Partagez | 
 

 Mon poison. Ma mission | PV Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ted Lupin
Order leader | Alpha
avatar



MessageSujet: Mon poison. Ma mission | PV Alexander Ven 29 Juin - 3:49



La chose était faite. La décision était prise, il ne pouvait plus changer d’avis. Tout était maintenant décidé. Cela lui avait été un choix difficile, très douloureux d’ailleurs, mais il n’avait pas le choix. Ted se devait de faire quelque chose. Il n’avait plus la force de rester bien assis dans son bureau, à attendre que les autres fassent ce qu’il leur ordonnait de faire. Il était fait pour le terrain, il était fait pour bouger, et non pour rester enfermer à longueur de journée dans le pauvre bureau d’une ancienne base militaire, à remplir des papiers et le soir, à chanter dans des concerts pour des adolescentes et des femmes en manque de chaleur masculine. Il en avait marre de tout ça. Une information était parvenue au bureau de l’Order Society alors que Ted remettait en doute tout son travail au sein de la société… une information le concernant lui…et Alexander Lincoln. C’est une blague, s’était-il dit sur le coup. Merde, c’est impossible. Et pourtant… selon plusieurs sources sur, le grand Alexander Lincoln était un grand admirateur de Ted Lupin, charmeur et chanteur de ses dames, et ses muscles ne le laissaient pas indifférent. Il avait bien ri, en lisant ça. Énormément ri, en fait. Victoire avait été presque choquée de le voir si hilare, lui qui était toujours si sérieux.

Elle avait certainement du être sous le choc, quand il avait choisi de garder précieusement de cette information et d’en profiter pleinement. Évidemment, convaincre Jessie d’accepter une telle mission, une telle idée avait été bien plus que difficile. Le fait qu’ils soient nouvellement fiancé aurait bien rapidement être mis de côté, et heureusement, Ted tenait assez à lui et se savait assez convainquant pour l’avoir gardé près de lui. Il savait qu’une telle mission pouvait mettre en danger sa relation avec Jessie, encore plus la mettre de côté légèrement, mais il se devait de le faire. Charmeur Alexander Lincoln et se faire une place importante près de lui…percer sa vie et ses secrets… ce n’était pas quelque chose qui allait être des plus faciles. Non, pas du tout. Il risquait bien de se faire capturer, s’il risquait faire un seul pas de travers. Il y risquait sa vie, tout simplement, ainsi que celle des gens qui se trouvaient dans sa base. Ted se savait fort, mais les tortures, il n’en avait que très peu subi, et il ne savait pas à quel point il pouvait résister. S’il était pris, si Alexander découvre son plan un jour, tout était fini….

…mais les avantages… tout ce qu’il pouvait en gagner, en valait grandement le coup.

Alors, pour la première fois depuis sa séparation avec le groupe, il avait accepté une interview. Ted était connu pour faire parti de ces vedettes qui n’aimaient pas faire des apparitions publiques et se fait doux pour la caméra. Plusieurs fois, il avait passé dans les revues car il avait frappé un paparazzi, et Ted aimait bien entretenir cette image de sauvage et de dure face aux gens, pour les tenir éloigné. Il ne voulait pas que ses conversations soient écoutées. Cette interview, à défaut d’être chiante, se faisant en compagnie d’un animateur un peu trop familier et…Alexander Lincoln. Il avait sauté sur l’occasion, quand il avait appris la nouvelle. Bien évidemment, c’était Phoenix qui avait passé l’appel, se faisant passer pour son agent, et depuis qu’il se trouvait sur le plateau du tournage, Ted se comportait en le plus crétin du monde et charmait toutes femmes et hommes qui s’approchaient de lui. Il savait jouer le jeu, avec les années.

« Alors Ted ! Dans les dernières revues à potin, il est dit que vous vous êtes renoués avec Jessie O’Connell, l’ancien guitariste de Brainstorm, le groupe dans lequel vous faisiez parti ensemble? »

Ted grimaça de dégout avant de dévisager longuement l’homme. À côté de lui, Alexander semblait écouter attentivement les questions de l’homme. Le tour de l’homme d’affaire était passé depuis quelques minutes déjà.

« Vous voulez rire, j’espère. C’mec est con, et il est v’nu me les lécher pour avoir un poste dans mon équipe. J’lui ai direct dit non. C’est une saloperie d’sorcier, il doit être recherché partout, j’suis sur, alors nah merci. »

Ted se détestait pour mentir ainsi, pour insulter autant Jessie. Mais il se devait de sauter sur chaque opportunité pour lui lançait la chance d’attirer encore plus l’attention d’Alexander Lincoln. Sa seule motivation? Imaginer ce pauvre con mort, au sol, baignant dans son propre sang.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


My life, not yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mon poison. Ma mission | PV Alexander Mar 10 Juil - 15:13

    Un interview parmi d'autres durant lequel les paparazzi avaient pu se délecter de ma prestance irréprochable tandis que les véritables journalistes -s'il en existe encore- enregistraient précautionneusement les réponses toutes faites que je leur récitais. Certes, une conférence de presse ordinaire du moins jusqu'au moment où Il était arrivé. Ma respiration s'était coupée, bien malgré moi, tandis que mes yeux sombres suivaient la démarche délicate mais virile de Ted Lupin. Tout avait été bouleversé. Et malgré tout, j'avais tâché de me ressaisir. J'ai certes passé l'âge de me faire charmer, d'un simple regard, comme un adolescent.
    D'ailleurs, m'accorde-t-il réellement un intérêt quelconque ? Que nenni, il est là, auprès des journalistes, aussi charismatique que je l'avais imaginé, à répondre aux questions d'un air aussi intéressé que le mien, précédemment. Je dois bien lui accorder qu'il semble d'avantage concentré, comme s'il voulait éviter la moindre maladresse. Il est vrai que Lupin ne doit pas sa postérité à ses relations avec la presse. Il préfère jongler tantôt avec la discrétion, tantôt avec quelques scandales. Je ne tiens pas à ce que cela se sache mais je ne peux décemment pas nier l'évidence : cet homme m'attire inexorablement.
    Je me contentais de fantasmer sagement et plus ou moins discrètement, jusqu'ici, mais voilà que l'objet de tous mes récents désirs s'offre soudainement à moi, comme s'il était présenté sur un plateau d'argent. Le hasard fait si bien les choses que je ne peux pas laisser cette occasion me filer entre les doigts. Je le veux dans mon lit, qu'il soit homo ou non. Je serais prêt à le payer pour cela mais Alexander Lincoln n'a pas besoin de parvenir à de telles extrémités pour séduire quelqu'un, n'est-ce pas ?


    "Vous voulez rire, j’espère. C’mec est con, et il est v’nu me les lécher pour avoir un poste dans mon équipe. J’lui ai direct dit non. C’est une saloperie d’sorcier, il doit être recherché partout, j’suis sur, alors nah merci. " réplique-t-il à un journaliste qui vient de le questionner sur l'un de ses anciens collègues.

    Un vaste sourire -tout à fait irrépressible- éclaire tout à coup mon visage. Certes, je suis sensé être l'ennemi numéro un de la magie et de tout ce qui s'en rapproche de près ou de loin, tandis que je la convoite... Secrètement... Mais Lupin a du caractère. Cela est inattendu et cela me plait. Il n'a pas peur d'imposer ses opinions. D'ailleurs, les journalistes s'agitent subitement comme un troupeau de fourmis. Il me prend une soudaine et furieuse envie de les écraser, au demeurant, je suis d'humeur trop allègre.
    J'attends donc inlassablement que le jeune chanteur soit libéré puis m'empresse de le rejoindre, avant qu'il n'ait l'idée de quitter mon champ de vision.


    Voilà un interview qui fera parler de vous, monsieur Lupin, dis-je, tout en lui tendant la main, affable comme je le suis rarement. En bien ou en mal, je ne sais, mais c'est là une évidence, enrichis-je, en homme d'expérience.

    Voilà. Je l'ai abordé. Je l'ai sous les yeux. Je suis sur le point de le toucher. J'ai opté pour la banalité mais je ne suis pas n'importe qui ; il n'osera pas tourner les talons.
    Je le tiens déjà dans ma main.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com/

Ted Lupin
Order leader | Alpha
avatar



MessageSujet: Re: Mon poison. Ma mission | PV Alexander Ven 13 Juil - 21:08



Il est là. Il l’observe. Ted ne sait si c’est à cause de la rage qui bouille en lui, ou alors à cause de l’excitation face à une pareille victoire, même si elle est minime, mais il tremble. Ses mains sont moites. À l’intérieur, le loup grogne, le loup a envie de sang. Ted le laisserait bien aller, mais le sang n’est pas fait pour couler maintenant. Non, le sang doit couler au bon moment. Ted doit se montrer patience, pour une telle mission, et détruire Alexander non seulement de corps, mais aussi d’esprit, pour tout ce qu’il a fait aux siens. Alexander Lincoln mérite un tel châtiment. Il mérite une fin remplie de cris et de sangs. Alexander est destiné à une telle fin, pour tous les cris qu’il a fait retentir entre les murs de sa base. Alexander ne mérite rien de plus, rien de moins.

« Voilà un interview qui fera parler de vous, monsieur Lupin. En bien ou en mal, je ne sais, mais c'est là une évidence. »

Ted passe une main dans ses cheveux, sachant pertinemment que les yeux du démon étaient posés sur lui. Il lui lance un bref regard, l’air indifférent, mais le détaille sans gêne de la tête aux pieds, comme s’il admirait un quelconque tableau, ou alors un vêtement. Il sait à quel point un tel regard peu déstabilisé les gens. Il sait à quel point Alexander pourrait fondre, s’il y mettait tout ce qu’il savait faire. Mais il ne compte pas le mettre dans son lit, non. Il compte le toucher tout autrefois, mais quelques baisers seront échangés, il le sait parfaitement.

L’air presque satisfait de ce qu’il voit, Ted lui adresse un léger sourire en coin, presque charmeur, et serre la main qui lui est tendu. Son regard est fixe dans le sien, sa main serre fermement la sienne. Peu importe à quel point il doit jouer le jeu pour le charmer, Ted ne se laissera pas marcher sur les pieds. Alexander Lincoln aura droit au vrai Ted, à celui qui tient sa place, et qui ne se laisse pas soumettre. Un Alpha ne peut être soumis. Encore moins un alpha comme lui.

« Alexander Lincoln. Qu’c’que vous m’voulez? »

L’homme ose d’un sourcil, Ted lève le menton, l’air un peu plus sur de lui. Il est plus grand qu’Alexander, plus grand que tout le monde ici, surement, mais quelque part, l’homme le fait se sentir tout petit. Il déteste ça. Le charisme de Lincoln est souvent murmurer au travers des murs et des rues, mais Ted n’y a jamais cru. Maintenant, si. Quelque chose d’énorme se dégage de cet homme. Dégage-t-il autant d’assurance, de prestance que lui?

« Faites pas cette tête, j’le sais, qu’vous parlez pas aux gens dans le but d’simplement…parler. »

Là, un sourire charmeur. Un vrai. La main de Teddy lâche celle d’Alexander, se glissant pourtant un instant au long de la paume, des doigts, caressant sa peau comme une invitation muette. Une invitation sans but et sans vérité, mais une invitation qui saute grandement aux yeux de l’homme d’affaire. Le sourire se fait alors invisible, mais la lueur reste toujours présente dans les yeux de Ted. Lueur fausse de vie, fausse d’envie. Lueur irréelle.

Un haussement de sourcil suggestif, et il tourne les talons, ignorant totalement les réponses de l’homme. Son manteau et ses choses l’attendent dans la salle qui lui été assigné, et Ted s’y rend comme si rien n’était, sachant parfaitement qu’Alexander Lincoln doit rager par son geste. Il le connait. Quelque part, bien loin, mais quelque part quand mêmes, ils sont semblables sur certains points. Secrètement, il espère se tromper, et que l’homme ne vienne pas de nouveau à lui. Il espère ne pas lui ressembler.

Et pourtant quand il tourne son regard vers la porte, c’est bien sur Alexander Lincoln que ses yeux tombent.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


My life, not yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mon poison. Ma mission | PV Alexander Mar 31 Juil - 9:09

    La beauté juvénile -presque parfaite- de cet éphèbe ne monopolise pas encore suffisamment mes sens pour ne pas remarquer qu'il tremble. Serait-il dépendant de quelque substance illicite ? Ou peut-être est-il ému, en colère, face à la stupidité des journalistes. Cela te passera mon gars ; l'on s'habitue à tout, même au plus lamentable. Ou peut-être Lupin est-il anxieux à l'idée de me rencontrer. Eh ! Je ne suis pas n'importe qui ; les gens m'adulent, les autres me haïssent et me maudissent. Peu importe, du moment que je ne les laisse pas indifférents.
    Je l'observe passer la main dans ses cheveux brillants, sans être clairs. Il a à la fois l'air désinvolte et réfléchi ; son visage ressemble presque à celui d'un enfant mais ses yeux ne trompent pas... C'est un homme accompli, qui en a vu de dures. Je me plais à analyser les gens de cette façon. Je me fie d'avantage à ce que je vois et déduis qu'à ce que l'on me dit. D'ailleurs, il ne se gêne pas de faire de même avec moi. Serait-il tout aussi méfiant ? Je ne peux pas en vouloir aux gens qui se défient de moi ; je les comprends trop bien. Et puis, il faut avouer que cet exercice est d'autant plus agréable lorsque la personne ciblée n'est pas repoussante.
    Un sourire ce dessine sur ses lèvres légèrement rosées. Je pourrais élargir ce sourire, Ted, le muer en rires grandioses et infinies ; je pourrais tout de donner. Je pourrais aussi détruire ce sourire à jamais. Qu'attends-tu de moi ? Nos mains se rencontrent et sa poigne s'avère ferme. Il n'est vraisemblablement pas aussi hésitant que cela.
    Je crois toujours que tout m'est acquis. Ce n'est visiblement pas le cas, tu es plus résistant que je l'avais pensé et la partie n'est pas encore gagnée :


    « Alexander Lincoln. Qu’c’que vous m’voulez? »

    Je ne m'attendais pas à une question si directe, moi qui suis nuits et jours entouré d'hypocrites et d'arrivistes. Cela aurait pu me déplaire, mais pas venant de toi. Ton regard me dit -non, me hurle- que nous avons nombre de points communs. Devinant sans doute que je ne sais quoi répondre, il enchaîne :

    « Faites pas cette tête, j’le sais, qu’vous parlez pas aux gens dans le but d’simplement…parler. »

    Qu'avez-vous d'autre à me proposer ?

    J'avais usé d'un ton à la fois incompréhensif et amusé. Mais le sourire charmeur de Ted, et son regard surtout, me laissent penser qu'il a compris ma mascarade. Et il sait que je sais. Sa main se presse brièvement contre la mienne et ses doigts me quittent lentement. Le sourire s'éteint mais la lueur enchanteresse reste figée dans ses yeux. Mes chances ne sont décidément pas minces avec Lupin. Il veut simplement être discret ; il n'a pas tort, parfois, il m'arrive de m'oublier.
    Je ne pensais tout de même pas qu'il allait pousser le vice jusqu'à me tourner le dos. Sais-tu combien ce geste s'est avéré dangereux pour quelques personnes, mon p'tit gars ? Je crispe légèrement le poing, seul à présent. Le monde continue certes de tourner autour de moi, mais je m'en moque, et j'entreprends de le suivre, comme un vulgaire aimant. Que l'on ne se méprenne pas, ce n'est pas ce petit arrogant qui décide, mais j'ai rarement l'habitude de m'avouer vaincu et de partir sans avoir obtenu ce que je convoitais.


    Tu as fini ton petit jeu ?

    Une demande concise, impatiente, presque sévère et capricieuse. Lui et moi savons ce qu'il doit se passer ici, et maintenant. Le destin en a voulu ainsi ; cette rencontre n'était pas fortuite. Qu'il cesse de tourner autour du pot, maintenant que nous sommes isolés !

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com/

Ted Lupin
Order leader | Alpha
avatar



MessageSujet: Re: Mon poison. Ma mission | PV Alexander Mer 8 Aoû - 4:34

Son regard le transperce, lui viole son âme, un instant. Ted a envie de détourner les yeux pour ne plus connaitre une pareille sensation, mais il n’ose le faire. Il doit rester là, à le défié. Lui montrer qu’il n’est pas qu’un corps à prendre, mais qu’il a bien quelque chose derrière tout ce physique qui éveille des désirs en lui. Il doit l’avoir en fond de sa poche, pour l’avoir à sa butte après leur rencontre, leur sortie de ce soir. Lui faire croire qu’il n’est qu’un corps qu’il peut facilement avoir, atteindre et baiser ne lui suffit pas. Ted a besoin de plus, de beaucoup plus que cela pour mettre son plan en action. Il a besoin de l’addiction, il a besoin du manque et de l’attention. Il a besoin d’un amant qui ne cesse d’en demander toujours plus, et qui murmure son nom à chaque nuit. La tâche n’est pas des plus facile, encore moins des plus agréables, mais il se l’ait affligé lui-même, et jamais il ne renoncera avant d’avoir atteint le but qu’il s’est fixé.

« Tu as fini ton petit jeu ? »

Un sourire arrogant détourne ses traits. Ted l’observe longuement, un sourcil haussé, fortement amusé par son comportement. Sans les cadavres sur les bras et sa folie, Alexander lui rappelle un instant Seth Hansson. Enfin, avec la folie, plutôt, car nombreux connaissent le démon qui se noie au creux de l’âme de l’ancien tueur à gage.

« Quel p’tit jeu, Lincoln? Je-ne-joue-pas. »

Chaque mot se détache de ses lèvres avec lenteur, et d’un claquement de langue, il lui tourne de nouveau le dos sans gêne, retirant son chandail pour mettre quelque chose qu’il juge plus confortable. Son torse musclé se glisse dans une camisole blanche qu’il porte avec attentif avec les années, et de nouveau, il tourne son regard vers l’homme de pouvoir, jouissant de la colère qu’il peut lire au fond de ses prunelles.

« V’êtes bien impatient, j’trouve. P’être êtes-vous…affamés? »

Un léger rire quitte ses lèvres en même temps que les mots, grave dans les montant. Il lui lance un regard qu’il ose croire vulgaire, ou alors dragueur. Puis, sans attendre une réponse de sa part, il s’avance doucement vers lui, la tête bien haute, les mains dans les poches. Il le défie, un instant, avant de se pencher vers lui. Bien qu’il y ait une minime différence dans leur grandeur, il ne reste pas moins plus grand que l’homme de pouvoir. Un instant, sa joue caresse celle de l’autre homme, ses poils de barbe naissant caressant la sienne, douce comme celle d’un bébé. Il plante son regard contre le sien, retenant un dégout certain. Puis, alors que ses lèvres, ses dents emprisonnent le lobe de son oreille, que sa langue s’amuse un instant à la caresser, il glisse sournoisement.

« Et si nous allions manger? Qu’en dites-vous? »

Son jeu se stoppe soudainement, et de nouveau de marbre, mais un certain sourire sur les lèvres, il s'éloigne de lui, continuant de rassembler ses choses comme s'il n'était pas là.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


My life, not yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mon poison. Ma mission | PV Alexander

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon poison. Ma mission | PV Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Londres-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit