Partagez | 
 

 [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucas Chung
Vampire of my Heart | Smarty Pants
avatar



MessageSujet: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Mar 29 Nov - 19:43

Il y avait pensé dés l’instant où Morgan était venu le chercher, sans jamais trouver le courage qu’il lui fallait pour y aller. La tombe de Thomas…son petit frère…son protégé. Celui qui était mort pour ses conneries, pour les conneries du sang. Dés l’instant où il avait appris son existence, Lucas avait su que le plus jeune était perdu. Il avait pourtant souvent espérer qu’il serait plutôt leur lumière… mais le sang est bien plus fort qu’autre chose, il était bien placé pour le savoir…alors Thomas avait sombré tout comme eux…ou plutôt, avait coulé à pic. Le vampire avait vu la chute de son frère, aperçu ses moments de folie…et pourtant, il avait fait comme si rien n’était. Car Thomas était pure à ses yeux, Thomas ne pouvait tomber. Il était l’espoir de leur famille, un symbole, presque… alors il s’était fermé les yeux. Aller à sa tombe…c’était comme affronter cette réalité qu’il avait si longtemps nié. C’était s’avouer qu’il l’avait laissé tomber, et cela, Lucas ne savait pas s’il y était prêt.

Il s’était pourtant décidé à venir une semaine plus tôt environ…quand il avait trouvé Morgan complètement saoul dans l’ancien appartement de son frère, marmonnant des saletés à propos de son frère. Il avait su, à ce moment là, que l’host était passé. Qu’il lui avait montré de choses bien trop cruelles pour Morgan. Car si quelqu’un avait besoin de percevoir Thomas comme pure, c’était bien l’O’Connell.

Donc, il s’était décidé. Évidemment, il avait du attendre plusieurs jours pour s’y rendre. Bien que l’hiver approchait, la journée était encore beaucoup trop clair pour lui et il ne pouvait courir le risque de se bruler les yeux. Non, aujourd’hui était la journée idéale. Le ciel était plus sombre que son regard à cause des tempêtes, et pourtant, aucune pluie ne tombait. L’air n’était pas chargée, mais plutôt frais. Une journée parfaite. Sans rien ne dire à personne, le vampire avait enfilé son manteau et avait quitté la demeure des O’Connell pour transplaner. Il avait encore assez de sang magique dans ses veines pour faire le chemin aller-retour.

Il avait transplané directement à l’entrée du cimetière. L’endroit était calme, et vide. Enfin, à l’exception de deux hommes qui s’occupaient des feuilles mortes au sol. L’un d’eux, le vieillard, lui adressa un signe de main accompagné d’un grand sourire, mais Lucas l’ignora, se dirigeant vers l’accueil. Il ne savait pas où se trouvait la tombe de son frère, après tout.

Dés son entrée, la jeune femme lui adressa un merveilleux sourire. Lucas eut besoin que d’un coup d’yeux pour voir qu’elle se trouvait sur facebook, et n’attendait que son départ pour continuer ce qu’elle faisait. Il lui demanda donc où se trouvait la tombe de Thomas Finns, et après une recherche rapide dans ses fichiers, la jeune femme lui indiqua l’emplacement.

    « Il est populaire, ce Thomas. Vous êtes la deuxième personne aujourd’hui a passé le voir.


Fronçant des sourcils, Lucas la dévisagea une seconde, mais la jeune femme n’ajouta rien. La remerciant d’un hochement de tête, Lucas se dirigea vers la tombe de son frère. Qui pouvait bien être venu le voir? Morgan était en réuni avec ses chasseurs et Thomas n’avait jamais été du genre a avoir beaucoup d’ami, malgré les apparences.

S’il ne pleuvait pas présentement, et bien, il avait plu durant la nuit. Lucas pouvait sentir l’eau qui tentait tant bien que mal de s’infiltrer dans ses souliers propres. Il grogna plusieurs fois, surtout quand l’humidité commença à se faire sentir contre ses pieds. Tant qu’il n’attrapait pas la grippe, ou pire.

Levant finalement les yeux vers les tombes, il put facilement reconnaitre celle de Thomas. Un homme y était penché, y déposant surement des fleurs. Avançant plus rapidement pour identifier la personne, le vampire se figea en voyant le visage de cet inconnu. Quelque chose en lui se fissura.

    « Th…thomas? Mais c’est …impossible.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Il fait nuit. Il fait jour.
Le temps passe pour les autres, s'éternise pour moi.
Prisonnier de l'immortalité, je vis, et cela malgré ma mort.
X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonghei Chung
Brainwashed & Rebellious
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Ven 2 Déc - 14:46

Il fallait qu'il aille voir de nouveau. Parce que sa rencontre avec Phoenix l'avait complètement chamboulé. Il n'était pas sûr d'avoir cru tout ce qu'il avait dit. C'était trop incroyable, non? Oui carrément. Il avait vu sa tombe, on lui avait dit qu'il était mort. Il s'y était presque fait, même si c'était dur. C'était plus que dur même, c'était tellement injuste. Alors peut-être que quelqu'un avait entendu l'appel de Jonghei?

" Jonghyun, reviens. Reviens. "

" Vous avez dit quelque chose monsieur? Faut parler plus fort. Vous cherchez qui alors? "


Il leva la tête vers la fille de l'accueil, l'air un peu confus. Il savait déjà où était la tombe de son twin, il était venu il y a deux mois, et impossible pour lui d'oublier son emplacement. Il dit quand même le nom de Thomas Finns, histoire de faire bonne mesure. Elle le regardait déjà comme si il venait de la planète mars. Elle devait pas beaucoup aimer l'orange de sa tenue. Elle lui indiqua ce qu'il savait déjà, et il partit lentement vers la tombe. Pour la deuxième fois, sauf que là il savait à quoi s'attendre. Le choc de la première fois, il crut qu'il allait mourir lui aussi. N'étant pas du coin, il ne savait pas que l'adresse d'ici était un cimetière. Pendant tout le chemin, il s'était entraîné à saluer son frère, à se présenter à lui sans l'effrayer. Il n'aurait pas dû prendre cette peine, Jonghyun n'était plus de ce monde. Mais Phoenix avait tout remit en question.

Une fois devant la tombe, il resta là, fleurs en main. C'était bizarre d'être là. Il enleva ses lunettes de soleil, huma les agréables odeurs de la nature, de la terre, des parterres de fleurs et d'arrangement des autres tombes qui se révélaient sous l'humidité ambiante de la journée. Il s'accroupit, déposa les fleurs qui paraissait bien pâles à côté de celles de la tombe voisine. Jonghei regretta de pas avoir acheté un bouquet plus gros. Alors il eut l'idée de laisser les lunettes. Contours blancs aujourd'hui. Il les déposa à côté des fleurs et sourit. Son twin aurait comme un souvenir de lui pour toujours maintenant. Puis il figea. Quelqu'un venait. Il ne laissa rien paraître, mais il était prêt à...


« Th…thomas? Mais c’est …impossible.


Rectification. Il n'était pas prêt à un deuxième entretient du même genre que Phoenix. Il se tourna lentement vers l'homme et entrouvrit la bouche. Est-ce que c'était...?

" Lu... Lucas? Est-ce que c'est toi? "

Au fond, il savait que c'était lui. Il avait trop cet air typique des Chungs. Il... il ressemblait à leur oncle. Son cœur se serra à l'idée. Devait l'air ébahi du coréen en face de lui, il secoua rapidement la tête pour ne pas qu'il s'imagine qu'il était Thomas.

" Non, je ne suis pas lui. Je suis désolé... J'aimerais bien, tu sais. Que ce soit moi au lieu de lui. "

Il marqua une pause, observant son frère aîné. Il était grand, beau, élégant. Il repensa à eux enfants, aux fois où il aurait voulu pousser la porte de sa chambre, de sa prison plutôt, pour aller jouer avec lui, pour lui dire qu'il existait, qu'il n'était pas seul dans cette famille de cinglés. Qu'il n'était pas seul contre leur oncle. Ou bien était-ce l'inverse. Il avait aussi imaginé que Lucas pousse la porte de sa chambre et vienne le sauver. Mais ça n'était jamais arrivé. Malgré toutes les fois où il l'avait supplié. A quelqu'un, quelque part.

" Tu ne vas sûrement pas me croire. Je suis Jonghei, le... le frère de Jonghyun. De Thomas je veux dire. Son jumeau, en fait... "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X
J'étais un homme libre, j'étais ce que je voulais;
Tu penses me contrôler, tu penses m'avoir soumis;
T'es encore plus con que ce que je pensais.
Attends toi à des surprises Lincoln.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucas Chung
Vampire of my Heart | Smarty Pants
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Jeu 8 Déc - 0:36

    " Lu... Lucas? Est-ce que c'est toi? "


Qui était-il? Il avait le visage de Thomas, ses airs, même, mais il savait parfaitement que ce n’était pas lui pour avoir vu son corps sans vie, quelques années plus tôt…et pourtant, Lucas aurait bien aimé croire que c’était lui. Mais le fait que ce n’était pas lui était bien mieux. Car Thomas était perdu depuis bien longtemps avant sa mort, malheureusement… mais rien n’expliquait qui était cet homme qui portait le même visage qu’un mort. Face à lui, l’inconnu secoua la tête, tout aussi perdu. Aucun des deux ne semblait comprendre ce qui était en train de se produire, ou du moins s’en réjouir.

    " Non, je ne suis pas lui. Je suis désolé... J'aimerais bien, tu sais. Que ce soit moi au lieu de lui. "


Non, cet homme n’était pas Thomas. En plus de ne pas être son défunt frère, il savait pour sa mort, et semblait bien en souffrir autant que lui…mais qui était-il? Un host un peu fou qui avait trouvé une photo de lui, et pris son apparence? L’host de Thi-ly, un ancien amoureux de Thomas qui était un peu fou sur les bords? Plusieurs idées ne cessaient de lui venir en tête, et plus le temps passait, plus il se méfiait de cette personne dont il ne connaissait rien. Son regard allait de bas en haut sur l’inconnu, essayant de trouver quelque chose qui pourrait lui expliquer sa présence, son apparence. Car en plus de ressembler à son cher frère, il se trouvait sur sa tombe.

    " Tu ne vas sûrement pas me croire. Je suis Jonghei, le... le frère de Jonghyun. De Thomas je veux dire. Son jumeau, en fait... "


Le choc. Son cœur, pourtant mort, rata un battement. Le jumeau de Thomas…malgré tout les choses auxquelles il avait pensé pendant ces courtes minutes, il n’avait passé à cela. C’était insensé, inimaginable. Thomas ne pouvait avoir un jumeau, il l’aurait su bien avant si c’était le cas. Où était-il pendant tout ce temps? Pourquoi ne s’était-il jamais montré? Pourquoi Thomas était-il mort, et pas lui à sa place. Plus il pensait, et plus la colère montait, chose qui n’était pas bien. Sa nature revenait au galop, et dés l’instant où ses yeux tournèrent au rouge, il était déjà trop tard. Il ne fallut qu’un instant pour que le dos de l’autre percute une tombe gigantesque, et lui tenant fermement la gorge, Lucas le fixait de ses yeux démoniaques. Il pouvait clairement sentir le muscles de l’autre essayaient de réagir, mais il ne pouvait faire grand-chose face à un vampire en colère.

    « T’étais où, pendant tout ce temps? Quand il sombrait? Quand il avait besoin de quelqu’un?! Quand il avait besoin de sa moitié, de son prétendu jumeau! HEIN? T’ÉTAIS OÙ?


La détresse de Thomas, son besoin si constant de comprendre les gens, alors que personne ne semblait le comprendre. Le fait qu’il aille en fait un jumeau semblait tout expliquer, d’un coup. Thomas avait toujours été qu’à moitié, sans cet homme. Avec son jumeau à ses côtés, il aurait certainement eu une vie plus belle. Il aurait certainement survécu, même. Il n’aurait pas sombré dans les affaires malsaines de leur famille…

Le lâchant alors que sa colère diminuait doucement, faisant place à la pitié, Lucas lança avec toute la haine qu’un serpentard pouvait bien avoir ;

    « J’espère que tu te sens responsable de sa mort, ou du moins, de sa chute.


° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Il fait nuit. Il fait jour.
Le temps passe pour les autres, s'éternise pour moi.
Prisonnier de l'immortalité, je vis, et cela malgré ma mort.
X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonghei Chung
Brainwashed & Rebellious
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Lun 19 Déc - 23:10

Même là, il ne pouvait s'empêcher de l'admirer. Son grand' frère. Même là, alors que son dos frottait douloureusement contre la pierre humide d'une tombe, que ses deux yeux rouges le fixaient, haineux. Ses réflexes n'avaient servis à rien, il n'était pas de taille contre lui, contre un... vampire. Qui avait pu lui faire ça? Le détruire de cette manière? Il avait étudié les créatures de la nuit à Durmstrang, c'était au programme de 5ème année. Il était tellement choqué de cette révélation qu'il mit du temps à remarquer les doigts qui lui serraient la gorge. Il posa l'une de ses mains dessus, mais c'était impossible de les défaire. Il garda sa main dessus, passa outre la sensation gelé qui lui parcourait la main. Jamais il ne se battrait contre lui, jamais. Même lorsqu'il resserra sa prise au rythme de ses paroles, il ne fit rien. Il ne pouvait rien faire de toute façon.

« T’étais où, pendant tout ce temps? Quand il sombrait? Quand il avait besoin de quelqu’un?! Quand il avait besoin de sa moitié, de son prétendu jumeau! HEIN? T’ÉTAIS OÙ?

Il ne pouvait pas savoir, mais quand même, ça faisait mal. Il ne détourna pas les yeux, mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Lucas le mordrait-il? Cèderait-il face à un jeune homme au même visage que Thomas, qu'il semblait profondément aimer? Lorsqu'il comprit qu'il s'éloignait, que ses doigts n'étaient plus autour de son cou, là encore il l'admira. Il devait avoir une grande maîtrise de lui même. Même furax.

« J’espère que tu te sens responsable de sa mort, ou du moins, de sa chute.


Oh oui, il devait sacrément l'aimer, leur frère Thomas. Jonghei ressentit une intense tristesse. Il aurait voulu être aimé comme lui. Il aurait voulu qu'on l'aime plutôt qu'on lui donne des coups. Mais savait-il vraiment ce que c'était? L'amour? Il n'en était pas sûr. Il se releva et grimaça en entendant son dos craquer. Puis il claudiqua jusqu'à la tombe de Thomas, ignorant Lucas maintenant derrière lui. Il posa une main, doucement, sur la pierre fraîche de la tombe de leur frère. Il sentit des larmes lui couler, qu'il s'empressa d'essuyer d'un revers de la main, presque horrifié d'avoir osé montrer sa tristesse. Avant il n'avait jamais eu le droit de montrer ce qu'il ressentait. Son cerveau était en train de faire des liens, de reconnecter des parties d'un puzzle qu'il désespérait assembler. Et si les morts de Thomas et de JangHo avaient un rapport?

" Je... je savais pas qu'il existait, je... On a été séparé à la naissance, pendant les premières semaines et... Jangho, c'est lui qui m'a prit, il m'a enfermé... tu n'avais pas idée, tu ne savais pas que j'existais alors que... alors que j'étais à quelques mètres, j'avais... j'avais pas le droit de te voir, de voir quiconque... JooMi elle savait, elle se moquait toujours de moi. Au fond, j'ai toujours su qu'il me manquait quelque chose, toujours... alors quand je suis venu là, quand j'ai vu... qu'il était mort... Désolé, tu dois rien comprendre."

Comment en parler? Comment faire pour que Lucas le croit? C'était tellement difficile d'en parler. Il était confus, hésitant, mais parler de son enfance traumatisante, dont il se remettait à coup de gros effort de volonté, très lentement, c'était dur. Il se força à respirer correctement, à cesser de trembler. Il était doué pour ça, il avait l'habitude. Et l'idée de donner à son grand'frère une mauvaise impression, encore plus mauvaise que maintenant, non, il ne voulait pas. Il avait tellement attendu ce moment, celui de le voir, de lui parler. Il se tourna vers lui, passa une main sur son cou. Le sang lui battait encore aux tempes. Il n'arrivait pas savoir ce qu'il pensait, son frère en ce moment n'était qu'un masque froid, pareil à du marbre. Il crut bon de reprendre la parole avant lui.

" Les doigts que tu as serré autour de mon cou, tes doigts Lucas... m'ont sauvé la vie, le jour où tu l'as tué, lui. "


Il était inutile de prononcer le nom de leur oncle une seconde fois, il savait parfaitement de qui il parlait.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X
J'étais un homme libre, j'étais ce que je voulais;
Tu penses me contrôler, tu penses m'avoir soumis;
T'es encore plus con que ce que je pensais.
Attends toi à des surprises Lincoln.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucas Chung
Vampire of my Heart | Smarty Pants
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Mar 27 Déc - 2:22

Ses yeux. Ils brillaient comme il avait vu ceux de Thomas briller si souvent, du temps qu’il était en vie. Il avait vu cette petite lueur de pitié, de tristesse qui y brillait sans fin. Il y avait la même, dans les yeux de Jonghei. Malgré toute la colère, la haine qu’il y avait en lui, il était soulagé de voir qu’il n’y voyait pourtant aucune lueur de folie ou de démence. L’autre, en se redressant, fit une grimace que Lucas ne remarqua même pas. Pourtant, ses yeux le suivirent du regard quand il se dirigea vers la tombe de Thomas à nouveau, et les crocs près des lèvres, il le défia du regard même si son …frère n’osait le regarder. Il lui tournait le dos, pour tout dire.

Alors il se contentait de l’observer. Il osa se dire, penser que les choses avaient changer, que Thomas était toujours en vie, et qu’ils se trouvaient sur la tombe d’une autre personne…mais cet homme, malgré son apparence, n’était pas son Thomas. Son Thomas n’avait peut-être jamais existait, en faite, ou plutôt était mort bien avant que cette balle ne lui traverse le dos. Son Thomas, il avait sombré sans aucun soupir, sans aucun signe à l’aide. Il avait sombré la tête haute, le cœur gros comme la terre. Il avait sombré par amour. Il était mort pour l’amour, comme plusieurs autres avant lui…et cet homme, ce Jonghei, peut-être était-il en quelque sorte une seconde chance pour son Thomas. Un homme, comme lui, comme il avait toujours vu son frère, avec plus de force. Un homme qui l’allait peut-être pas sombré.

Secouant la tête, il essaya de ne plus penser à ces choses si étranges. L’autre prit la parole juste au bon moment, d’ailleurs.

    " Je... je savais pas qu'il existait, je... On a été séparé à la naissance, pendant les premières semaines et... Jangho, c'est lui qui m'a prit, il m'a enfermé... tu n'avais pas idée, tu ne savais pas que j'existais alors que... alors que j'étais à quelques mètres, j'avais... j'avais pas le droit de te voir, de voir quiconque... JooMi elle savait, elle se moquait toujours de moi. Au fond, j'ai toujours su qu'il me manquait quelque chose, toujours... alors quand je suis venu là, quand j'ai vu... qu'il était mort... Désolé, tu dois rien comprendre."


Tout semblait si logique. Cette pièce dans le manoir, toujours fermé à clé. Son oncle avait osé le frapper une seule fois, et c’était le jour où il avait osé s’en approcher, et essayer de l’ouvrir. Ces choses que lui disant JooMi, cette manière qu’elle avait eu de sourire, cette journée là. Tout s’expliquait…

    « Tu ne l’as su que lorsque tu as vu sa tombe?


Lucas avait plus parlé pour lui-même que pour l’autre, en faite. Il essayait tant bien que mal de mettre de l’ordre dans ses pensées, de comprendre l’histoire di particulière de l’autre…cela semblait tellement tirer par les cheveux. Mais pourtant, leur monde n’avait rien de logique, ou de normal. Ils se trouvaient à être des sorciers, et lui, un vampire. Leur vie était bien loin d’être normal. Cette histoire était peut-être vraie, dans le fond. Jangho était assez fou pour faire ça à un enfant, à un membre de sa propre famille…

    " Les doigts que tu as serré autour de mon cou, tes doigts Lucas... m'ont sauvé la vie, le jour où tu l'as tué, lui. "


Lucas ferma les yeux un instant, ne voulant pas se souvenir de ce moment. Pourtant, l’image du corps sans vie de son oncle lui vint en tête, et l’odeur, bien que souvenir, lui monta au nez. Il sentit la soif monter doucement en lui, et n’était pas certain d’avoir la force de la contrôler. Quand il ouvrit de nouveau les yeux, se fut pour fixer son petit frère de ses yeux rouges sanglants.

    « Elles t’ont sauvé, certes, mais elles m’ont condamnés. J’ai perdu ma femme, mon fils. J’ai perdu mon âme, mon cœur. J’ai tout perdu, à cause de ces mains.


Jonghei semblait perdu. Anéanti, même. Lucas détourna le regard, ignorant tant bien que mal l’odeur de son sang, si vif, si frais, qui lui montait au nez. Il voulait lui dire quelque chose qui le rendrait heureux, il le souhaitait… mais son cœur ne battait plus, et il n’osait, ne pouvait penser ou ressentir de tel chose…et pourtant, quelque part au fond de lui, quelque part dans son cœur si mort, il y avait une petite mélodie de battement qui se faisait entendre, si faible mais pourtant tenace…alors une phrase, une simple phrase osa quitter ses lèvres;

    « Mais elles ont sauvé mon petit frère…le seul qu’il me reste…

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Il fait nuit. Il fait jour.
Le temps passe pour les autres, s'éternise pour moi.
Prisonnier de l'immortalité, je vis, et cela malgré ma mort.
X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonghei Chung
Brainwashed & Rebellious
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Jeu 5 Jan - 14:41

Sa main se resserra sur cette pierre si froide, celle de la tombe de son jumeau. Lucas était meurtri, et lui l'était tout autant. Il aurait voulu trouver les mots pour le remercier, de l'avoir libéré de Jangho, même inconsciemment, mais il n'avait pas pensé à ce qui avait pu lui arriver après. Il écouta ses mots, baissa encore plus la tête. Y avait-il un seul Chung qui avait une vie heureuse? JooMi peut-être, cette garce. Jonghei comprit qu'il avait passé des années en prison, et que c'était sûrement là bas qu'il avait été mordu. Azkaban, ce lieu maudit. Quelle ironie... lui était libre au moment où son frère ne l'était plus. Inconscient de tout cela, il n'avait pensé qu'à son propre bonheur, et il l'avait même remercié pour cela. C'était bien mal commencer une relation fraternelle, mais il ne savait pas... en fait, personne ne savait rien sur rien depuis des années, et c'était bien ça le problème. Aujourd'hui, il fallait que ça change. Peut-être que ça romprait enfin tous les malheurs qu'ils avaient subi. Lui, Lucas... Thomas. Il murmura, plus pour lui-même que son ainé derrière lui:

" Même toi Thomas, il t'a fait du mal... C'est lui qui t'as tué, n'est-ce pas? Il a osé... Je pensais être le seul de nous deux qui souffrirait de sa main... J'aimerais tant te voir Jonghyun. "


Sinon pourquoi Lucas aurait été jusqu'à commettre l'irréparable? Le haïr ne suffisait pas. Mais le sang de Thomas, si. Il ferma les yeux, s'imagina comme toujours ne jamais avoir été séparé de lui. Ils seraient allé à Poudlard tous les deux. Auraient été inséparables. Les meilleurs. Ils se seraient aimé. Ils...

« Mais elles ont sauvé mon petit frère…le seul qu’il me reste…


Jonghei pivota doucement vers lui, les yeux grand ouvert. Il ne cilla pas en rencontrant le regard ensanglanté qui le fixait, presque avec hésitation. Il sourit tristement, pour lui montrer que ses paroles lui allaient droit au coeur. Le sien était plein de vie, il battait tellement fort, qu'on aurait dit qu'il voulait battre pour deux. Lui et Lucas.

" Je sais pas si tu sais mais... justement, j'en cherchais un. Un frère. Grand, comme toi. J'avais pas précisé pour les yeux, mais rouge, c'est très bien. Mes lunettes rouges sont mes préférés. Et puis, je te connais un peu. J'ai toujours aimé ta voix. Surtout quand tu disais à JooMi d'aller se faire voir. On a failli se croiser une fois... Maintenant, on peut faire connaissance. Enfin, si tu veux. "

Il n'arrivait pas à lire sur son visage de marbre, mais il avait tellement envie de lui parler. Il en avait tant rêvé! Le voir, le toucher... lui dire qu'il était là. Une joie d'abord mince, puis énorme, dansait au fond de lui. Elle balayait sa tristesse, même en ce lieu si sombre, la tombe de Thomas. Il avait envie de croire qu'il était là lui aussi, et qu'au lieu d'avoir la main posé sur la pierre, c'était la main de son frère qu'il tenait. Et ça le rendait heureux.

Puis il se rappela de Phoenix, qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt. Il enleva sa main, se recula un peu pour mieux voir Lucas. Il devait lui en parler. Plus de secrets, il en avait trop marre, ça pourrissait toujours la vie.


" J'ai vu un type. Phoenix il s'appelle. Il m'a dit que... enfin, il m'a montré plutôt que... Thomas vivait en lui. Tu crois que c'est possible? "


° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X
J'étais un homme libre, j'étais ce que je voulais;
Tu penses me contrôler, tu penses m'avoir soumis;
T'es encore plus con que ce que je pensais.
Attends toi à des surprises Lincoln.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucas Chung
Vampire of my Heart | Smarty Pants
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Sam 7 Jan - 3:59

Il y avait tellement d’espoir dans ses yeux, tellement de lumière. Il put clairement sentir son cœur rater un battement, et quelque chose en lui, lui souffla de le prendre dans ses bras, de le serrer le plus fort qu’il le pouvait, comme pour ne pas le laisser s’enfuir. Il avait déjà perdu l’un de ses petits frères, il ne comptait pas laisser filer l’autre. Et pourtant, pourtant, son cœur était sans vie, et il ne savait pas comment cela se faisait qu’il puisse ressentir de telle chose. Son cœur était mort, après tout. Pourquoi était-il si heureux? Il avait l’impression pour la première fois depuis des mois de vraiment voir la lumière du jour, et pour tout dire, cela lui faisait un bien fou. Il avait besoin de JongHei, c’était aussi simple que cela.

Son regard, si meurtrier, tomba sur la pierre tombale de son petit frère. Elle était si propre, si claire alors que le cœur de celui qui s’y trouvait était si sombre dans ses derniers instants. JongHei la caressait avec tant de tendresse, la regardait d’une façon qui aurait certainement tant aidé leur frère que cela lui serra le cœur.

    " Je sais pas si tu sais mais... justement, j'en cherchais un. Un frère. Grand, comme toi. J'avais pas précisé pour les yeux, mais rouge, c'est très bien. Mes lunettes rouges sont mes préférés. Et puis, je te connais un peu. J'ai toujours aimé ta voix. Surtout quand tu disais à JooMi d'aller se faire voir. On a failli se croiser une fois... Maintenant, on peut faire connaissance. Enfin, si tu veux. "


C’était…étrange à entendre. Savoir qu’une personne avait toujours vécu avec soi, et que pourtant, on ne l’avait jamais croisé…Lucas n’y croyait qu’à moitié. Comment avait-il pu ne pas voir cela? Pourtant, il savait clairement de quelle pièce son frère lui parlait. Il se souvenait parfaitement de cet endroit où il n’avait jamais eu le droit d’aller, et des multiples fois où son oncle lui avait crié après car il avait osé toucher la poignée étant enfant, et que sa chère cousine rigolait, sachant qu’il y avait une personne, un jeune enfant, là derrière. Il ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir.

Il ne semblait pas lui en vouloir, vu la façon qu’il lui en parlait. Lucas se demandait comment il faisait pour avoir le cœur aussi pur. Alors qu’il aurait du le détester, il lui parlait de sa voix qui l’avait aidé pendant tous ces années, sa voix qu’il aimait tant. Et par-dessus tout, il voulait le garder dans sa vie. Le connaitre.

    « J’aimerais bien…


L’autre ne l’entendit surement pas, car il changea rapidement de sujet. Un sujet dont il n’aurait jamais pensé parler avec lui. Phoenix.

    " J'ai vu un type. Phoenix il s'appelle. Il m'a dit que... enfin, il m'a montré plutôt que... Thomas vivait en lui. Tu crois que c'est possible? "


Sur le coup, il crut avoir mal entendu. Pourtant, il savait que ce n’était pas le cas. Après tout, depuis sa transformation, ses sens étaient bien plus développés qu’autre fois. L’image d’une balle rentrant dans la chair, suivi d’un cri de douleur lui revenait en tête. La mort de Phoenix. JongHei lui avait certainement parlé avant de sa mort, et il n’avait pas vraiment envie de lui avouer sa mort.

    « Je... il y a longtemps que tu lui as parler? JongHei…J’ai vu Phoenix mourir de mes propres yeux… d’une balle…


Il n’aurait pas vraiment le regarder dans les yeux.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Il fait nuit. Il fait jour.
Le temps passe pour les autres, s'éternise pour moi.
Prisonnier de l'immortalité, je vis, et cela malgré ma mort.
X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonghei Chung
Brainwashed & Rebellious
avatar



MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei] Mer 11 Jan - 17:35

Peut-être avait-il parlé un peu vite, et abordé là encore un sujet qu'il aurait fallu garder pour plus tard. Mais Jonghei était vraiment nul là dedans. L'art de faire la conversation, ces trucs là. Élevé tout seul jusqu'à 11 ans, puis entré dans une école qui enseigne les arts noirs, puis un retour chez son oncle, n'avaient en rien aidé le coréen à créer des liens. Alors avoir son frère en face de lui, et vouloir lui parler pendant des heures, des jours entiers même, le rendait à la fois heureux et nerveux. Parler de Phoenix lui avait paru judicieux, mais Lucas tira une tronche d'enterrement. Bravo Jonghei, t'as encore dis une connerie.

« Je... il y a longtemps que tu lui as parler? JongHei…J’ai vu Phoenix mourir de mes propres yeux… d’une balle…

Il se demanda s'il n'était pas en train de lui faire une blague. Un genre un peu glauque dû à sa condition de vampire. Il haussa un sourcil, attendit qu'il lui dise 'nah je blaguais frérot, c'est cool la vie', mais évidemment, Lucas ne le fit pas.

" Ben... C'est étrange. C'était la semaine dernière, on était dans le même restaurant. Je bossais pour un anglais, et il a failli nous rentrer dedans. Il était avec une jeune femme et un gamin. Camellia je crois. J'ai d'abord cru qu'il souffrait de troubles mentaux, il parlait avec quelqu'un qui n'existait pas. C'est là que... qu'il m'a dit que Thomas... vivait en lui. "

Il regarda son aîné dont les yeux irradiaient presque de sang, tant ils étaient rouges. Il se recula un peu, de peur de se faire sauter dessus à nouveau. Puis il fouilla dans sa poche et en sortit le mot, griffonné par Phoenix dans les toilettes du restaurant. Il le tendit prudemment à Lucas, espérant qu'il considère cela suffisant pour prouver qu'il ne mentait pas, ou que ce n'était pas lui qui souffrait de troubles mentaux. Une bonne minute passa quand l'autre se mit à faire les cents pas. Jonghei le regarda faire, se frottant les yeux. Un rayon de lumière venait d'apparaître à travers les nuages, le faisant grimacer. Sa sensibilité au jour lui rappelait sans cesse sa chambre quand il était gosse. Sans fenêtres.

Il fallut une bonne demie heure pour convaincre Lucas que Phoenix était peut-être vivant, et qu'en plus il vivait chez... sa femme, de ce qu'il avait comprit. Les propos de son frère avait été plus qu'incompréhensibles faut dire. Il proposa de partir du cimetière et de retourner à Londres. Les jours suivants, Jonghei n'eut pas de nouvelles de Lucas. Il s'en rongeait les ongles au sang tant ça l'angoissait. L'idée de ne plus le revoir, alors qu'il l'avait enfin trouvé! Non, il allait revenir, forcément. Il le lui avait demandé, et s'il avait osé, il l'aurait même fait promettre de revenir le voir. Le lendemain, il le rejoignait dans un café, et ils discutèrent des heures. Parfois, il captait les regards de son frère, qui s'attardait sur ses cheveux, son sourire. Il savait dans ces moments là, qu'il pensait à Thomas, parce que tout son être le lui renvoyait en pleine figure dès qu'ils se regardaient. Il ne voyait rien de malsain, mais il espérait juste être aussi bien que son jumeau, que Lucas avait beaucoup aimé pour sacrifier sa propre liberté.

Puis vint le jour où Jonghei ressorti le bout de papier de Phoenix. Dessus il y avait son numéro de portable, son adresse. Lucas n'avait rien dit, mais il ne vit pas de signe de refus lorsqu'il prit son propre téléphone et qu'il composa le numéro qui faisait cogner son cœur fort dans sa poitrine.


" Allô, Phoenix? C'est... c'est Jonghei. Tu... heu... tu voudrais venir au starbuck de kingsway street? "

Moins d'une heure plus tard, les Chungs, qui se regardaient d'un drôle d'air comme si c'était trop difficile à croire, étaient à nouveau réunis.


HJ: Toto finiiiiiiiii ♥

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X
J'étais un homme libre, j'étais ce que je voulais;
Tu penses me contrôler, tu penses m'avoir soumis;
T'es encore plus con que ce que je pensais.
Attends toi à des surprises Lincoln.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei]

Revenir en haut Aller en bas
 

[Cimetière d'Amsterdam] La douleur d'un visage. [PV Jonghei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Ailleurs-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com