Partagez | 
 

 Chasse a la pleine lune [PV Tala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Sam 27 Aoû - 21:07

Cette nuit, je n’arrivais pas à dormir. Je n’arrêtais pas de faire ce drôle de rêve. A chaque fois que je m’endormais, je revoyais cette jeune femme, faire des choses horribles. Elle avait essayer de tuer un homme. Il y avait ensuite un blanc avant que je ne la vois embrasser un homme, et après un autre blanc, je la voyais mourir. Un rêve comme celui-ci ne m’aurais jamais perturbé, mais cependant, ce n’étais pasla première fois que je voyais cette femme, et pas uniquement lorsque que je dormais.
Il arrivais souvent que je vois des bout de vie de cette femme, quand j’étais éveillé. Mais tout ce que je voyais d’elle, je sentais que cela faisait partie de ma vie dans un certain sens. Donc le fait que je rêve encore de cette femme de cette manière me térrifiait, car, cela sonnait aussi comme quelque chose que j’avais vécu. C’était effrayant comme sensation.

N’arrivant donc pas a me rendormir, je jetais un rapide coup d’œil à mon réveil. Il était 4h47. Le soleil se lèverais d’ici quelques heures. Je décidais donc de me lever et de sortir pour m’aérer les idées. Rester dans mon appartement ne m’aiderait pas à m’éclaicir les idées, c’était clair et net.
Je ne savais pas trop où j’allais me rendre mais à vrai dire, je n’y prétais pas forcément attention. Je marchais sans faire attention où j’allais. D’ailleurs, je faillis me prendre plusieurs poteau et plusieurs arbres.
Au bout de quelques temps, je remarquais que j’étais arrivé non loin d’une forêt. Tout homme normalement consitiué mentalement se serait dit qu’il était risqué de se rendre dans une fôret en pleine nuit. Toutefois je n’étais pas constitué comme les autres, je me fourais toujours dans des situations risquées. C’était donc sans grande inquiétude que je rentrais au cœur de cette fôret. Je me posais la question au fond de moi-même si ce n’étais pas un peu risqué, mais je me dis que de toute manière j’aurais mes pouvoirs pour me protéger.

Arrivé au cœur de ce bois, je me stoppais net en entendant un bruit. L’on aurait dit un loup qui hurlait au clair de lune. Je me dis que c’était un animal rien de plus, mais je restais quand même un peu perplexe. J’avais entendu des choses sur des créature mi-homme, mi-loup, qui se manifestaient les soirs de pleine lune. J’avais été forcé d’y croire car, si moi j’existais, pourquoi ces hommes loups n’éxisteraient pas ? Je levais donc la tête, et la à ma grande stupéfaxtion, je vis une pleine lune brillante au dessus de ma tête.
Je commençais a panniquer quelque peu, mais je pris mon courage a deux mains et je continuais a avancer, tout en commençant a rassembler mes pouvoirs en prévision.

Je fis encore quelques pas, quand droit devant moi, une créature monstrueuse venait de débouller devant moi. Pris par une peur surprise, je lançais une vague de pouvoirs, mais celle-ci n’avait pas atteint sa cible. La peur m’avait empêcher de viser correctement. Je reculais en espérant que la bête rebrousserait chemin …
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Sam 27 Aoû - 21:26

A chaque fois ces temps-ci je partais la nuit gambader dans la forêt. Ma grand-mère revenait toujours à la maison avant moi. Nous partions ensembles rien que pour passer un instant toutes les deux. Pour le moment, j’étais arrivée en début de soirée, la voiture garée sur le parking à l’entrée. Je savais alors que j’aurais le temps de courir comme bon me semble. Rentrant dans la forêt, je laissais alors mes vêtements dans une cabane pas loin. Elle se situait dans un endroit où personne ne pouvait la voir. Prenant ma forme de loup-garou, je sentais alors que mes mains commençaient à se changer. Suivit des oreilles, je sentais alors la douleur de voir mes os et mon corps tout entier prendre la forme d’un loup. Il y avait toujours un effort à faire pour prendre l’apparence du loup que je veux. Ma louve grise avait des yeux gris puis un peu de blanc sur les pattes. Elle ressemblait un peu à mon totem, mais pour une fois j’étais venue sans elle. Il fallait que je dine, la faim me prenait toujours en ce moment. Poursuivant ma transformation, je me mettais à quatre pattes, mon dos se courbant légèrement, j’avais perdue en taille enfin presque. Finissant alors le tout, je me retrouvais à la hauteur du sol. Mes yeux me permettaient de voir dans le noir et ayant alors un petit temps d’adaptation, je sentais les choses telles qu’elles devraient être. Voyant comme si j’avais une vision pour voir les corps et la chaleur corporelle. En tous les cas, je sentais bien que tous mes sens seraient en alertes pendant un bon moment. Commençant à marcher un peu, je sentais mes coussinets prendre une attention particulière avec le sol. Le silence me permettait avant tout de me balader sans que les gens ne me voient. Sentant par moment que je faisais craquer des petits bouts de bois sous mes pattes. Je continuais de marcher
dans le but de trouver de quoi me sustenter.

Une odeur me vint aux narines, une odeur de sang bien frais mais surtout un petit truc qui faisaient que mon estomac allait sans doute être content de partager avec moi. Un cerf, un magnifique cerf qui se tenait à environ trente mettre de moi. Me dirigeant vers lui, je prenais le pas doucement mais surement. M’arrêtant à dix mettre de lui, je sentais alors encore plus cette odeur. Il était bien clair qu’il ne resterait plus de viande une fois le cerf tuait. Je le ramènerais chez moi pour que grand-mère le mette dans le congélateur. Voyant bouger le cerf il devait sentir un peu l’odeur de mon loup, le vent bougeait et bougeant avec lui, cette fois-ci je me retrouvais dans le bon sens. Je sentais que mes muscles m’appelaient pour commencer une chasse bien méritée. D’ailleurs, elle ne tarda pas à démarrer lorsque le cerf passa en mode « course ». Le poursuivant, je finis par lui sauter dessus après trois mettre bien entamé. Lui arrivant sur le flanc arrière, je plantais mes crocs dans ses fesses bien molles. Montant sur lui je l’étouffais comme faisait les lionnes pour abattre un buffle. Plantant mes crocs dans sa carotide, je prenais une bouchée de ce cerf. Il avait un goût légèrement comme les vaches mais en plus doux. Dinant comme je le voulais, je préférais avant tout bien manger.
Je sentais alors ma grand-mère me parlait dans ma tête.

* J’arrive, ne bouge pas. *

Grognant alors comme si on m’avait pris mon diner. Je ne savais pas qu’elle irait jusqu’à venir pour me prendre ce que j’avais chassé. Essayant alors de me contrôler un peu, je me rendais compte qu’elle voulait le cerf pour le mettre dans la cabane et surtout le mettre dans le congélateur à la maison. Continuant de manger, je vis venir mon aïeule. Ma grand-mère venait sous sa forme humaine, sentant son odeur, je dus me montrer plus soumise pour que mon loup puisse avant tout lui laisser prendre la carcasse du cerf bien entamée. L’aidant en prenant une autre partie dans ma gueule, je sentais alors la peau du cerf et ses légers poils dans ma bouche. Arrivant à la cabane, je remarquais qu’il n’y avait pas de sang sur le chemin. Lâchant alors le cerf dans la cabane, je grognais une fois de plus en essayant avec mes pattes d’enlever les poils de cerf de ma bouche. Cela fit rire ma grand-mère qui les enleva alors avec sa main. La voyant d’un air navré, elle me regarda toujours en riant malgré mes yeux pleins d’excuses et de tendresse. Ma grand-mère avait le don pour me remonter le moral. Tenant la garde de la cabane le temps qu’elle finisse le cerf, je la vis partir avec les glacières pour la voiture.
Il faudrait que je les ramène à la maison au début du jour.

Néanmoins, je sentais bien que j’aurais le temps de roupiller un peu, courant alors avant de faire un somme, je parcourais alors la forêt le plus souvent possible, allant nettoyer le lieu où le cerf et mort. Je vis que les animaux nettoyeurs de la forêt avaient commencé sans moi. Grognant un peu, je repartais pour la cabane lorsque les rayons du soleil étaient en train de revenir. Me rappelant que mes affaires se trouvaient être à trois kilomètres de là, je me retrouvais donc en quête de mes affaires. Arrivant sur place, je sentis une présence féline. Je n’aimais pas les chats. En fait c’était eux qui ne m’aimaient pas…..Entre chiens et chats, il y a toujours eu un petit souci de territoire….Essayant de le trouver, je regardais tout autour de moi, le voyant dans les arbres au plus haut possible pour lui. Je sentais tout de même une présence magique. Me disant qu’il ne devait pas s’agir du chat, je regardais autour de moi dans le but de ne pas louper la présence. Mais à chaque fois que je cherchais je tombais sur le chat. Surprise par cela, je finissais par oublier cette présence féline pour éviter de perdre mon temps. Voyant les rayons du soleil venir, je commençais ma transformation humaine.

Mes vêtements ne se trouvaient pas loin juste derrière le fourré. Sentant mon dos se remettre comme il faut. Je lâchais un grognement de satisfaction. J’étais contente de reprendre ma forme humaine. Il y avait ce petit truc qui me disait qu’il était nécessaire pour moi de prendre cette peau pour aller parler à Duncan de moi. Finissant alors ma transformation, je vis mes oreilles, mon nez et tout mon visage revenir à la normale. Puis regardant le chat, mes yeux laissèrent la place à mon loup un court instant. Passant au gris tout en ressemblant à ceux de mon loup, j’indiquais que mon territoire allait être le mien et uniquement le mien. Me baissant pour m’habiller, je passais mes sous-vêtements. Mettant le reste, je me retrouvais habillé de la tête au pied. Vérifiant que je n’avais rien oublié, je vis le chat toujours en haut de l’arbre. Je me demandais pourquoi est-ce qu’il n’était toujours pas partit de son perchoir….Tournant la tête un instant, le chat partit tout en gémissant. Il avait dû sentir la même chose que moi.

Alors que j’allais m’en aller, je vis des feuilles bouger, puis sentis une odeur de fauve ou félin. Je vis que je danger ne faisait que commencer. Il y avait avant tout comme une impression qui me disait de m’en aller. Alors que je voyais ma grand-mère venir vers moi, je lui disais que je reviendrais plus tard. Avançant un peu, le vent m’amenait une odeur particulière. Me demandant si je devais y aller, j’avançais un peu, puis de loin, je commençais à me déshabiller. Me retrouvant nue, je me changeais en loup, j’avais toujours la taille humaine avec une forme de louve. Puis alors que l’odeur me guidait, je vis qu’il s’agissait d’un loup que je ne connaissais pas. Je vis un homme, j’avais un peu faim, encore faim, la bête je ne l’avais pas mangé, ma grand-mère l’avait récupérer pour la mettre dans le coffre. Me déshabillant dans le même coin qu’avant, je me changeais une nouvelle fois en loup. L’humain avait l’air de sentir bon….Les babines qui salivent, un gout qui me plaisait bien, je n’allais pas laisser passer mon diner. Puis pistant l’humain, je vis qu’il avait peur, c’est alors à ce moment-là que je vis que j’allais bel et bien me régaler. Je commençais à grogner comme un chien pas content que quelqu’un soit venu sur son territoire. Avançant d’une patte, je le vis encore plus peureux. Grognant un peu plus, je le vis partir en courant, la chasse était ouverte ! Une petite course me fera du bien, histoire de gambader un peu. Mais bon avec la faim, il serait fort possible que j’ai écrasé malencontreusement quelques arbres….
Du moment que j’ai mon diner le reste, je m’en fiche royalement.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Dim 28 Aoû - 15:55

Je continuais de reculer tout doucement au début. Je regardais le loup, il ressemblait à un loup tout ce qu’il y a de plus normal, si ce n’est qu’il était beaucoup plus grand qu’un loup ordinaire. De plus, quelque chose de magique se dégageait de lui.
Je réfléchis quelques instants, si je partais en courant, cela pourrait énerver la bête qui ne me laisserait aucune chance de survie. Je me dis donc que le mieux serait de retrouver mon calme et de reculer doucement, Néanmoins c’était plus facile a dire qu’à faire, vous vous en douterez bien.
La panique pris le dessus et tout retour au calme me fut impossible. Je laissais donc ma panique prendre le pas sur la raison et je détalais comme un lièvre.

Je jetais un coup d’œil derrière moi, et je vis que le loup me suivait en écrasant tout sur son passage. Je courrais de plus en plus vite, mais el loup gagnait de plus en plus de terrain. Je me retournais et j’essayais de le sonner avec mes pouvoirs, mais cela n’avait pas l’air de lui faire grand effet. Je lui aurais lancé un caillou que cela n’aurait rien changé. Je fus surpris que je ne bouge plus pendant quelques secondes ce qui laissa le temps au loup de me donner un coup de patte. J’avais eu l’impression que ma tête allait se décrocher du reste de mon corps. Je fis également un vol plané de plusieurs mètres avant de me fracasser contre un arbre. Ce loup avait l’air d’être sadique par-dessus le marché, il aurait pu me dévorer directement, cela m’aurait épargné bien des souffrances.

Je vis le loup se ruer vers moi et je me relevais et je courais aussi vite que je pus. Toutefois, je boitais a cause des coups que je venais de prendre. Je courrais donc aussi longtemps que je le pus, mais rien n’y faisait le loup continuait de me bousculer comme si il voulait me provoquer, je ne comprenais pas son comportement.
Je n’en pouvais plus, je voulais en finir, je ne pourrais pas en supporter plus.
Au bout d’un bon quart d’heure de course, je me cachais derrière un arbre avec une idée derrière la tête. Je n’avais pensé qu’à utiliser des pouvoirs offensifs, mais je pouvais aussi en utiliser des défensifs. Je me concentrais donc afin de pouvoirs me rendre invisible. Au bout de quelques secondes, je finis par réussir, mais je doutais que cela fonctionne. Mais je n’en pouvais plus de courir. Je savais pertinemment que le loup flairerait ma présence. Les loups avaient un odorat hors du commun.

Je priais de toutes mes forces pour que le loup de me retrouve pas. Cependant cela n’empêcha pas que je vois ma vie défiler devant moi. Enfin « mes » vies. Je voyais des images de ma vie de ces derniers mois, ainsi que des images de la vie de la jeune femme que je voyais sans cesse.
Je vis ensuite le loup passer non loin de moi. Je fis un effort considérable pour ne pas pousser un cri. Je retenais ma respiration par réflexe, mais cela ne pourrais pas durer éternellement. Je n’avais jamais eu aussi peur de toute ma vie. J’aurais de loin préférer voir des chasseurs me poursuivre…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Dim 28 Aoû - 16:43

Hum, la faim…..Cette fois-si j’arrivais le plus doucement possible, pas un bruit, rien, juste celui du vent qui m’envoie l’odeur de l’humain dans les narines. Je voulais avoir ce diner donc, même si je devais prendre toute la nuit ou même le jour, je ne lâcherais pas mon morceau de viande ! Donc tout en avançant sans bruit, je me trouvais être face à face ou presque avec mon diner sur jambes. Je comptais tourner autour comme font les requins qui ont une proie à manger. Il y a dans les gènes quelque chose qui fait que vous êtes tenaces. Donc changeant de position assez souvent, je me rapprochais d’avantage, puis alors que je me posais la question dans mon fort intérieur de savoir si j’aurais mon diner. Je sentais un peu plus la peur chez l’être humain enfin cet être magique qui tremblait de peur dans les arbres. Toute de même, je ne sais pas trop mais cet être magique ne serait pas bon pour moi, mais ma faim quand a elle me disait d’aller manger pour de bon. Puis tout comme j’avançais un peu, je m’arrêtais de peur qu’il voie d’où je venais. M’arrangeant pour que le vent me prenne dans le sens inverse. Je sentis un bref instant que la frayeur lui ferait prendre conscience qu’il ne faut pas toujours s’aventurer dans les lieux qui ne sont pas fait pour les gens normaux dans les lieux insolites surtout une forêt.

Le silence m’aidait alors dans l’attente, j’étais patiente, donc, je me doutais qu’il y aurait une chance pour moi d’arriver à mes fins. Alors qu’en regardant la Lune, je me rendais compte que le diner en pleine forêt serait alors contrarié. Puis je passais à l’attaque, faisant un pas de plus, j’allais le tuer pour le manger, mais quelque chose allait m’en empêcher. Alors que je m’approchais de la personne, une course poursuite s’accéléra de plus bel. Passant par-dessus l’individu, il me fit le jeu du chat et de la souris pendant un long moment. Arrivant proche d’un arbre, je sentais un peu plus son odeur. Mes muscles avaient alors une envie de poursuivre alors que mon corps commencé à fatiguer un peu, l’idée de me mettre quelque chose sous la dent ne me déplaisait pas trop….

Ma tête contre la sienne, je sentais son odeur, hum, les babines qui bavent, le gout qui vous saliver. Et bien entendu, vous continuer à prendre votre bon plaisir, mais il a fallu qu’il y ait un bruit de bois cassé derrière vous. C’est à ce moment-là que vous savez pertinemment que vous aurez des soucis. Me retournant, je vis de mes yeux on peut plus rouge, un chasseur de loup garou. Me demandant d’où est-ce qu’il sortait. Je changeais de cible un instant, lui montrant que je ne tenais pas à me laisser faire, il me montra le contraire en envoyant une flèche de son arbalète en argent dans l’arbre juste au-dessus de la tête de l’humain. Lui grognant assez fort tout en faisant trembler le pauvre homme, je dus me rétracter pour ne pas m’en prendre une dans la bouche. Regardant bien le type avec l’arme, je le gardais en mémoire….Sautant dans un endroit sombre, je regardais le type allait voir ma victime ! Mon diner quoi ! C’est pas cool ! Rage, j’étais furieuse, je ne tenais pas à ce que mon diner parte comme ça….

Les voyant partir, je repartais en direction de mes affaires, reprenant ma forme humaine, je m’habillais. Je comptais bien reprendre ma victime n’importe où. En tous les cas, je ne savais pas ce que je ferais par la suite. Prenant la route pour chez moi, je courais sur mes deux jambes. Arrivant dans l’orée du bois, je voyais alors l’homme et le chasseur discutant…Réfléchissant à la meilleure façon de trouver une solution. Je prenais donc la direction de la patience….En tous les cas j'aurais ma vision de la chose bien précise, donc je ne comptais pas lâcher le morceau de suite.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Dim 4 Sep - 20:00

Je m’étais caché devant un arbre en m’étant rendu invisible. Tout mon stratagème avait parfaitement fonctionné, jusqu’au moment ou pris d’une crise de panique, je relâchais toute concentration laissant mes pouvoirs s’atténuer. J’étais maintenant dans de beaux draps. Le loup m’avait repéré, et au moindre mouvement il en serait fini de moi.
Je restais donc la sans bouger. Je regardais la mort en face une fois de plus. Cela devenait presque habituel avec moi. J’avais toujours la mort en face de moi. D’abord avec les chasseurs, ensuite avec un loup garou. Je devais vraiment être l’host le plus malchanceux de cette terre. Le loup ne faisait que de me tourner autour depuis quelque temps, je commençais vraiment a avoir peur. C’était déjà le cas avant, mais la c’était de pire en pire. Je commençais même a me préparer à rejoindre mes compagnons morts avant moi.

Je regardais le loup, me tourner autour comme un chacal roderait autour de son repas. Ce loup ne paraissait pas pressé, l’on aurait dit qu’il jouait avec moi. J’avais l’impression d’être une souris aux griffes d’un gros matou.
Je priais de toutes mes forces pour qu’un miracle se produise, et mon vœu fut bientôt exaucé. Alors que je m’apprêtais à me faire dévorer tout cru, une flèche sortit de nulle part, et vint se planter dans l’arbre a moins d’un centimètre de ma tête. Encore un qui avait failli me tuer. Toutefois, cela avait eu l’effet escompté : la bête avait détournée son attention de ma personne.
J’en profitais pour me faufiler discrètement, alors que le monstre grognait sur le nouveau venu.
Le loup eu l’air de lâcher l’affaire car il rebroussa chemin me laissant seul avec l’homme.
Je restais muet quelques instants, mais je finis par prendre la parole.

- Merci beaucoup ! Sans vous, je pense que je serais déjà dans le ventre de cette chose.

L’homme eu un vague haussement d’épaule, comme si ce que je venais de lui dire lui importait peu. Il s’éloigna ensuite, et je le suivis. Je ne voulais pas resté seul dans cette forêt maintenant . En me voyant le suivre, l’homme finit par me répondre.

- Bon alors toi, écoutes moi bien ! Moi je n’ai jamais voulu te sauver. Si j’étais là c’était uniquement pour tuer ce loup. Tu ne sais même pas combien la peau de ces créatures coûte. Donc maintenant fou moi la paix et laisse moi retourner chasser.

Je regardais l’homme avec indignation. Il y avait des personnes vraiment détestables sur cette terre, c’était vraiment affolant. Je fis demi tour en le laissant là sans un mot de plus, il était vraiment odieux. Toutefois, je ne me sentais pas rassurer de recommencer a errer seul dans la forêt cela commençait vraiment à me faire paniqué, surtout que depuis tout à l’heure je sentais un regard posé sur moi, sans pour autant savoir d’où il venait.
Je continuais a avancer mais bientôt, je me retrouvais une nouvelle fois perdu avec plus que jamais l’impression d’être observé et en danger.
Puta** de chasseur, il n’aurait pas put vouloir me protéger, au moins je me serais sentis en sécurité. Et mes pouvoirs qui refusaient de m’obéir sous le coup de la panique. Je pense que c’était le pire de tout. Je me retrouvais perdu en pleine forêt, avec un loup à mes trousses, un chasseur égoïste se promenant par là, et aussi faible qu’un sorcier.
Je regardais autour de moi, quand tout à coup …
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala] Sam 10 Sep - 12:11

Sortant de ma cachette, je mettais changer de nouveau en louve, je patientais, je savais que j’aurais alors ma proie. Je respirais calmement, j’avais repris un peu de ma force et de ma vitalité. Tout comme je ne savais pas trop si j’aurais alors eu le temps de passer à l’action. Fort de me dire que la situation n’allait pas m’échapper, je prenais donc la direction de ma victime. Le chasseur étant parti, je lui ferais sa fête lorsque je le verrais. Me lançant alors à toute vitesse, je partais dans le but d’avoir mon diner. Marchant doucement, je ne faisais pas un bruit, cela me fit penser à une scène de film d’horreur. Vous savez lorsqu’il n’y a pas un bruit mais que vous sentez qu’il y aura alors une sacrée surprise qui va vous faire sursauter. Tout en avançant, je posais ma patte avant droite sur une brindille, puis le bruit « crac » fit alors une sorte de reflex pour l’humain. Relevant la patte doucement, je regardais sur le sol où les poser. Puis changeant de chemin, je me disais qu’il fallait que je sois une prédatrice hors paire si je ne voulais pas me limiter dans mon diner. Tout en me déplaçant alors pour savoir si j’aurais la chance de faire mon coup. Je regardais alors le chemin le plus adéquat. Puis le moment fut assez bien pour moi, alors que l’humain regardait ailleurs, je me retrouvais face à lui. Tout en grognant, je le vis qu’il tournait la tête. Montrant mon plus beau sourire, mes crocs sont donc venus tel le sourire du chat dans Alice au pays des Merveilles. Sauf que là, il y avait la salive en plus….Voyant son visage, je me disais que la peur devait faire partie de tout son corps en entier. Tournant la tête sur le côté, je vis que le chasseur était bel et bien parti. Me rendant compte que le champ était libre, je me demandais bien ce que je pourrais faire par la suite. Puis le voyant trembler de toutes ses forces, je lui grognais cette fois-si plus fort qu’avant, quitte à li rugir dessus…Autant le faire avec la classe même des lycans….Hihih, j’avais anticipé le coup, mais bon, pour une fois….Je ne comprenais pas trop où est-ce que je devais aller. J’étais frustrée….Furieuse, et si je me laissais aller, je pouvais aussi tout diner d’un coup sans le savourer….

Avançant un peu plus, je le vis alors courir derrière lui, la chasse avait belle et bien commencer. Je reprenais donc ma poursuite. Lui courant après, je voulais avant tout avoir un peu de chance. Tout en prenant le vent dans le bon sens, je sentais avant tout son odeur. Une vraie piste qui allait m’aider pour la suite. M’arrêtant un instant pour voir où était parti le jeune homme. Je tournais la tête à droite et à gauche, je voulais savoir où est-ce qu’il était parti. Tout en ayant une chose à faire par la suite, je ne voulais pas avoir de problèmes. Reprenant le chemin tout en marchant, je sentais un peu plus l’odeur de l’humain. Néanmoins, j’avais alors le don de savoir que j’aurais peu de chance finalement pour avoir la victime. De toute façon, je ne pensais pas que je devrais alors changer de tactique. Sinon pour le moment, je ne désirais pas me tromper pour la suite. La cause première de ma chasse était alors une puissance que je ne pouvais pas toujours garder son contrôle. Deuxièmement, je ne connaissais pas toujours le coin de la forêt. Mais bon, après tout, je pouvais aussi essayer de trouver mon chemin. Je n’avais pas trop de choix, mais bon, reprenant mon chemin. Je trouvais de nouveau l’humain. Lui donnant un coup de griffe à l’instant où il passait sous ma patte. Le voyant partir plus loin sur la gauche, je me dirigeais vers lui. Il passait sa main sur son épaule. Alors que je m’apprêtais à finir mon diner. Le chasseur de tout à l’heure revenait derrière moi. Me tournant légèrement, je prenais le parti de la fuite une seconde fois. Il ne fallait pas que je me prenne un bout de métal argenté dans le corps.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Chasse a la pleine lune [PV Tala]

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse a la pleine lune [PV Tala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Londres-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit