Partagez | 
 

 Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Lun 2 Jan - 15:58

Arrêter, ou ne pas arrêter... de boire, de chasser... de vivre? Morgan regardait tomber la neige, essayait vainement de compter les flocons, sous les yeux énigmatiques du chat. Pour une fois, il avait l'esprit plus clair que d'habitude. Il n'avait pas bu depuis la veille au matin, et ça se voyait. Lorsqu'il tendait la main, ses doigts tremblaient, lorsqu'il se levait, il faiblissait dans les dix secondes, et tout son être ne réclamait qu'une chose: du whisky. L'irlandais avait cessé de compter les tentatives pour arrêter de boire. Seul, ce n'était pas facile d'y arriver, la tentation de reprendre, ce besoin même pour ne plus se sentir si pâle, si faible, était trop importante pour qu'il y arrive. Il avait besoin d'aide, mais ne se l'avouait pas. Pas encore... Il regarda l'heure, 11h du matin. Avait-il dormi? Il ne s'en rappelait pas. Alors il se força à allonger son corps douloureux sur le lit, se força à fermer les yeux, mais toujours, il voyait ces gens, il entendait ces coups de feu, il voyait Hilary qui lui souriait puis qui lui rendait sa bague, il voyait Phoenix, qui mourrait sur le dallage du hall du ministère, et tant de choses, qu'il regrettait. Oui, des regrets, il avait réussi à mettre un doigt sur ce qu'il ressentait ces derniers temps.

Un soupir long et profond sortie de sa bouche, et ses yeux se rouvrirent. On lui avait conseillé de prendre des potions pour le sommeil, mais il avait refusé net. Il était déjà addict à une chose, hors de question de rallonger la liste. Sa main se tendit vers le tiroir de la table de nuit, et il en ressortit une photo encadré. Qu'est-ce qu'elle faisait là? On y voyait ptit Lulu, son doudou à la main, regarder d'un drôle d'air celle qui le prenait en photo. Camellia... Il y avait trop longtemps qu'il ne l'avait pas vu, ainsi que Thomas. Ils habitaient pourtant la même ville que lui. Il se souvint alors pourquoi il avait caché la photo. Lucas. Lui dissimuler l'existence de son fils avait été très difficile, mais il y était pourtant arrivé. L'autre jour, son ami lui avait révélé avoir revu Camellia, mais trop soûl pour le comprendre, la conversation n'était pas allé plus loin. Encore un regret de plus.


" Momo, il est temps de prendre un peu l'air! Enfile ton bonnet et n'oublie pas tes gants! "

Le chat pointa les oreilles dans sa direction, et feula lorsqu'il approcha, mais pour une fois, cela fit rire Morgan, qui s'enferma une bonne demie heure dans la salle de bain, soudain joyeux. Lorsqu'il en ressortit, il avait l'air moins mal que d'habitude, ce qui était déjà un progrès. L'étape suivante fut la boutique moldu de bonbons dans sa rue. Il ne voulait pas venir les mains vides, il n'avait pas été très présent pour jouer au tonton avec Thomas. Un bon kilos de sucreries ne rattraperait pas tout, mais c'était un premier pas.

Devant l'entrée, il se secoua un peu pour enlever toute la neige qui s'était accumulé, et sonna. Des petits grésillements se firent entendre, ainsi qu'une petite voix.


" Allô? C'est qui? 'mannnnnn, y a quelqu'un qu'a sonné! Allô? C'est quiiiii ? "

" Si tu me laissais en placer une peut-être que je pourrais te... "

" MOMO, c'est momo 'maaaaaan! J'appuie sur le bouton, s'il te plaît, hein? J'appuie Momo, ça marche? "


Un petit bruit caractéristique lui permit de pousser la porte du hall d'entrée. Il avait rit, parce qu'on entendait toujours Thomas parler dans l'interphone pour savoir si ça avait bien fonctionné. Il sut tout de suite qu'il avait eu raison de venir ici, parce que ça faisait un bien fou au moral. Plus il montait les escaliers néanmoins, et plus il se dit que Cam' ne voudrait peut-être pas le voir. D'un parce qu'il n'avait plus donné de ses nouvelles et de deux, parce qu'il avait libéré Lucas, mais qu'il n'était pas venu lui dire. Oui en fait, elle devait le détester en ce moment. Il allait s'arrêter et penser à faire demi tour lorsque la porte du loft s'ouvrit. Il saurait dans les secondes suivantes s'il pouvait rester ou non, car c'était bien elle qui le regardait de la tête au pied. Il ne trouva rien de mieux à faire que de tendre les bonbons devant lui, un sourire incertain sur les lèvres et de dire doucement:

" Surpriiiiise... "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camellia Hamilton
Lonely Parent | Courageous Woman
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Sam 7 Jan - 4:06

Blanc. C'était la couleur la plus abondante qui dominait le champ de vision de n'importe qui qui rentrait dans le loft. Éparpillées sur tous les meubles et sur le sol, des plumes régnaient à tout bout de champ dans le logement. À l'extérieur, la neige tombait du ciel et venait s'agripper aux fenêtres des immeubles causant celles-ci de geler tranquillement. Le froid s'infiltra tranquillement dans le loft si calme et incolore (à cause des plumes, évidemment), mais les gens à l'intérieur l'ignoraient complètement. La jeune femme, aujourd'hui, avait complètement changé d'humeur.

Depuis quelques jours, elle sombrait. Camellia avait revu son fiancé, Lucas. Cette journée, malgré la gaieté qu'elle conservait en elle, lui avait pourtant fait versée tellement de larmes. Enjouement, frustration, tristesse, confusion... Un gros mélange de tout ces émotions l'avait attaquée. Surprise par le déroulement soudain de plusieurs évènements, elle s'était écroulée et avait tout sorti de son corps. Maintenant, aujourd'hui, la voici, en forme et plus heureuse que jamais... ou pas.

Bref, ce jour-ci, contrairement aux autres, c'était différent. Phoenix avait tenté de lui changer les idées... et ça avait fonctionne. Après avoir reçu un oreiller en pleine figure, Camellia voulut se venger et courut après Phoenix partout dans le loft avec son propre oreiller. Cela expliquait pourquoi des plumes aussi blanches que la neige logeaient sur le sol de sa demeure. Thomas, assis sur le divan, dans le salon, s'amusait à taper des mains et encourager les deux gamins qui avaient décidés de se faire une bataille d'oreillers. En fait, merci Phoenix, pour avoir penser à ça.

Après quelques minutes de folie, Camellia s'arrêta nette quand elle entendit son enfant crier. Poussant Phoenix dans le garde-robe de sa chambre qui fut remplis de vêtements, elle partit en courant avant que celui-ci puisse la rattraper. Après tout, avec le nombre de pièces de vêtements qu'elle possédait, il était bien enterré. Arrivant devant la porte d'entrée, la mère se baissa au niveau de son fils pour lui donner un baiser sur sa tête. De ce qu'elle avait compris des paroles de Thomas, un visiteur (elle ignorait complètement qui c'était) montait les escaliers. Eh bien, il allait devoir endurer la « propreté » du loft. Souriante, elle ouvrit la porte. À la vue de la personne, son sourire disparut.

Momo. Camellia le regarda d'un regard vide. Elle ne se rappelait plus de la dernière fois qu'elle avait eu des nouvelles de ce garçon. Tenant plus fermement l'oreiller qui se retrouvait dans sa main, la mère se retint de ne pas le frapper avec. Elle n'arrivait pas à le détester quand pourtant, elle devrait. Il avait catégoriquement refusé de parler de son fiancé. À chaque fois qu'elle avait osé échapper son nom de sa bouche, le O'Connel devait toujours changer de sujet. Camellia savait clairement qu'il lui cachait quelque chose. Évidemment. Foutu d'O'Connel. Elle le regarda de la tête aux pieds. Il était vraiment en mauvais état, ce mec. Sa tête lui disait de le haïr quand pourtant son cœur lui disait d'avoir pitié pour lui. Franchement, pourquoi c'était si complique? Puis, regarde le, avec ses friandises... Non.

« Surprise? C'est vraiment ce qu~ »

Camellia ouvrit la bouche pour continuer sa phrase, mais celle-ci se fut interdire par un oreiller qui lui arriva une nouvelle fois en plein visage. Étonnée, elle tomba au sol et regarda Phoenix qui était, éventuellement, arrivé. « Surprise! », elle crut l'entendre dire. Puis, soudainement, son visage se figea quand il remarqua finalement Morgan qui se tenait encore là.

Ouais, surprise.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


I thought I lost my smile, but it's back now.
Because of you, because of him, because of them.
Will it stay forever?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Sam 7 Jan - 5:37

Il était lui. C’était une chose qu’il pouvait maintenant dire avec certitude sans avoir l’impression de mentir. Combien de fois avait-il nié avoir changé au cours des derniers mois? Combien de fois s’était-il vu pleurer comme une femmelette pour une raison qu’il ne connaissait à peine. Il s’était vu tremblant, faible et larmoyant pour des causes qu’il ne défendait même pas. Il avait aimé le reflet d’une personne qu’il n’avait jamais aimé. Phoenix n’avait été lui-même que durant les courts mois où il avait connu Sandra. Le reste, Thomas s’était joué de lui. Pendant de longs mois, il avait fait des choses qu’il n’était pas fier, et avait côtoyé des gens dont le nom ne lui revenait même pas à l’esprit. Il avait arpenté les couloirs de Poudlard par brin de souvenir, se rappelant seulement de quelques instants.

Une balle avait tout changé. Si Thomas s’était tu pendant près d’une semaine à cause du choc lui rappelant sa mort, Phoenix était lentement mais surement devenu lui-même. Le fait que Camellia le retrouve avait été un don du ciel, et l’host l’aimait maintenant comme une sœur. Les jours s’étaient passés, son sale caractère était revenu et Thomas au bout du rouleau, il avait facilement appris à le contrôler, et à le ranger dans son coin. Certes Thomas pouvait toujours prendre l’usage de la parole ou d’une main, mais jamais sans l’autorisation de son hôte.

    « Dis, Cam, t’aimes les oies?


Troublée, la jeune mère avait eu à peine le temps de répondre que Phoenix lui avait donné un coup d’oreiller en pleine figure. Cela faisait quelques jours qu’elle n’allait pas bien, ayant croisé Lucas dans la rue. Elle avait tant fait pour lui, mais Phoenix étant un homme, il n’était pas du genre à savoir comment s’y faire pour consoler les femmes. Thomas avait beau lui avoir soufflé quelques trucs à l’oreille, il avait préféré faire à sa tête, et une bataille d’oreiller lui avait semblé être une bonne idée.

Il fallait croire qu’il avait eu raison sur le coup, car ils rigolaient maintenant comme les enfants qu’ils n’avaient surement jamais été, et le loft ressemblait à un merveilleux paysage hivernal. La bataille durait depuis plusieurs minutes déjà quand Camellia le poussa dans son garde robe où il fut enseveli sous une horde de vêtement carnivore. Camellia allait lui payer! Il lui fallut bien cinq minutes pour sortir de là, la bière qu’il avait bue un peu plus tôt n’aidant pas vraiment. Pourtant, il réussit. Thomas ne se gêna pas pour rire de luit toute le long du processus, et Phoenix l’envoya balader, comme toujours.

Une fois sorti, il fut presque déçu de voir que tout le monde avait quitté la chambre. Oreiller bien serré contre lui, Phoenix partit donc à leur recherche, voulant se venger de Camellia. Elle n’allait pas s’en sortir comme cela. À peine une minute se passa avant qu’il ne la trouve, et elle semblait être en train de parler à quelqu’un. Surement la vieille voisine un peu chiante. S’en souciant peu, Phoenix agrippa fermement son arme et lui donna un bon coup sans se gêner.

    « HAHA t’es surprise hein! Ça t’apprendra à vouloir me tuer à coup de vêtement! J’suis Phoenix Hwan par Merlin, pas un vulgaire mec!


Ne prêtant même pas attention au visiteur, il s’agenouilla près de la jeune mère et la chatouilla pour la faire mourir de rire. C’était une mort pénible, après tout, selon les livres d’histoire. Pourtant, son regard fut bientôt attiré vers l’invité. Son sourire disparut aussitôt, et malgré la joie de Thomas, il ne ressentait que sa propre colère, peu importe d’où elle venait. Peut-être était-il en colère de le voir dans un état aussi lamentable.

Il ne se rendit même pas compte qu’il était sur le poing de le frapper que Morgan se tenait déjà la joue, un peu chancelant. Le regard de Phoenix était mauvais, et tout ce qu’il avait envie de faire, c’était cracher son venin.

    « Oh mais c’est monsieur le chasseur qui se pointe la bouche en cœur, tiens, donc! Avec des bonbons, en plus? Quoi t’es pédophile par-dessus le marché, tu veux t’en prendre à un môme? T’es qu’un sale porc O’Connell, sans conviction, et t’es plus bas que terre. Bordel, t’es maigre comme un pou. Tu connais la nourriture? Ça se mange, tu sauras! Bordel que t’as l’air pitoyable, tu me donnes mal au cœur, c’est débile. Je comprends pas comment les gens font pour –


Il fut coupé dans sa tirade par Morgan le prenant dans ses bras, le serrant fort. Il sentait ses os sur le point de se broyer, et tout ce qu’il pouvait entendre, c’était de petits sanglots…ceux de Morgan.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Ven 13 Jan - 17:12

Son expression figée allait de l'un à l'autre, sans savoir quoi dire, quoi faire. Surprise oui. Mais pour qui en fait? Les bonbons tombèrent par terre, lorsque le poing de Phoenix vint s'écraser contre la joue de Morgan, trop ébahi pour éviter ou même réagir. Il n'eut même pas mal, enfin disons que le signal de la douleur n'était pas encore monté jusqu'à son cerveau. Il avait juste conscience d'une main posé sur sa joue, la sienne. Camellia regardait, mais il semblait qu'elle ne savait pas trop quoi faire non plus. Ou plutôt devait-elle se dire qu'il méritait amplement ce coup, ainsi que tous les mots blessants du host qui ne pouvait plus s'arrêter. la moitié de ce qu'il disait se perdait en chemin dans le cerveau de l'irlandais qui était concentré sur une chose, et une chose seulement. Phoenix était vivant. Et donc, Thomas... l'était aussi en quelque sorte. Pourtant c'était bel et bien la joie de voir Phoenix qui le poussa à se précipiter vers lui, non pas pour le frapper, mais bien pour le serrer très fort contre lui. Il fallait vérifier que ce n'était pas un fantôme, ou une hallucination, ou un truc du genre.

" Tu es vivant, tu es vivant... tu es réel, dis moi que c'est réel, dis-le merde, Phoenix... "

Se contrôlant beaucoup moins bien depuis son addiction au whisky, il eut conscience de pleurer à chaude larme une bonne minute plus tard, serrant toujours le coréen contre lui, l'agrippant même. Il n'entendait rien d'autre que le souffle du jeune homme, et le bruit sourd de son cœur, qui battait. Il battait fort.

" M'man? Qu'est-ce qu'il a Momo? C'est parce qu'il a fait tomber les bonbons? "

La voix de ptit Lulu, comme il le surnommait tout le temps, lui vint aux oreilles, doucement. Il relâcha la pression qu'il exerçait sur Phoenix. Il réalisait peu à peu qu'il s'était complètement laissé aller, et que Morgan O'Connell ne faisait pas ça d'habitude. C'était peut-être la raison de la bouche entrouverte de Camellia. Il se racla la gorge, prit un air plus qu'embarrassé.

" Désolé. J'ai... Je m'attendais pas à... ça. "

" ... momo, t'as du sang là, ... à la bouche. "

Il passa les minutes suivantes dans la salle de bain, l'air un peu hagard, à panser sa petite coupure à la lèvre, cadeau de bienvenue de Phoenix. Il entendait quelques bruit de voix étouffés, quelque part dans le loft. Camellia et Phoenix devait parler, de lui sûrement. Voir son reflet dans le miroir lui fit baisser la tête, sans savoir pourquoi. Lui qui était si fier de son apparence, les ravages de sa détresse était plus visible qu'il ne pensait. Les réactions venaient peut-être aussi de là, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu la famille Chung. On toqua faiblement à la porte, alors il coupa l'eau, mais ne dit rien. Les regarder en face, après tout ça... Ce n'est que lorsque Thomas tambourina à la porte avec ses petits poings qu'il fut contraint d'ouvrir.

Une fois au salon, le silence se fit. Il les regarda tous les deux, l'air à la fois désolé et farouche. Il ne voulait pas d'un procès, parce qu'il savait déjà tous ses torts. Il essayait de les noyer depuis des mois dans le whisky, à s'en rendre malade. Il avait toujours eu ça dans le sang, l'autodestruction. Alors il les devança, sans pouvoir s'en empêcher.


" Je sais que vous me détestez. Et vous avez raison, parce que c'est tout ce que je mérite. Comme je suis un O'Connell, la mort tourne autour de moi, me nargue, sans jamais me prendre. C'est comme ça. Jusqu'au jour voulu. Est-ce que c'est aujourd'hui? Je ne sais pas. Pourquoi ne pas essayer? "

Il se tourna vers Camellia, l'air un peu fou. Les mots sortaient tout seul.

" Cam'? Apprendre que j'avais libéré Lucas a dû te foutre en rogne, nan? Je ne suis même pas venu te le dire. Je n'étais même pas là pour toi et Thomas. "

Ses yeux se plantèrent dans ceux de Phoenix pour continuer.

" Et toi Phoenix? J'ai souhaité que tu meurs. J'ai vraiment souhaité que Thomas gagne le combat. Alors tu peux sûrement faire mieux qu'un poing dans la figure, hein? Vous pouvez y aller ensemble si vous voulez. Une balle, un Avada, je m'en fous. "

Comme d'habitude, il s'y prenait vraiment mal pour dire qu'il était désolé.


° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camellia Hamilton
Lonely Parent | Courageous Woman
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Mer 25 Jan - 3:47

Émue, elle se tenait là, sur le plancher, à observer la scène qui se déroulait devant ses yeux. Elle avait la bouche entre-ouverte. Elle était absolument surprise de ce qu'elle voyait. Morgan O'Connell qui montrait un signe d'affection? On devrait filmer ce moment! Même elle qui était la sœur de son meilleur ami, elle n'avait aucunement le droit à un acte de ce genre. Elle se contentait de ce qu'elle pouvait recevoir de sa part. Bref, elle était juste... surprise. Quoi que, en même temps, elle aurait tellement voulu foutre une baffe dans la gueule de Momo. Il lui avait menti et en plus il n'avait jamais été présent pour elle et pour Thomas. Surtout quand elle avait besoin de quelqu'un à ses côtés.

Puis, Thomas prit la parole pour finalement casser le silence. Elle ne put s'empêcher de venir le prendre dans ses bras. Elle tenta de le calmer, mais il voulait rien savoir. Évidemment, il était bien trop curieux. Camellia laissa donc son fils en liberté et celui-ci se dirigea immédiatement vers la salle de bain, là où Momo se retrouvait. La jeune femme se releva avec difficulté (elle venait de se faire chatouiller, hein. Une torture horrible pour elle) et s'approcha de Phœnix. Elle vint lui mettre sur sa main et ébouriffa ses cheveux.

- Ça va toi? J'imagine que ça t'a fait du bien lui sacrer une bonne volée. J'ai une petite idée en tête si tu vois ce que je veux dire.

Elle lui offrit un petit sourire et croisa ses bras quand elle vit le fameux O'Connell sortir de la salle de bain. La jeune mère revint au sérieux et perdit son sourire à sa simple vue. Elle le détestait, mais elle l'appréciait. Non, pas vrai. Il l'a fait chier. Ça finit là. Point final. Puis, regarde son état. Pouvait-il être dans un état plus désastreux? C'était tellement pas son genre d'être comme cela. Il avait probablement tombé sur la tête ce matin.

Non, sérieusement, il était tombé sur la tête. Est-ce qu'il avouait vraiment ses erreurs? Whoa. Elle était littéralement bouche-bée. Un Avada? Il était fou, cet homme. Camellia passa une main dans ses cheveux et le regarda dans les yeux. Elle cherchait les bonnes paroles pour s'exprimer, mais elle n'arrivait pas pêcher les bons mots.

- Écoute moi. J'suis contente que t'apprends de tes erreurs, mais t'es pas mal en retard, tu sauras. C'est passé, c'est fini. D'ailleurs, je devrais te remercier dans un sens. Indépendante, seule et mère d'un enfant. C'est qui je suis. J'ai appris à vivre par mes propres moyens. En tout cas, compte toi chanceux que la seule personne qui doit t'apprécier pour qui que t'es aujourd'hui, c'est mon fils.

Camellia aurait rajouté autres choses, mais elle laissa Phoenix régler son compte avec Morgan. Pendant que celui-ci exprima son point de vue, elle regarda son fils qui, comprenant à moitié la situation, regardait Morgan avec des gros yeux. Intrigué par la situation, il tenta de comprendre chaque mots prononcés. Toutefois, Thomas afficha un visage confus et finit par tourner son attention vers son ourson en peluche.

Finalement, Camellia en avait marre. C'était le temps de passer à l'action. Puis, Morgan lui-même l'avait dit. Il leur donnait l'occasion de prendre leur revanche. C'était au tour de ce fou de souffrir un peu.

Mettant une main sur l'épaule de Phoenix, elle lui adressa un clin d'œil afin de passer le message (elle ignorait complètement si il l'avait compris, mais bon, peu importe) et s'approcha de Morgan. Il eut une nouvelle fois un silence tordu. Camellia prit une grande respiration et, avec toutes ses forces, assomma Morgan en plein visage avec son oreiller qu'elle tenait toujours dans sa main depuis son arrivée.

- Deux contre un, O'Connell. Lève toi et viens te défendre comme un homme.

Camellia lui offrit un sourire narquois pour le provoquer encore plus. Cette expérience allait être drôle. Elle le sentait. Thomas, lui, applaudit et donna un coussin à Phoenix pour que le Host vint attaquer l'homme à son tour.

It's war.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


I thought I lost my smile, but it's back now.
Because of you, because of him, because of them.
Will it stay forever?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Lun 30 Jan - 5:26

La colère avait disparu en un instant en entendant les larmes de Morgan. Il y avait quelque chose d’humain dans cet acte, quelque chose qui, étrangement, montrait le changement. Phoenix n’osait croire qu’une chose pareille était véritablement arrivée…et pourtant, dans ce sens, qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire? Certes il y avait un lien entre Thomas et Morgan, mais entre eux, il n’y en avait aucun à l’exception de l’host et du chasseur, et de la guerre sans fin. Ils étaient des étrangers, et Morgan, même s’il allait mieux, allait tout de même préféré Thomas à lui… Étrangement, cela lui fit mal au cœur, lui rappelant son comportement si faible des derniers mois. Il était sur le point de repousser Morgan quand celui-ci murmura, s’agrippant à lui comme si sa vie était en jeu.

    « Tu es vivant, tu es vivant... tu es réel, dis moi que c'est réel, dis-le merde, Phoenix...


Il avait dit Phoenix, et non Thomas. Comme depuis quelques semaines, Thomas ne fit aucun commentaire, laissant le coréen dans le trouble que ces paroles avaient créé en lui. De son côté, Morgan retira finalement ses mains de son chandail et fila, tel un zombie, dans la salle de bain. Il n’eut pas envie de le suivre du regard, trop borné et têtu pour avouer que le choix du nom qu’il avait employé avait un grand effet sur lui. Pour se changer les idées, il tourna son regard vers Camellia, se laissa tomber sur le divan bien confortable et entama une conversation avec elle. Elle lui ébouriffa les cheveux avec affection, chose qui le détendit aussitôt. Elle était bien trop maternelle avec lui.

    « Ça va toi? J'imagine que ça t'a fait du bien lui sacrer une bonne volée. J'ai une petite idée en tête si tu vois ce que je veux dire.


Il haussa d’un sourcil, bien trop curieux.

    « Ah oui? Quoi?


Malheureusement, Morgan sortit de la salle de bain une seconde à la suite de sa phrase. Sa lèvre était légèrement enflée, et Phoenix ne put s’empêcher de se sentir heureux qu’il lui reste une marque de son coup. C’était comme une preuve à son propre image, se montrant à lui-même que oui, il était redevenu lui-même, que oui, Morgan et Thomas n’avaient plus cet effet disgracieux sur lui. Il était de nouveau lui-même; Phoenix Hwan.

    « Je sais que vous me détestez. Et vous avez raison, parce que c'est tout ce que je mérite. Comme je suis un O'Connell, la mort tourne autour de moi, me nargue, sans jamais me prendre. C'est comme ça. Jusqu'au jour voulu. Est-ce que c'est aujourd'hui? Je ne sais pas. Pourquoi ne pas essayer? Cam'? Apprendre que j'avais libéré Lucas a dû te foutre en rogne, nan? Je ne suis même pas venu te le dire. Je n'étais même pas là pour toi et Thomas. Et toi Phoenix? J'ai souhaité que tu meurs. J'ai vraiment souhaité que Thomas gagne le combat. Alors tu peux sûrement faire mieux qu'un poing dans la figure, hein? Vous pouvez y aller ensemble si vous voulez. Une balle, un Avada, je m'en fous.


Idiot. Connard. Lâche. Faible. Alors que Camellia disait à son tour tout ce qu’elle pouvait bien avoir sur le cœur, Phoenix l’insultait dans sa tête. Pour oser venir ici, comme cela, lui dire qu’il voulait maintenant sa présence à lui, et non celle de Thomas. Pourquoi un tel changement? Avait-il enfin compris à quel point son Thomas avait changé, à quel point, avec sa présence, son attention, il était devenu monstrueux? Phoenix avait pour espoir que lui. Car il voyait une belle amitié avec Morgan. Amitié, oui, pas amour. Il avait compris, en compagnie de Camellia et en parlant des heures durant avec Thomas et Sandra, que son cœur penchait plus vers les femmes que les hommes, et que c’était les pensées de Thomas, son dégout pour les femmes qui l’avaient influencé pendant sa chute.

Enfin, Camellia lui laissa la parole. Morgan avait les yeux vitreux de gratitudes, et Phoenix comptait bien changer cela. S’approchant de lui, il pointa son index directement sur son torse, l’enfonçant durement, le regardant dans les yeux.

    « Ne vient pas me faire croire que maintenant, tu me préfères à Thomas. Tu connais rien d'moi, t’as vu que c’qu’il a failli me faire, en me détruisant. Le vrai Phoenix, il est là, bien en face de toi, et bien droit. Et putain, arrête tes conneries de nom. Un nom, c’est n’importe quoi. Mon nom, il me vient d’un putain de restaurant, okay? Alors O’Connell, c’est que des foutus lettres. La vérité, c’est que t’as des nerfs de fille, mon grand. T’es pas assez fort, ici.


Il enfonça son index sur son front, les sourcils froncés. Ce fut environ à ce moment là que Camellia posa une main sur son épaule, lui adressant un drôle de clin d’œil. Il eut à peine le temps de voir l’oreiller qu’elle tenait à la main que Morgan reçut un grand coup en pleine figure. Phoenix éclata de rire, le stress descendant à puissante 100.

    « Deux contre un, O'Connell. Lève-toi et viens te défendre comme un homme.
    « Tu crois que c’est un homme? HAHA


Se retournant, il prit le coussin que Thomas lui tendait, tout souriant et heureux, et sautant depuis le divan, il lui donna un coup d’oreiller en plein dans le ventre, lui coupant complètement la respiration. Il éclata de nouveau de rire en lui voyant la tête, et lui lança ensuite gentiment son oreiller, avant de s’en faire apparaitre un autre.

    « Aller, trouve ta force, O’Connell. Sois l’enfant que t’as jamais été, mon grand.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Ven 3 Fév - 22:47

Le fait de voir Camellia le regarder de cette manière, lui parler comme une femme, forte, indépendante, lui donna une curieuse impression. Le temps passait si vite, les années filaient, les gens changeaient, ou plutôt, grandissaient. Il avait gardé en tête l'image d'une petite fille voulant passer du temps avec son grand frère et lui, une Cam' qui les suivait l'été lorsqu'ils partaient en vadrouille sur les terres irlandaises, à s'imaginer plus grands, plus forts. A Poudlard déjà elle se démarquait, et Lucas vint encore tout bouleverser. Il se rappelait encore sa tête lorsqu'ils lui annoncèrent leur fiançailles, dans la salle commune des Serpentards...

En tout cas, compte toi chanceux que la seule personne qui doit t'apprécier pour qui que t'es aujourd'hui, c'est mon fils.

Il cilla à cet instant précis, conscient d'une chose qui ne lui faisait pas plaisir. Si Camellia avait grandit et était devenue plus forte, lui au contraire, était tout ce qu'il avait voulu éviter, et par dessus tout, un esprit faible, rongé par l'alcool, dans un corps devenu faible. Il était tout ce que Thomas Finns avait voulu éviter, mais ce que son père voulait faire de lui. Quelqu'un de violent, d'impitoyable, et profondément égoïste. Mais sa propre famille, pourtant si chère aux yeux d'Alastar, était en miettes. Jessie ne lui parlait plus, leur mère était folle, et les autres... les autres avaient tenté plusieurs fois de l'assassiner pour hériter des terres O'Connells et de tout ce qui allait avec. Morgan pensa alors à la famille qu'il avait espéré créer avec Hilary. Encore un échec de plus.

Lorsque ce fut au tour de Phoenix, il n'osa tout d'abord pas le regarder dans les yeux. Déjà parce qu'il avait honte de s'être effondré de la sorte devant lui tout à l'heure, lui-même avait un peu de mal à comprendre un tel laissé allé. Mais aussi à cause de Thomas. La dernière fois qu'il avait vu le host, il lui avait montré des images horribles, des images d'un Thomas qu'il ne voulait pas voir. Il y avait longuement réfléchi et la conclusion ne lui avait pas plu du tout. Se sentir responsable de la chute de son meilleur ami, ça n'aidait pas à remonter le moral.


Le vrai Phoenix, il est là, bien en face de toi, et bien droit. Et putain, arrête tes conneries de nom. Un nom, c’est n’importe quoi. Mon nom, il me vient d’un putain de restaurant, okay? Alors O’Connell, c’est que des foutus lettres. La vérité, c’est que t’as des nerfs de fille, mon grand. T’es pas assez fort, ici.

Il releva la tête sous les coups répété de l'index du jeune homme contre son torse. Dit comme ça, c'était effectivement stupide. Il en aurait peut-être sourit si il n'avait pas été aussi proche de vouloir foutre sa vie en l'air. S'exposer à eux deux, c'était à la fois gênant et libérateur. Pour une fois qu'il ne noyait pas ses pensées dans le whisky.

" Bon ça va, je... Traites moi de fillette si ça te chan..."

Alors là, il ne vit rien venir. Il crut d'abord qu'un truc venait de lui tomber dessus ou que Camellia avait finalement trouvé l'idée bonne de lui coller une balle dans la tête.

« Deux contre un, O'Connell. Lève-toi et viens te défendre comme un homme.
« Tu crois que c’est un homme? HAHA


Il s'ébroua et tenta de se relever, commençant à comprendre qu'une bataille d'oreille était en train de se préparer, et qu'ils allaient se liguer contre lui. Il reçut un deuxième coup d'oreiller dans le ventre; cadeau de Phoenix, il était généreux aujourd'hui, mais lorsqu'il lui tendit son coussin, un petit sourire apparut sur son visage malade.

« Aller, trouve ta force, O’Connell. Sois l’enfant que t’as jamais été, mon grand.

Le host ne réalisa sûrement pas à quel point ses mots étaient justes. Ils partirent alors tous dans un bordel monstre, et Morgan dû d'abord battre en retraite derrière les fauteuils pour espérer échapper aux oreillers de Camellia et Phoenix. Ptit Lulu ne savait pas quel camp choisir, mais il se rangea finalement aux côtés de sa mère, tapant un coup dans le vide et un coup dans le mobilier. Morgan ne savait pas combien de temps passa ainsi, mais le fait de rire et de partager ce moment avec eux lui rendit toute sa vitalité. Ou au moins un semblant. Jusqu'au moment où il eut des vertiges et qu'il demanda un cessez le feu. Tout le monde finalement réclama un verre d'eau, et ils s'affalèrent de façon éparpillés dans ce qui restait du salon. Il y avait des plumes qui voltigeaient un peu partout. Il sourit lorsque Camellia lui amena un cachet d'aspirine en même temps que son verre.

" Alors finalement, vous préférez me soigner... étrange. "

Il sourit et avala bien sagement son médicament. Thomas vint s'asseoir non loin de lui, riant à chaque fois qu'il le regardait. Il passa quelques instants à lui enlever des plumes par ci par là, lorsqu'il se souvint de quoi il voulait parler à Camellia, avant que tout se précipite et que Phoenix soit mêlé à tout ça.

" Oh oui, je voulais te parler de quelque chose Cam'. J'ai un fils maintenant. Il s'appelle Rafael, j'ai fais une photo de lui récemment, elle doit être dans mon manteau. "

Il prit exprès tout son temps pour se lever, chercher son manteau et pour fouiller dans ses poches, se marrant intérieurement des réactions de la jeune femme et de Phoenix suite à ce qu'il venait d'annoncer, d'un ton et d'un air on ne peut plus sérieux. Il sentit plus qu'il ne vit leurs signes silencieux derrière son dos. Il leur tendit finalement la photo et reprit:

" C'est le rejeton d'Elliot Davis pour tout vous dire. On s'est encore battu je dois dire, mais pour une fois, c'était lui l'imbécile. Il ne veut pas de lui, c'est compliqué... enfin bon, j'en ai la charge mais après Noël, il faut que je parte. Trois semaines, un mois, je ne sais pas vraiment. J'aurais besoin... j'aurais besoin que tu me le gardes. "


Ne sachant pas trop ce que l'expression de la jeune femme voulait signifier, il s'empressa de rajouter, bafouillant presque:

" Oui bon je sais que c'est beaucoup demandé, mais ma mère est cinglé et Hilary, je la revois depuis peu. Et je... j'ai pensé que Thomas... qu'ils pourraient être amis. Peut-être. "

Il ne put s'empêcher de regarder Phoenix en disant cela.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camellia Hamilton
Lonely Parent | Courageous Woman
avatar



MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe] Jeu 1 Mar - 4:26

Elle n'avait jamais vu Morgan comme ca. En tout cas, juste pendant ses quelques minutes de bataille d'oreillers, elle pouvait voir Morgan. Le p'tit Momo éclatait finalement de rire. C'était une nouvelle forme de lui ou quoi? Son plan fonctionnait bien et les mots de Phœnix lui avait sonne dans les oreilles. Tout semblait bien se passer. Les rires de tout le monde: Phoenix, Morgan, Thomas et même elle-même... Si Phoenix n'avait jamais parle de cette idée, tout cela n'aurait pas eu lieu. Qu'il pouvait être brillant, lui!

Enfin la guerre terminée, les combattants se précipitèrent dans le salon et s'installèrent tous dans leur coin. Ils étaient epuisses. Courir d'un bord a l'autre en faisant attention aux projectiles qui pouvaient arriver n'importe quand ainsi que les plumes qui volaient partout n'était pas du tout un jeu d'enfant même si Thomas paraissait vraiment amuse. En tout cas, il était bien plus énergique qu'eux puisque celui-ci riait encore et n'arrêtait pas de taper gentillement les jambes de Morgan. Le voyant abattu, Camellia lui offrit un verre d'eau ainsi qu'un médicament et offrit a Phoenix le même. La jeune mère fit une grimace aux paroles de l'O'Connell et s'installa a son tour sur le sofa.

Le silence prit place dans la demeure pendant que tout le monde retrouvait leur souffle. Celui-ci se fit aussitôt briser par les paroles de Morgan. Il partit ainsi chercher quelque chose dans son manteau. Tout c'était passe si vite. Camellia observait Phoenix du coin de l'œil, relativement bouche-bee. De quoi parlait-il? Un fils, sérieusement? La jeune femme prit la photo et l'observa attentivement.

J'aurais besoin... j'aurais besoin que tu me le gardes.
- Ça fait des mois que tu me fais chier et soudainement tu me demandes un gros service comme ca?

La jeune femme observa la photo une nouvelle fois et sourit. Un nouveau dans la maison? Morgan n'avait pas tort, après tout. Thomas aimerait probablement avoir plus de compagnie et elle-même aussi.

- Ça me ferait plaisir.

Elle lui sourit et rangea la photo. Il était probablement stupéfait, mais comment pouvait-elle refuser une offre comme ca? Camellia ignorait complètement son histoire, mais il était trop mignon pour refuser l'offre. Elle demanderait des détails plus tard, maintenant, ils relaxaient.

Pendant le restant de la journée, ils s'étaient tires une buche et avaient discute de tout et de rien. Pour de bon, tout semblait bien se passer. Camellia avait laisse ses pensées courantes de cote et profitait du moment qu'elle était en train de vivre. Elle en avait marre du passe. Elle se préoccupait juste du présent dorénavant. Morgan était reste jusqu'en soirée quand il décida enfin que c'était l'heure de quitter.

La journée fit place a sa fin et Camellia offrit un dernier coup d'oreiller, comme revanche de l'avoir chatouille, a Phoenix avant d'aller se coucher. Elle ne regrettait pas sa journée et attendait impatiemment au prochain mouvement de l'adversaire.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


I thought I lost my smile, but it's back now.
Because of you, because of him, because of them.
Will it stay forever?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe]

Revenir en haut Aller en bas
 

Devine qui c'est??? [PV Cam' & Phoe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Londres-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit