et commencer par ça, d'entrée, il s'en voulut aussitôt. Mais la curiosité était trop forte. Il avait du mal à croire qu'il avait Maya devant lui.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Mer 16 Nov - 21:02

Jamie se sentit oubliée, dés l’instant où leur regard s’accrochèrent. Elle les fixa tour à tour, se demandant d’où pouvaient-ils bien se connaitre. Après tout, Maya avait beau être d’une beauté rare, elle ne faisait pas partie de ces filles qui s’entouraient de garçon, la blonde ne l’avait d’ailleurs jamais vu accompagnée. À croire qu’elle préférait la solitude à la compagnie. Ou l’argent à l’amour, à voir. Pourtant, cet homme semblait la connaitre. Jamie ne put s’empêcher d’être jalouse. Morgan était un homme splendide, après tout. Elle aurait aimé en avoir un dans sa vie, mais pas avec ce qu’elle faisait.

Maya fixait l’homme qui lui faisait face sans vraiment y croire. Elle l’avait vu sur tant de photographie, tant de fois, qu’elle en tremblait. Pourtant, cela n’était pas du tout son genre.

    " Maya? Maya Finns? "


Ainsi, il connaissait aussi son existence? Cela la surprenait un peu. Après tout, Thomas avait beau être son frère, elle ne l’avait vu que quelque fois au courant de sa vie, lui avait rarement parlé. Lui à l’école toute l’année, elle en camp durant l’été, ils ne s’étaient croisé que quelques jours toute le long de leur cohabitation. Tout ce qu’elle savait de lui venait de ses parents, et dans les dernières conversations, ils ne parlaient pas vraiment de lui en bien. Ils avaient brulé toutes ses choses quand il avait osé quitter la maison, quelque année plus tôt. Tout ce qu’elle en avait trouvé, c’était une drôle de photo de cet homme et de son frère, bras dessus bras dessous, souriant comme des idiots. Le visage de son ainé était à moitié brulé par les flammes.

Un sursaut la prit quand l’homme s’approcha subitement, la prenant dans ses bras. Il la serra avec tant de tendresse…tant de chose, qu’elle se posa des questions. Pourquoi agissait-il ainsi avec elle? Croyait-il qu’elle voyait encore son frère, et qu’elle pouvait lui donner son adresse ou peu importe ? Maya n’avait pas de nouveau de son ainé depuis sa disparition, pourtant.

    " J'ai... j'ai juste ramené ton amie. Elle a eu quelques ennuis, mais ça va maintenant. Oui? "


Heureusement qu’il se souvienne de sa présence, Jamie lui adressa un magnifique sourire et hocha de la tête. Puis, se rendant compte à quel point elle était épuisée, elle les salua et fila au lit. La journée avait été longue.

Maya en avait profité pour s’éloigner un peu de l’homme. Il avait beau se trouver sur la seule chose qu’il lui restait de son frère, elle ne savait pas pour autant si elle devait lui faire confiance. Après tout, elle ne reconnaissait de lui que son visage, rien d’autre. Peut-être que son frère le détestait, maintenant. Elle n’en avait aucune idée.

    " Tu me connais déjà? Il t'a parlé de moi? "


Les paroles de l’homme, si précipité, semèrent le doute dans son esprit. Cherchant une bonne réponse qui n’allait pas détruire tout ses espoirs en un instant, elle alla se chercher une bouteille d’eau, mourant de soif. La sueur lui collait à la peau, et c’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait été surprise, quand il l’avait pris dans ses bras. Il semblait trop distingué pour prendre quelqu’un en sueur dans ses bras.

    « J’ai jamais vraiment connu mon frère. Il était à votre école à longueur d’année, et l’été j’étais en camp. La dernière fois que je l’ai vu, c’est l’été de mes 13 ans. Mes parents ont brulés toutes ses choses, quand il est parti.


Elle leva les yeux vers lui, déposant sa bouteille sur le comptoir.

    « Il m’a jamais parlé de toi, mais j’ai trouvé une photo à moitié brulé de vous deux. Je…tu as de ses nouvelles? Comment il va?


Elle se mordit la lèvre, hésitante. Elle se trouvait stupide de s’inquièter pour lui, alors qu’elle ne lui avait jamais parlé. Mais il restait son frère, malgré le fait qu'elle ne se souvienne de rien, venant de lui. Même pas son visage.
Revenir en haut Aller en bas

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Lun 21 Nov - 17:27

L'excitation qu'il avait ressenti en voyant le nom sur la sonnette, en la voyant elle, Maya, était lentement en train de retomber alors qu'il réalisait qu'il s'était un peu laissé emporté par ses émotions. Fait plutôt rare lorsqu'il s'agissait de Morgan. Mais il fallait avouer que dès qu'il s'agissait de Thomas, il avait tendance à ne plus savoir réfléchir correctement. C'était comme ça depuis toujours. Et même maintenant qu'il était parti... dès qu'on l'évoquait, il réagissait différemment. Allez y comprendre quelque chose. Le temps qu'elle cherche de l'eau, il reprit une expression neutre tout en restant aimable. Trop d'enthousiasme avec une inconnue pouvait paraître suspect, il s'en rendait compte.

« J’ai jamais vraiment connu mon frère. Il était à votre école à longueur d’année, et l’été j’étais en camp. La dernière fois que je l’ai vu, c’est l’été de mes 13 ans. Mes parents ont brulés toutes ses choses, quand il est parti.

Morgan baissa les yeux un instant. Il se rappelait de cet épisode. A quel âge Thomas était-il parti déjà? 19 ans? Il ne se rappelait plus précisément, mais ce qu'il savait par contre, c'était qu'il n'était pas innocent dans cette histoire. Il avait eu un rôle là dedans. Les affaires des Chungs et des O'Connells s'étaient en quelque sorte associés pour la seconde fois de l'histoire de leur deux famille à cette période. Ils avaient interrompu leur collaboration la première fois sous Voldemort, par peur qu'on les relie et les arrête tous. La seconde fois, les relations amicales qui reliaient les fils des deux familles avait poussé tout le monde à recommencer.

« Il m’a jamais parlé de toi, mais j’ai trouvé une photo à moitié brulé de vous deux. Je…tu as de ses nouvelles? Comment il va?

L'irlandais la fixa s'en pouvoir s'en empêcher. Il avait du mal à croire qu'elle ne savait pas. N'était-elle pas sa sœur? Pas de sang peut-être, mais... elle aurait dû savoir. Il réalisa qu'elle n'était pas présente à l'enterrement. Comment avait-il pu ne pas s'en rendre compte? Le poids du chagrin sans doute. Deux évènements tragiques étaient survenus presque en même temps à l'époque. La mort de son père, et celle de Thomas. Il se souvenait avoir vaguement cherché une trace de son adresse dans les affaires de son meilleur ami. En vain. Alors oui, elle ne pouvait pas le savoir, surtout si elle n'avait plus eu de contact avec son frère depuis ses 13 ans. Morgan se racla discrètement la gorge, hésitant. Comment lui dire? Il s'en voulut d'être entré, il ne voulait pas être celui qui lui annonce ça, c'était tellement difficile pour lui de se l'avouer à lui-même.

" On peut s'asseoir? "

Maya dû remarquer son air grave, si contradictoire avec son expression joyeuse cinq minutes auparavant alors qu'ils se voyaient pour la première fois. Elle le guida sur le canapé. Il demanda ensuite à voir la photo. Une fois qu'il eut la photo entre les mains, il sentit l'émotion lui nouer la gorge. Mais il se contint, il garda une expression neutre autant que possible. Il posa la photo à côté de lui, leva les yeux vers la jeune femme. Il prit le temps de remarquer sa beauté. Elle semblait suspendue à ce qu'il allait dire. Elle devait déjà avoir comprit. Il s'éclaircit la voix.

" Thomas nous a quitté, il y a... plus de trois ans. Il avait 21 ans. Il... Certaines circonstances..."

Il se tût, incapable de présenter les choses, et surtout pour lui laisser le temps de comprendre l'information. D'accord, elle ne le connaissait pas vraiment, mais il était quand même son frère. Il se laissa aller contre le dos du canapé, soupirant. Cette soirée était vraiment étrange.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared Mar 29 Nov - 2:33

Elle le regardait avec tout l’espoir qui vivait dans son cœur devenu si fade. Elle espérait tant, tant de lui alors qu’elle le connaissait à peine. Tout ce qu’elle voulait, c’était son frère, au moins quelqu’un. Il avait disparu de sa vie sans avoir même le temps de réellement le connaitre, et elle avait l’impression qu’il pouvait changer quelque chose dans sa vie. La comprendre, au moins. Maya espérait tant. Trop surement. Passant une main dans ses cheveux, elle le fixait toujours, cette lueur si vive dans les yeux. Elle se mordit la lèvre une seconde, puis but une gorgée d’eau. Pour diminuer le stress. Elle ne pouvait empêcher ses mains de trembler, et cela, elle détestait. Elle qui travaillait depuis des mois pour calmer son stress. Qui était la meilleure recrue à sa nouvelle agence. Quelle piteuse agente elle ferait.

    " On peut s'asseoir? "


Fronçant des sourcils, elle dévisagea le gentleman un instant. Pourquoi avait-il l’air si triste? Pourquoi la garderait-elle ainsi? Pitié, elle ne voulait pas qu’il lui avoue que son frère ne voulait rien savoir d’elle. Elle souhaitait de tout son cœur que ce ne soit pas cela. Fermant les yeux un instant, elle hocha finalement de la tête puis se leva. Elle eut à peine le temps de prendre place sur le canapé que Morgan lui demanda s’il pouvait voir la photo qu’elle avait d’eux. Maya hésita un instant, puis voyant l’air de Morgan, elle finit par aller lui chercher. Il n’allait tout de même pas s’enfuir avec. Enfin, elle espérait.

    « Tiens…


Elle lui tendit doucement la photo, comme si c’était la chose la plus précieuse du monde. Dans un sens, oui. Elle aimait l’image qu’elle avait de lui. Ce qu’il représentait pour elle, soit la magie. Passant une main dans ses cheveux, elle l’observa de ses yeux bridés pendant un long moment alors que le stress ne faisait que monter, et monter encore plus haut. Qu’attendait-il pour parler? Son sang se glaça dans ses veines dés l’instant où il se racla la gorge.

    " Thomas nous a quitté, il y a... plus de trois ans. Il avait 21 ans. Il... Certaines circonstances..."


Ses espoirs, ses rêves… quelque chose en elle se brisa. Elle baissa les yeux sans ajouter un mot, ne voulant pas croire ses paroles. N’était-il pas son meilleur ami? Pourtant n’avait-il rien fait à ce moment là? Va savoir pourquoi, elle savait que la magie était liée à la mort de son ainé. Qu’il était mort a tord, et que cela aurait pu être empêché très facile. Rapidement, sans même qu’elle aille le temps de s’en rendre compte, une colère noire monta en elle, et une seconde à peine plus tard, elle éclata.

    « Tu… comment? T’as rien fait pour le sauver? Tu…comment t’as pu?! Tu n’es qu’un…sale connard, mais sort de chez moi maintenant! SORS! J’VEUX PLUS JAMAIS TE REVOIR. TU L’AS TUÉ!


Maya ne se rendit pas vraiment compte de ses gestes. Les choses se passèrent trop vite. Quand il fut parti, elle ne sentit que sa main douloureuse, et les larmes sur ses yeux. Elle se sentait perdu.


THE END
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared

Revenir en haut Aller en bas
 

[Bar Burlesque] La dame au coeur de pierre. ~ PV Jared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Londres-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit