Partagez | 
 

 [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Mar 10 Mai - 3:16

Dans sa petite chambre de motel miteuse, Phoenix avait passé beaucoup de temps à regarder la télévision. Il adorait cette petite boite qui montrait des images merveilleuses…bon, la télé qui se trouvait dans sa chambre était plutôt merdique, mais cela ne l’empêchait pas d’être en extase devant les paysages et les endroits qu’il pouvait voir. Plusieurs fois, l’host était resté dans sa chambre, les yeux rivaient sur le petit écran, rêvant de visiter ces lieux si merveilleux. Malheureusement, le jeune homme était plutôt ignorant niveau pays… il du donc aller à la bibliothèque pour trouver une carte du monde et chercher un pays qu’il appréciait particulièrement… l’Irlande. Il aimait les montages et les forêts ainsi que les falaises que l’on pouvait retrouver sur le bord de l’eau… il avait envie de s’y promener des heures, de se coucher dans le sable et de dormir, de simplement sentir le vent contre sa peau… Phoenix avait cette impression au fond de lui, depuis qu’il avait vu son premier documentaire sur le pays, que celui-ci lui manquait… Il n’y était jamais allé, pourtant. Une certaine joie l’envahit en découvrant qu’il se trouvait en faite toute près de l’Irlande...

Pourtant, le coréen décida de ne pas y aller immédiatement. Quelque chose lui disait que ce n’était pas le moment, alors il attendit. Il passa le temps en allant à la bibliothèque, lisant des livres sur ce pays merveilleux alors qu’il ne savait même pas lire. Du moment qu’il se souvint de ce fait, il ne put le refaire. Phoenix se contenta alors de regarder les images.

Ce jour-là, quand il finit par y aller, ce fut parce que Shane était occupé avec sa douce. Il avait bien compris que Donovan avait une place importante dans le cœur de son ami, mais savoir qu’elle avait une place aussi importante lui faisait un peu mal. Il aurait aimé avoir une personne qu’il l’aime plus fort que tout, et savait parfaitement que cette personne n’allait pas être Shane, mais l’host avait tout de même mal…Phoenix avait donc décidé de transplaner en Irlande pour le weekend, pour se changer les idées. Le coréen n’avait apporté aucune valise, n’ayant que ses propres vêtements qu’il portait ainsi que son portefeuille – partiellement vide d’argent et de carte. De sa chambre de motel, il avait directement transplané en Irlande, visualisant une photographie qu’il avait souvent vue en feuilletant les livres.

Aussitôt, il eut l’impression de tourner rapidement sur lui-même, d’être transporter ailleurs. L’instant d’après, quand il ouvrit les yeux, Phoenix ne put s’empêcher de sourire comme un idiot…

    " Wow…c’est magnifique…comme…"


Comme…comme dans ses souvenirs… et pourtant, il n’avait aucuns souvenirs de cet endroit. Alors pourquoi avoir été sur le point de dire une telle phrase? L’host ne savait pas, et il fit son possible pour penser à autre chose. Le coréen observa donc le paysage qui l’entourait.

Autour de lui, l’herbe était si verte…si verte et si longue… Phoenix eut envie de sourire comme un enfant, chose qu’il fit, puis se laissa tomber sur les fesses pour finalement s’étendre. Son sourire, déjà niais, devint bien pire en voyant le ciel d’un bleuté inégalable. Quelques nuages, petits et blancs, s’y trouvait et sérieusement, il adorait cela. Il avait l’impression de pouvoir avoir un aperçu du paradis. Fermant doucement les yeux, il s’endormit immédiatement… Il fallait croire que le sommeil lui venait tout simplement dans un endroit calme où il se sentait en sécurité…

Quand Phoenix rouvrit les yeux, il lui sembla qu’à peine deux heures étaient passés. Pourtant, il avait l’impression d’avoir dormi comme un bébé pendant plus de dix heures… Baillant énormément, il se redresse, une main sur les yeux. Son regard, d’abord flou, redevint normal après quelques instants et un nouveau sortir fleuri sur ses lèvres en voyant où il se trouvait. Il se sentait bien, ici. Il se sentait chez lui, pour tout dire.

L’host resta encore quelques instants là, puis finit par décider de s’aventurer un peu plus loin. Se levant d’un bond, il passa une main dans ses cheveux qu’il portait blonds et dans tout les sens depuis quelques temps et commença à marcher vers le ravage. Il avait envie de voir les falaises et l’eau. Il avait envie de s’y tremper les pieds. Quelque chose lui disait qu’il allait adorer cela. Peut-être Sandra aimait bien faire cela, il ne savait pas vraiment en fait. Essayant de penser à autre chose, l’host commença à courir … sa magie était cachée bien au fond de lui, et il courait comme n’importe quel humain aurait pu le faire… il sentait un peu de sueur sur son front, ses membres lui être douloureux et son souffle se faire court…et dieu qu’il adorait cela.

Bien vite, il arriva sur le bord d’une falaise et du arrêter de courir. Phoenix l’étudia pendant un instant, puis, une fois son souffle revenu à la normale, il chercha un passage pour descendre sur le bord de l’eau. À plusieurs mètres de lui, à gauche, la falaise semblait moins à pic, et le coréen décida de descendre par là. Rapidement, l’host alla dans cette direction pour se rendre en bas. Un grand sourire prit place sur ses lèvres quand il se trouva à quelques pas de l’eau. Retirant rapidement ses chaussures ainsi que ses chaussettes, Phoenix alla tremper ses pieds. Dés qu’ils furent dans l’eau, il ferma les yeux, aux anges. Il se sentait bien, si bien. Il ne sut pas combien de temps il resta ainsi, les yeux fermés et les pieds dans l’eau…le bas de son pantalon commençait doucement à prendre l’eau…et sincèrement, il s’en fichait. Il était bien, et c’était le plus important.

La fatigue commençait à le gagner de nouveau quand il entendit un bruit derrière lui… un bruit de pas. Ouvrant les yeux, l’host se retourna, cachant toujours sa magie. Il fut surpris en voyant un homme tout aussi pied nu que lui, qui le regardait d’un air fortement déçu.

Il ne put s’empêcher de demander, inquiet.

    " Eh… j’ai fait quelque chose de mal?"


Phoenix se mordit la lèvre, nerveux.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Dim 15 Mai - 11:58

Le silence. Après une incroyable détonation, il y avait ce silence. Morgan était couché sur le tapis de son salon, les yeux écarquillés, les oreilles bourdonnantes. Il voyait des cartouches brûlantes tomber sur le sol à côté de lui, suivit d'un homme qui tentait de le couvrir de son corps. Il ne comprenait pas ce qui était en train d'arriver. Les secondes suivantes durèrent une éternité pour lui. Il passa ses doigts à la base de ses oreilles, et y vit du sang. Le silence se transforma en bourdonnement, qui bientôt se transforma en sifflement. Puis la voix de Stan se fit de plus en plus forte...

" ...allez bien?? Vous êtes blessé?? "

" N... Non, je... je n'ai rien. Je crois. Qu'est-il arrivé?? "

La salle à manger avait littéralement explosé, tout comme le mur qui séparait la pièce du salon. Morgan se rappelait en train de lire la Gazette dans le canapé, et puis... Son homme de main lui dit alors qu'un homme de Galway voulait le voir, qu'ils étaient en train de lui dire que ce n'était pas possible, et qu'il avait alors courut vers la salle à manger. Merrow s'inclina alors bien bas devant lui et lui demanda s'il pouvait prendre la parole.

" Maître Morgan, j'ai bien peur que ce ne soit de ma faute si... si... cet homme affreux qui voulait vous faire du mal a... explosé. Les dispositifs magiques pour votre sécurité n'ont pas fonctionné. Cela est sûrement lié à la perte de pouvoirs des sorciers. J'ai donc décidé de vous secourir, mais j'y ai mis un peu trop de... force. Et... il a explosé. "

Stan enleva alors de sa veste quelques trucs visqueux louches, avant de se mettre à pouffer de rire, bientôt suivi de toutes les personnes présentes dans la pièce. Morgan, même s'il avait mal à la tête, rit aussi, soulagé et amusé par l'expression de honte de l'elfe. Quelques minutes plus tard, Rosaleen, dans tout ses états, venait gâcher ce moment d'hilarité générale en voyant les dégâts. Les fauteuils avaient volé à l'autre bout de la pièce, des tableaux étaient déchirés, sans parler du mur éventré... Ils prirent alors tous la fuite, prétextant avoir besoin d'air, et le pauvre Merrow se retrouva seul face à sa maîtresse sur les nerfs. Une fois dehors, Morgan eut le besoin de s'isoler. Il n'était plus question de rire à présent. Il avait échappé à un premier assassinat, c'était quelque chose de perturbant. Il ne faudrait pas raconter ça à Hilary. Elle voudrait qu'il cesse ses activités, cela créerait des problèmes, et il n'en avait pas besoin dans le cas présent.

Il faisait beau, l'air était pure, mais peu à peu Morgan prenait conscience qu'il aurait pu y rester. Il n'avait même pas fait de testament. Vu comment les choses s'étaient mal déroulé à la mort de son père, qui avait pourtant laissé des consignes écrites précises, le désignant comme héritier légitime, il pouvait encore sentir l'odeur des rivalités et de la trahison. Les O'Connells devaient se refaire une place, et leurs terres étaient convoitées. Et il était jeune, trop sûrement pour des gars comme le vieux Sam de Galway. L'irlandais s'arrêta sur les abords d'une falaise, pensant qu'il aurait bien besoin qu'on le conseille. Mais Lucas était en prison. Hilary ne voulait pas entendre parler de ses affaires douteuses. Et de toute façon, leur jugement lui aurait empêché de se livrer complètement. D'avouer ses peurs... C'était dans ses moments là que Finnie lui manquait terriblement. Lorsqu'il avait encore ses pouvoirs, il allait régulièrement se recueillir sur sa tombe. Hilary venait parfois avec lui. Un jour, il s'était surpris à parler à voix haute. Il avait besoin de quelqu'un, il avait besoin de Thomas, et lorsque son regard devenu un peu flou, tomba au pied de la falaise, sur une silhouette à la tête blonde, son cœur loupa un battement...


" Par la Barbe de... Finnie ?! "

Morgan ne prit pas la peine de réfléchir. Il se mit à dévaler la pente abrupte de la falaise qu'il connaissait bien, sans se soucier de faire du bruit ou non. Arrivé en bas, la mer haute lui mouilla les chaussures et le bas du pantalon. L'eau était froide, mais c'était le dernier de ses soucis. Il les enleva précipitamment mais ne prit pas le temps de retrousser son pantalon. Il avait les yeux rivés sur cet homme, et sur les galets glissants qu'il essayait tant bien que mal d'éviter. Mais plus il approchait, et plus son visage se figeait dans la déception amère d'avoir cru à une hallucination. Oui, il était typé asiatique, oui, il avait les cheveux blonds, mais non... ce n'était pas Thomas Finns, son meilleur ami.

" Eh… j’ai fait quelque chose de mal?"

L'irlandais s'arrêta net au son de sa voix. La ressemblance était tout de même frappante. Et puis ce geste avec la lèvre. Cet homme devait être un Chung, forcément... Et puis vint la douleur, celle de perdre le petit espoir de le retrouver au moment où il avait vraiment besoin de lui. Morgan détourna les yeux, et les posa sur la mer, conscient que son pantalon coûteux prenait l'eau.

" N... Non. Je... J'ai cru que... Laissez tomber. "

Il n'eut même pas envie de lui demander ce qu'il fichait là, rien. Il voulait juste revenir en arrière, et ne pas l'avoir rencontré. Il lui lança quand même un regard en coin, comme s'il ne pouvait s'empêcher de vérifier une dernière fois...

" Dites... est-ce que vous êtes de la famille Chung?
Vous ressemblez à quelqu'un que je connais... 'fin que je connaissais. "


Il y avait quelque chose qui le poussait quand même à parler avec lui, les pieds dans l'eau à regarder les vagues s'écraser sur les rochers de la falaise qui les encadrait...

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Lun 16 Mai - 20:52

Dés le moment où ses paroles arrivèrent aux oreilles de l’autre, celui-ci figea. Phoenix du faire son possible pour contrôler sa chevelure, ainsi que sa magie. De plus en plus nerveux, il ne put s’empêcher de baisser les yeux vers le sable, jouant dans ses mains. Un peu plus et il était sur le point de se ronger les ongles, pour tout dire. L’host ne connaissait même pas cette personne et pourtant, par sa simple présence, il sentait son cœur battre à tout rompre et la nervosité s’emparer de lui sans se gêner. Franchement, il se sentait assez pitoyable. Qui était donc cette personne pour le faire réagir d’une telle façon? Inspirant un bon coup, le jeune coréen ferma les yeux pendant un instant, essayant de reprendre son calme. Il n’arrivait pas à croire ce qui était en train de se passer. Lui qui était venu en Irlande justement pour se détendre…relaxer… Il se trouvait maintenant aussi stressé qu’un lièvre sauvage face à un renard.

    " N... Non. Je... J'ai cru que... Laissez tomber. "


Sursautant légèrement en entendant sa voix, Phoenix ouvrit les yeux de nouveau, le dévisageant. Même s’il ne le connaissait pas, il avait l’impression que l’entendre bégayer de cette façon était loin d’être normal. Quelque chose en lui, une chose dont il ignorait l’existence, ne cessait de lui hurler. Cette même chose qui tentait depuis près d’un mois d’envahir ses rêves sans qu’il ne puisse s’en rappeler. Il ne pouvait l’ignorer et pourtant, il essayait de le faire de tout son être…

Remarquant que l’homme regardait vers la mer, le coréen se permit de l’observer… Juste d’un regard, il pouvait voir tout le charisme qui se dégageait de lui… un sang-pur, il en était sur et certain. Il savait parfaitement que cet homme était un sorcier. Au fond de lui, il savait. L’air sombre, Phoenix ne put s’empêcher de remarquer à quel point il semblait triste, malgré ce qu’il montrait aux autres. Il avait l’impression de voir plus loin que l’apparence qu’il projetait, comme s’il y était habitué. À cette pensée, un frisson inhabituel traversa son corps tout entier. Il y avait quelque chose d’étrange lié à cet homme, et il n’était pas sur d’apprécier cela. Quelque chose lui disait qu’il ferait mieux de quitter rapidement l’endroit- surement sa conscience d’host- mais une autre partie de lui criait de rester, de le protéger. Le protéger de quoi? Aucune idée.

Comme s’il se rendait compte de son regard sur sa personne, l’étranger le regarda de nouveau. Phoenix sentit son corps se tendre de la tête aux pieds, et une impression de trembler d’émotion s’empara de lui. Dés qu’il croisa son regard, il sentit son cœur se tendre anormalement et les larmes lui venir. Il… il ne comprenait rien. Que se passait-il? D’où lui venait cette envie de pleurer comme un enfant? Il avait l’impression de… de retrouver quelqu’un qu’il avait perdu.

    " Dites... est-ce que vous êtes de la famille Chung?
    Vous ressemblez à quelqu'un que je connais... 'fin que je connaissais. "


Chung.

Étrangement, son cœur rata un battement à l’entente du nom. Une certaine colère l’envahit, puis s’estompa aussi rapidement qu’elle était apparu. Les yeux grands ouverts, Phoenix essayait de comprendre ce qui était en train de se produire. Tournant son regard vers la mer, l’host garda le silence pendant un moment… un mal de tête phénoménal commençait à pointer le bout de son nez, accompagner de souvenir dont il n’arrivait pas à trouver la provenance. Des images sans queues ni têtes ne cessaient de défiler… un coréen au visage sévère… un sourire amusé… des cris…des coups de feu… un regard vide…sans vie… un rire… des pleurs… des bras réconfortants… Morgan…

Le regard vague, Phoenix était complètement perdu dans ces souvenirs. Il lâcha, l’air absent, sans même s’en rendre compte;

    " Momo…"


Un hoquet de surprise lui arriva rapidement aux oreilles, et sortant de son état de transe, Phoenix leva un regard perdu vers l’inconnu. Celui-ci, l’air bien plus perdu que quelques minutes plutôt, le fixait comme s’il venait de commettre un meurtre. L’Host fronça des sourcils en voyant son regard briller étrangement, comme s’il était sur le point de pleurer. Qu’avait-il fait encore? Passant une main dans ses cheveux, Phoenix se dit qu’il n’avait plus sa place ici.

Adressant un léger sourire à l’autre, plus par politesse qu’autre chose, il sortit de l’eau et enfila ses souliers, voulant s’éloigner le plus vite possible. La situation commençait à devenir bien trop étrange pour lui. Pourquoi avait-il murmuré ce mot si étrange? Momo, c’était quoi? Le nom d’un émission pour enfant, peut-être?

Alors qu’il s’apprétait à remonter la pente, Phoenix se figea complètement. L’autre venait de lui agripper le bras.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Mer 18 Mai - 17:02

Morgan ne le regardait plus du coin de l'oeil, mais bien en face. L'irlandais était un fin observateur. Il fallait l'être pour manipuler les gens. Et il avait vu la réaction flagrante sur le visage de l'asiatique à l'évocation du nom des Chungs. Mais il n'arrivait pas à savoir ce que ça signifiait. Un mélange de surprise, de colère et d'incompréhension. Il regarda autour d'eux, vérifiant qu'ils étaient seuls. Lentement, il se rapprocha, conscient qu'un geste de trop pourrait tout gâcher. Prononcer ce mot avait fait naître un trouble, et il n'était pas question de ne pas savoir en quoi il consistait. Sa présence ici était difficilement explicable, dans le sens que seul des irlandais venaient là, et principalement sa famille puisque cela lui appartenait. Les touristes n'avaient pas accès à ce lieu. Curieusement, il ne pensa pas tout de suite que la magie puisse être la raison de sa présence ici. Il prenait peu à peu les réflexes et la logique moldu, et c'est donc naturellement qu'il chercha un bâteau ou quelque chose du genre. Il n'était pas descendu du ciel quand même... Si?

" Momo…"

Alors là, ce fut un gros choc. Morgan se figea comme la plus immobile des statues, les yeux écarquillés en direction de l'inconnu. Il avait dit quoi ???!! Il ne pouvait pas y croire. Il avait sûrement mal comprit. Ses tympans avaient prit un sale coup à cause de la bombe. Mais au fond, tout au fond de lui, et devant l'expression du jeune homme, il savait que non. Il avait dit Momo. Seul les Chungs le surnommait de cette manière. Il avait donc eu une bonne impression: ce type devait faire partie de leur famille. Mais alors pourquoi un comportement si étrange? Et qu'est-ce qu'il faisait là?? Et surtout... pourquoi lui rappelait-il Thomas à ce point-là? Son surnom qu'il venait de prononcer lui résonnait dans la tête et réveillait des souvenirs qu'il avait mit des années à enfouir. L'homme eut alors un geste, encore un, celui de se passer la main dans les cheveux. Lui-même en avait prit la sale manie à cause de Finnie. Il sentit des larmes monter, alors il serra les poings et durcit son regard. Erreur. L'autre dû l’interpréter d'une mauvaise manière.

" Attendez... Je ne voulais pas... vous effrayer. "

L'avait-il entendu? Peut-être pas, vu sa hâte pour enfiler ses chaussures et repartir. Il dit alors plus fort, alors qu'il se dirigeait vers la falaise pour sûrement la remonter:

" ...Hey!!
Vous... vous allez où? Merde. "


Morgan se mit alors à le poursuivre, mais pieds nus, c'était moins facile de remonter que pour l'inconnu. Au moment où il parvint à lui saisir le bras, il leva l'autre main alors que l'asiatique se retournait, apeuré, histoire de montrer qu'il n'allait pas l'agresser, même si tout tendait à le montrer. Quelques secondes passèrent, et ce fut étrange pour tous les deux. Le fait de le toucher faisait naître des choses étranges en lui, et ils se regardaient d'une étrange manière. Quelque chose de familier... L'irlandais le lâcha doucement, la respiration un peu plus rapide. Avait-il prit un coup sur la tête? Il avait peut-être un traumatisme crânien, et il était sujet à une hallucination. Cet homme en face de lui était peut-être le fruit d'un délire... Puis les choses se précipitèrent. Il vit le regard de l'homme en face de lui, comme si quelque chose était arrivé. Il se vit repoussé brutalement et l'autre partit en courant. Il hésita un instant à courir après lui. Surtout qu'il n'était pas franchement en état pour piquer un sprint. Mais s'il y avait un petit espoir, même complètement fou, que ce blond qui lui rappelait son meilleur ami disparu, soit en lien avec Thomas ou avec Lucas, ou n'importe quel autre Chung, eh bien il le saisirait. Alors il courut. Cela ne dura pas longtemps en fait. L'asiatique semblait ralentir, et ses mains entourèrent sa tête, comme s'il était prit d'une migraine.
Au moment où il tombait à genoux, Morgan empoigna son haut... et disparut avec lui...

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hilary Williams
Lovely Wife | Kind Woman
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Ven 20 Mai - 20:30

Avec tout ce qui s'était passé ces derniers temps, elle n'avait pas eu une minute à consacrer à elle ou à son couple. La magie c'était tout simplement séparée de notre corps pour prendre forme humaine ; cela avait changé tout ce qu'elle avait pu prévoir au niveau de son travail ainsi que de sa vie personnelle. Pour ce qui était de ses déplacements, elle demandait à son elfe de maison de la faire transplaner d'un endroit à un autre, même si cela lui faisait ravaler sa fierté ; Enfin, il le faut bien parfois.. Seules les créatures magiques avaient conservées leur magie, ce qui était incroyablement injuste. Ses couturiers étant une majorité de sorciers avant le 21 Décembre, sont devenus une majorité de moldus avec en plus quelques elfes. Décidément, ils se révélait utiles en ce moment!
En ce qui concernait sa vie personnelle, s'était Morgan qui avait changé. Hilary n'aurait jamais pensé, ne serait-ce qu'une seconde, qu'il existait pire chose que son business. Mais si. Qu'il devienne un foutu chasseur de host. Elle avait l'impression, à certains moments, que l'époque de Poudlard et des engueulades était revenue en trombe au présent. Et elle détestait ca. Mais le pire devait être qu'elle l'aimait toujours. Déjà qu'il était difficile de penser quotidiennement qu'il pouvait se faire tuer à n'importe qu'elle instant, ainsi que de savoir qu'il lui arrivé - même si c'était rarement de ses propres mains - d'assassiner des gens. Mais maintenant, il tuait des personnes totalement innocentes! A croire qu'il n'avait plus aucune conscience de ses actes. Elle savait que la perte de sa magie était une chose affreuse et terrifiante pour lui, et que même s'il pouvait paraître sans émotion, elle connaissait la vérité, ce qui se cachait au fond de lui. Parfois, elle aimerait avoir la possibilité de tout rembobiner, et de rayer ses plans de créatrice de mode pour profiter plus de sa présence à ses cotés. Mais maintenant qu'il y avait toutes ces histoires, c'était un million de fois plus dur de faire comme si tout allait bien. Pourquoi fallait-il toujours qu'il leur arrive des problèmes lorsque tout se déroulait à merveille ? Ca, c'était l'un des grands mystères de la vie. Quand on pense que tout va bien, que tout est parfait, il y a toujours un énorme ennui qui tombe du ciel sans même prendre la peine de prévenir. Le pire était qu'elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir.. Enfin, elle devrait s'attendre à chaque instant que quelque chose tourne mal. Elle avait été prévenu il y a longtemps maintenant du sale caractère de son fiancé en temps de crise on va dire..

Bref. Les choses ne pouvaient être plus pires qu'elles ne l'étaient déjà. En tout cas, dans son petit coin à elle, le grenier de son manoir, elle ne faisait que penser à ca. Et elle avait plus que besoin de se changer les idées sinon elle sentait que sa tête allait exploser. Elle se serait bien fumée une petite cigarette, mais lorsqu'elle alla cherchait son paquet, il ne lui en restait plus. Elle décida alors d'aller à l'appartement de Thomas. Penser à lui sera pour le moment mieux que de penser à ce qui la tracassait. Même si elle sentait que ce n'était pas une si bonne idée que ca..
Hilary atterrit sur le pas de la porte, en compagnie de son elfe. Elle le renvoya chez elle, déclarant qu'elle l'appellerait quand elle aurait besoin de lui. Elle sortit les clés de sa poche qu'elle avait prit avant de partir. Et oui, le code magique plutôt classe avait fait place à de simples clés et une serrure.. Elle entra donc dans l'appartement, posa son petit trousseau sur le premier meuble qu'elle rencontra, et alla s'allonger sur le canapé. Elle aurait aimé que Thomas soit toujours en vie ; Il aurait su quoi faire lui, il savait toujours..

Hilary eut alors un sursaut de frayeur en entendant un Pop! résonner dans la pièce. Elle se redressa rapidement, et fut surprise des personnes qu'elle vit devant elle.

" Morgan ? Mais.. Comment t'as fait ? Et c'est.. "

Le premier a qui elle fit attention fut son homme, mais elle s'interrompit en remarquant vite qu'il était accompagné. Cet inconnu la perturbait. Il avait un air frappant de son ancien meilleur ami. Peut être était-ce le fait qu'il avait les mêmes origines, mais cela lui restait assez étrange.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


X
Pourquoi s'entêter à dire quelque chose, alors qu'au final, ne rien dire reviendrait au même ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Lun 23 Mai - 4:11

Il avait paniqué, littéralement. Phoenix ne savait plus quoi penser, quoi faire ou encore quoi dire. Il voulait tout simplement être libre dans un endroit calme. Pourquoi cet homme était-il apparu? Le coréen souhaitait ne jamais l’avoir connu, ne jamais l’avoir vu. Juste entendre sa voix, voir son visage lui donnait mal à la tête. Il ne comprenait plus rien du tout. Dans sa tête, des milliers de souvenirs volaient dans tout les sens, l’empêchant de penser calmement. L’host ne comprenait rien… il ne voulait rien comprendre, aussi. Toutes ces images dans sa tête…toutes ces choses qui lui donnaient envie de sourire…de rire…de pleurer, même. Tant de noms, de visages lui venaient en mémoire, sans qu’il ne puisse comprendre quoique se soit. La seule chose qu’il savait, c’était que cet homme en était le coupable.

Alors quand il sentit sa main le retenir alors qu’il était sur le point de partir loin pour oublier tout cela, pour être calme et libre, Phoenix vit rouge. Si rouge, que pendant un instant, il eut envie de le tuer. Mais quelque chose au fond de lui l’en empêcha. Un certain sentiment, quelque chose qui lui fit croire, une minime seconde, que l’homme était important pour lui. Comment? Aucune idée. Après tout, il ne connaissait même pas son nom. Il sortit de ses pensées quand l’étranger le lâcha. Un instant, leur regard s’accrochèrent, et un souvenir lui vint en mémoire. Un lac, ainsi qu’une bagarre…un corps tout au fond de l’eau…des cris… des pleurs… Un instant, Phoenix sentit son regard s’humidifier sans qu’il ne puisse y faire quoique se soit. Et sur le coup, il se dit qu’il en avait assez. Alors il repoussa de nouveau Morgan, et fuit. Il monta la pente, tant bien que mal. Il manqua plusieurs fois de tomber, mais il s’en fichait. L’host voulait tout simplement avoir les idées claires, rien d’autre. Alors il courrait aussi qu’il le pouvait…

Malheureusement, il manqua pied à cause d’une roche à un moment…et voulant transplaner, il n’eut même pas le temps de remarquer que l’inconnu venait de l’agripper par le col qu’ils avaient déjà transplané. Où? Aucune idée. Sous le coup de la surprise, il n’avait pensé qu’à apparaitre dans un endroit sécuritaire, là où il se sentirait chez lui…

L’endroit où ils atterrirent lui semblait étrangement familier. Son regard vagabonda rapidement dans la pièce, et il inspira un bon coup. Phoenix se sentit bien pendant un instant, ayant l’impression d’être revenu chez lui, alors qu’il n’en avait aucun. Mais il remarqua rapidement la présence de l’inconnu.

    " Morgan ? Mais... Comment t'as fait ? Et c'est... "


Sursautant, Phoenix ouvrit grand les yeux. Cette voix…cette voix, il l’avait souvent entendu en rêve. Elle lui semblait si familière, mais si étrangère à la fois. L’Host avait envie de tourner la tête, de regarder cette personne qui venait de parler, mais il sentait que quelque chose allait se passer. Quelque chose était déjà en train de se produire. Son mal de tête devenait de plus en plus gigantesque, et des noms lui venaient sans cesse en mémoire. Il ne comprenait rien.

Et pourtant…pourtant, il le fit. C’était bien plus fort que lui, car il avait l’impression qu’il se devait de savoir. Il voulait savoir. Connaitre ces choses qui semblaient être des souvenirs… Connaitre ces deux personnes… elles lui semblaient… importantes. Aussi étrange que cela semblait être, ces deux personnes semblaient importantes pour lui…alors qu’il ne les avait jamais vus.

En découvrant le visage de la jeune femme, Phoenix sentit son cœur rater un battement. L’inconnu était allé la rejoindre, et les voir ensemble le faisait sourire, allez savoir pourquoi. Pourtant, il sentit au fond de lui son cœur se serrer douloureusement, comme s’il avait mal. Pourquoi? Il n’en savait rien… Serrant ses mains les uns contre les autres, Phoenix se mordit la lèvre inférieure, les mains tremblantes. Il avait peur, étrangement.

Le regard vague, un sourire incertain figer sur les lèvres, Phoenix tenta de prendre la parole;

    "Je… qui… qui êtes-vous?"


Il n’arrivait pas à former les phrases qu’il voulait, et cela le frustrait. Passant une main dans ses cheveux, l’être magique soupira lourdement. Il lança un regard autour de lui, comme s’il voulait s’assurer qu’il se trouvait bien là, et s’encerclant de ses bras, tremblant comme une feuille. Il ne comprenait rien, et tout semblait aller trop vite pour lui. Les autres semblèrent s’en rendre compte, car la jeune femme tenta de s’approcher. Pris de panique, Phoenix recula d’un geste vite, si bien qu’il buta contre le mur et tomba. La jeune femme sembla vouloir l’aider à se redresser, et y s’écria d’une voix plus que terrorisée;

    "NON! Non… reste là…s’te plait…"


Au coin de ses yeux, quelques larmes perlaient… Il avait peur… si peur de tout ce qui était en train de se passer dans sa tête. Il se sentait comme un amnésique qui était en train de se souvenir de sa vie…c’était plus qu’effrayant. Passant une main dans ses cheveux, il accota sa tête contre le mur, fermant les yeux un instant…juste pour calmer les battements affolés de son cœur. Phoenix resta ainsi pendant un instant, jusqu’au moment où un bruit attira son attention… Ouvrant rapidement les yeux, il eut un sursaut en voyant l’homme à quelque centimètre de son visage, tout juste agenouiller devant lui. Il semblait l’étudier, comme s’il cherchait quelque chose en lui…mais quoi?
Avant qu’il ne puisse penser quoique se soit, une réplique sortie de nulle part franchit ses lèvres;

    "Quoi? Tu cherches les marques sur mon cou? Ça fait longtemps qu’ils sont disparu, Idiot."


Un léger sourire prit place sur ses lèvres en voyant l’air surpris de l’homme. Il était fier de sa réplique… jusqu’à temps qu’il se rende compte qu’il ne sache même pas de quoi il venait de parler. À partir de ce moment là, il recommença à paniquer de nouveau. Poussant d’un geste sec le brun, Phoenix se leva rapidement, marchant à toute vitesse jusqu’à une fenêtre. Il l’ouvrit rapidement, tant bien que mal tellement il paniquait et finit par prendre une grande inspiration quand elle fut grande ouverte. Il avait frôlé la crise d’hyperventilation…

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Mer 1 Juin - 10:20

Morgan ne comprenait plus rien. Et il n'était pas le seul. Hilary qui les avait vu débarquer soudainement, et surtout magiquement dans l'appartement, les regardait tous les deux un air interrogatif et surpris sur le visage. Lui il n'arrivait pas à réaliser que l'asiatique les avait amené ici. Personne ne connaissait cet appartement à part les O'Connells et les Chungs. Et puis toutes ces similitudes avec Thomas... Le fait qu'il soit un host ou non l'indifférait là tout de suite. Il voulait juste savoir qui il était, et de quel droit il les avait amené ici. Ce lieu était devenu un refuge pour lui, son frère et Hilary. On n'y entrait pas comme ça. Il avait entendu la question de sa fiancée, mais il était incapable de lui répondre. Son pantalon était mouillé jusqu'aux genoux, il était pied nus, les cheveux en désordre à cause de l'air marin et de sa course pour rattraper l'inconnu. Il alla doucement la rejoindre, sans rien dire, mais il adopta une attitude protectrice. Si cet homme pouvait faire de la magie ils étaient en danger tous les deux. Alors qu'il cherchait du regard une arme, l'inconnu leur adressa la parole...

"Je… qui… qui êtes-vous?"

Cette voix... Morgan en avait presque les larmes aux yeux. Ce n'était pas celle de Thomas mais en même temps elle le lui rappelait avec tellement de force! On voyait qu'il était confus lui aussi, mais ce n'était pas lui qui les avait amené là. Était-il amnésique? Parfois on avait l'impression qu'il voyait des choses, qu'il mettait le doigt sur un nom, un lieu, mais qu'il perdait trop vite ces flash de mémoire. Lorsqu'il parut fébrile, Hilary voulut s'approcher, et l'irlandais, curieux de voir la suite, ne l'en empêcha pas.

"NON! Non… reste là…s’te plait…"

Son cœur loupa un battement, de peur qu'il ne lui fasse du mal. Il saisit la main de sa fiancée et l'attira vers lui, mais elle avait reculé d'elle-même. Que faire?? L'irlandais était vraiment perdu. Dans un sens il avait envie d'être compréhensif, et d'aider cet inconnu à se calmer, mais de l'autre, il ne supportait pas ce qu'il éveillait en lui. Le jour où Thomas Finns est mort, fut pour lui pire encore que la mort de son père. Cette période lui rappelait son état d'esprit à Poudlard en 7ème année, alors qu'il était hanté par l'image du premier homme qu'il avait tué. C'était le coréen qui l'avait aidé à tourner la page, avec Hilary bien-sûr. Plus tard, il devint son meilleur ami, son confident. Le seul à qui il pouvait confier ses peurs. Ensuite, il a dû tout enfouir en lui, comme avant. Par peur du regard des autres, de paraître faible. Il avait également enfoui ses souvenirs de Thomas, pour ne plus le pleurer et ne plus montrer à quel point il était affecté. Et voilà que cet homme en face de lui réveillait tout ça. Il n'avait pas le temps pour ces conneries. Il avait perdu ses pouvoirs, il avait des phases de dépression, il était devenu un chasseur de host et prenait plaisir à les voir souffrir. A chaque fois qu'il en tenait un, il se vengeait d'être devenu un moldu. C'était leur faute. Et cet homme, en était-il un?

Il s'était agenouillé sans même s'en rendre compte. Le regard fixé sur le cou de cet homme, plongé dans un souvenir, il se surprit à espérer y voir des marques. A espérer qu'il soit Thomas, parce qu'en ce moment il avait vraiment besoin de lui.


"Quoi? Tu cherches les marques sur mon cou? Ça fait longtemps qu’ils sont disparu, Idiot."


Les yeux écarquillés, ils se dévisagèrent tous les deux sous la surprise. Morgan avait vu le sourire moqueur, typique des Chungs, apparaître sur le visage de l'inconnu. Il ressentit alors de la colère, et au moment où il allait l'empoigner par le col de son haut, il se vit repousser brusquement. Il crut alors qu'il allait s'enfuir. Hilary l'aida à se relever. Elle avait l'air complètement perdue, mais il n'avait aucune réponse à lui donner. Et puis il avait mal au crâne à cause de l'explosion au manoir.

" Hey! T'es qui bordel?? Pourquoi tu nous as amené ici, hein ?? "

Voilà, il était en colère, et sa fiancée restait devant lui pour l'empêcher de brutaliser l'asiatique qui avait ouvert la fenêtre et qui tremblait comme une feuille. Mais là il n'avait plus la patience d'attendre, il voulait savoir, il voulait tout savoir. Dès qu'on jouait avec ses sentiments c'était la catastrophe. Il détestait ça déjà. Son père lui avait toujours apprit à les garder pour lui. Thomas lui avait fait comprendre exactement l'inverse, et voilà qu'il le revoyait à travers cet homme qui semblait s'être évadé de Ste Mangouste.

" Hil', laisse moi passer, ce type n'a pas le droit de débarquer comme ça chez nous!! Hilary arrête...
DIS NOUS QUI TU ES T'ENTENDS!! "


Il la repoussa plusieurs fois, mais elle savait ce qu'il voulait prendre: son arme. Même si ça ne servirait à rien face à un homme avec de la magie, il n'arrivait plus à réfléchir correctement. L'asiatique se retourna vers eux, conscient de l'ambiance qui se dégradait de plus en plus. Morgan avait une furieuse envie de le frapper et de lui faire dire la vérité sur qui il était. S'il avait encore sa magie... se rajoutait sa frustration de ne pouvoir rien faire d'autre que de se montrer menaçant, et de se sentir impuissant face à la situation.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hilary Williams
Lovely Wife | Kind Woman
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Jeu 2 Juin - 21:17

Hilary n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire. Que penser de cette situation plus qu'étrange ? Un inconnu avait atterrit soudainement dans l'ancien appartement de Thomas en compagnie de son fiancé. Ca avait de quoi semer le trouble. Elle pensa d'abord, à peine une seconde, que Morgan avait retrouvé sa magie, mais son air totalement perdu raya cette hypothèse. Il vint auprès d'elle, prenant une posture plutôt protectrice. Elle avait toujours su qu'il était là pour elle au cas où il y aurait un danger plausible, et son attitude le démontrait bien.
La question "Qui êtes-vous ?" posée par le jeune homme aurait pu la faire rire en d'autre circonstance. C'était plutôt à eux de lui demander cela. Il avait fait venir Morgan dans un appartement seulement connu par les Chungs et les O'Connells, et le couple n'avait aucune idée sur son identité. L'inconnu avait l'air nerveux. Elle voulu se rapprocher, essayer peut être de le rassurer, mais en reculant, il se cogna contre le mur, et alors qu'elle allait l'aider, il paniqua encore plus. Elle eut donc le même mouvement que lui, et recula vers le canapé tandis que Morgan l'attirait à lui.

Alors que son fiancé s'agenouillait, regardant le cou du jeune homme, ils furent apparemment tous les trois surpris par les mots qui sortirent de la bouche de l'inconnu. C'était Thomas sans être réellement Thomas. Ca paraissait complètement idiot et insensé dit ainsi, mais dans son esprit, c'était le cas. Elle ne voyait pas d'autre raison à la scène qui venait de se passer. Personne n'avait connaissance des marques qu'avait eu le Poufsouffle à une époque. Et le fait qu'il parle ainsi, à la manière de son confident, de leur confident, c'était pire que perturbant. Hallucinant même.
En tout cas, cela réveilla des sentiments que son fiancé avait fait de son mieux pour enfouir à la mort de leur ami. Et ce n'était pas bon signe, car elle savait qu'il détestait cela, se penser comme faible, et plus particulièrement face à un inconnu. Il tenta de l'attraper par son col, mais son geste fut devancé et il se retrouva poussé au sol. Elle l'aida à se relever, ne sachant plus vraiment ce qu'elle devait croire ou non.

C'est bon. Morgan commençait à s'énerver, et ce n'était jamais bon signe. Elle l'empêchait d'avancer, d'atteindre son arme située pas loin, n'ayant aucune envie que ca dégénère. Tout comme elle, il n'était pas patient, et n'avait aucune envie d'attendre plus longtemps pour savoir qui il était. Hilary avait ses mains contre son torse, se déplaçant en même temps que lui sans reculer. Il lui demanda d'arrêter, de le laisser régler cette histoire à ca façon en faite. Et quand il se mit à crier, c'était la goutte d'eau qui fit déborder le vase.

" Morgan, tu m'saoules. Alors maintenant, tu restes assis là, et t'arrêtes tes conneries! "

La jeune femme savait rester un minimum calme, mais là, elle en avait assez. Elle l'avait poussé un peu violemment sur le canapé, et lui jeta son regard disant que s'il ne voulait pas que la discussion monte d'un ton, il valait mieux qu'il l'écoute sans s'opposer à elle. Une fois à peu près sûre qu'il n'allait rien tenter dans la minute, elle reporta son attention sur l'inconnu.
Il était comme.. Comme Thom'. Elle avait la même sensation en le regardant, l'impression qu'elle pouvait lui faire confiance, tout lui dire, comme la première fois qu'elle l'avait rencontrer. C'était exactement pareil. Elle ne pouvait pas rester plus longtemps sans savoir. Sans essayer de prononcer son nom. Même s'il n'était finalement pas physiquement identique, il n'avait que quelques caractéristiques similaires, mais surtout, un comportement similaire. Elle s'était approchée doucement de lui, et espérait ne pas se revoir offrir un rejet de sa part. Une fois proche de la fenêtre, elle prononça son nom dans un murmure.

" Thomas..? "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


X
Pourquoi s'entêter à dire quelque chose, alors qu'au final, ne rien dire reviendrait au même ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Dim 5 Juin - 19:14

Un instant, il oublia les gens qui se trouvaient près de lui… son regard était figé sur ce qui se passait à l’extérieur, comme si des souvenirs commençaient à lui revenir… accompagné d’un énorme mal de tête. Les magasins qui se trouvaient tout près… les voitures… les gens qui passaient dans la rue… il avait l’impression de les avoir déjà vus… et en regardant un peu plus loin, il eut la surprise de découvrir le motel où il vivait depuis quelques temps déjà… Comment? Pourquoi tant de coïncidence? Le host ne comprenait plus rien, et avait besoin d’explication. Il était certain que le mec derrière lui l’allait pas lui en donner, en tous cas… la fille peut-être, par contre…

Phoenix voulut, un instant, se tourner vers eux pour affronter cette peur qui l’envahissait petit par petit, mais des éclats de voix lui parvinrent aux oreilles. L’homme, Morgan, était plus qu’en colère, et le host ne put s’empêcher de trembler doucement. Cet homme n’avait plus de magie dans les veines, certes, mais il pouvait parfaitement sentir la puissance qui y coulait encore, et à quel point il aurait eu mal, si celui-ci avait encore sa magie. Il sursauta légèrement quand il haussa d’un ton. Le coréen eut envie de se mettre en boule et de pleurer, tant les choses allaient trop vite pour lui, mais il réussit à se contrôler, se tournant finalement vers eux…Ce fut à ce moment là que la jeune femme se fâcha, poussant son ami/petit ami vers le sofa. Celui-ci sembla d’ailleurs surpris par son geste, car il la dévisageait les yeux grands ouverts. Un rire traversa la gorge de Phoenix, et il fit son possible pour le retenir. Une chance pour lui, personne ne l’entendit.

    " Morgan, tu m'saoules. Alors maintenant, tu restes assis là, et t'arrêtes tes conneries! "


Un léger surpris le prit quand elle tourna son regard dans le sien, y cherchant quelque chose… il se perdit un bref instant dans ses yeux bleus, et il eut, pendant une seconde, l’impression qu’il pouvait tout lui dire. Comme si elle était une confidente, ou encore une grande sœur. Il avait envie de se réfugier dans ses bras, et d’y pleurer toute sa vie… et pourtant, une partie de lui la détestait pour ce qu’elle avait… pour l’amour que Morgan lui portait. Et pourtant, regardant légèrement l’homme en question, il se demanda comment il pouvait être jaloux d’une telle chose… cet homme était plus que désagréable présentement, après tout. Il voulait même le tuer!

Sortant de ses pensées, il figea de nouveau son regard sur elle… sur Hilary, comme l’avait appelé Morgan. Elle s’approchait doucement de lui, et il sentit tout son corps se contracter …pour ensuite se détendre en entendant sa douce voix l’appeler par un nom qui n’était pas le sien… et pourtant, il avait l’impression au plus profond de lui-même que c’était par son nom qu’elle venait de l’appeler. Un nom qui lui avait appartenu autrefois.

Phoenix ne comprenait plus rien depuis ce moment sur la plage où cet inconnu était apparu… il avait tellement envie de comprendre, de pouvoir se souvenir de ce Thomas dont ils n’arrêtaient pas de parler, mais cela lui semblait impossible. Passant une main dans ses cheveux, il regarda encore un peu à l’extérieur… avant de parcourir la pièce du regard… Une seconde à peine se passa avant que son regard ne put attirer par une photographie qui se trouvait sur la table basse, tout près de Morgan. Lui lançant un regard craintif, le host chercha le fusil du regard, puis le prit dans sa main, il pensa à le cacher sur lui, mais au vu du regard des yeux, il avait l’air un peu trop menaçant, un arme à la main… alors il se contenta de la donner à la jeune femme, qui ne lui voulait aucun mal, pour le moment. Allant ensuite rejoindre Morgan sur le divan, Phoenix lui lança un regard un peu apeuré, avant d’inspirer un bon coup. Il devait se reprendre.

    "Essaie quoique se soit, et je t’envoie au fond d’un lac."


Morgan lui lança un regard surpris, et Phoenix se demanda un instant s’il n’avait pas dit quelque chose de mal. Pourtant, il ne s’y attarda pas longtemps. Son regard venait de nouveau de voir le cadre, et d’une main presque tremblante, il l’attrapa pour le regarder plus attentivement.

On pouvait clairement y voir l’homme qui se trouvait à côté de lui, un grand sourire aux lèvres… il portait ce qui lui semblait être un ensemble de finissant, et se tenait bras dessus bras dessous avec un coréen aux cheveux… roux? Blond? Il ne pouvait vraiment le dire… mais c’était particulier, en tous cas… Tout deux semblait heureux, et Phoenix avait le pressentiment que c’était la jeune femme qui avait pris la photo….

    "Thomas…c’est lui, n’est-ce pas?"


Le blond leva les yeux vers la jeune femme, la regardant avec pleins d’interrogation… Celle-ci, un léger sourire aux lèvres, lui désigna Morgan du regard… Phoenix eut envie de laisser tomber, ne voulant pas mettre de nouveau le brun en rogne, mais il le regarda tout de même… il sentit son cœur se serrer en voyant le regard déchiré par la tristesse qu’il essayait tant bien que mal de cacher….

Il voulut le rendre heureux pendant un instant, et la seule chose qu’il trouvait à faire, ce fut de lui dire la vérité;

    "Je… vous êtes des sorciers, non? J’suis un host et…et bah…depuis quelques temps, j’ai des souvenirs…des flashs… et depuis que t’es apparu…c’est mille fois pire… j’ai un énorme mal de tête… et c’est surement lié à votre Thomas… ‘fin, j,crois. J’veux pas vous donner de faux espoirs… c’est pas mon genre…"


Il passa une main dans ses cheveux, déposant le cadre sur la table, puis reprit la parole.

    "Ce Thomas… il était comment?"


° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morgan O'Connell
Confused Man | Lost Childhood
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Dim 10 Juil - 16:05

Assis sur le canapé, les bras serrés autour d'un coussin, le regard vitreux, Morgan essayait de faire le vide dans son esprit. Pas évident avec tout ce qui était arrivé depuis ce matin. La bombe, puis ce garçon... Il était bouleversé, même s'il avait du mal à s'en rendre compte. Et puis de toute façon, il le nierait, comme il faisait toujours. Merde. Il était au bord des larmes, c'était horrible. Pleurer devant Hilary, bon pourquoi pas. Elle était celle qu'il aimait le plus au monde, elle était sa fiancée. Mais lui, ce type, cet asiatique, ce... host peut-être, non, il ne fallait pas. Même si... même si on aurait dit Thomas. Il n'était PAS Finnie. Ce pouffy pleurnichard. Merde. Une larme... il sentait une larme couler sur sa joue, et il ne pouvait rien faire pour l'arrêter. Ses mains se serrèrent un peu plus sur le coussin. Il ne voulait pas l'essuyer, cela aurait montrer qu'il pleurait, or, il ne pleurait PAS. C'était juste une larme. Juste une...

"Essaie quoique se soit, et je t’envoie au fond d’un lac."


Par Merlin... L'irlandais ne put s'empêcher de le regarder. Mais qui il était bon sang?? Et puis d'où il sortait toutes ces répliques privés que seul Thomas et lui pouvait comprendre?? Il ne broncha pas, il préféra l'ignorer. Sauf que sa main venait de prendre la photo. Il aurait gronder s'il avait pu. Du genre, pas touche ou je te trucide. Il pouvait passer des minutes entières à la regarder, cette photo de lui et Finnie. Il se rappelait qu'Hilary avait bataillé pour pouvoir la prendre. Morgan n'étant pas un grand fan des photos, il se dérobait toujours au dernier moment, et Thomas devait toujours trouver un truc pour qu'il regarde l'objectif au bon moment... Leur plus grand fou rire datait de ce jour là. Il se foutait de la gueule de ses cheveux, disant qu'ils n'avaient pas de couleur. En fait, il aimait beaucoup... et Thomas le savait bien sûr, mais ça ne l'empêchait pas d'entrer dans son jeu. Merde, une autre larme...

"Thomas…c’est lui, n’est-ce pas?"

Morgan restait obstinément concentré à ne pas cligner des yeux, de peur de laisser couler quelques larmes de plus. Le son de sa voix, était comme une plaie qu'il rouvrait dans son cœur qu'il s'était appliqué à refermer durant toutes ces années. Il voulait l'étrangler sur place pour ce qu'il faisait, cet asiatique. Même si c'était Finnie, à l'intérieur de lui. C'était idiot de penser ça. Thomas était mort. Il était parti, son corps, son âme. C'était comme ça, non? Qu'en savait-il au fond, avait-il été mort déjà? Non, même s'il avait failli plus d'une fois... Le garçon reprit la parole à nouveau, alors que l'irlandais aurait voulu qu'il se taise et qu'il parte. Pour qu'il puisse pleurer en paix, quelque part dans les rues de Londres, à l'abri des regards, face à sa propre détresse. Écouter son histoire ne faisait que l'attiser. L'entendre avouer qu'il était un host... n'éveilla pas en lui la soif de pouvoir magique ou tout autre envie de le faire souffrir et de l'obliger à lui donner sa magie. Qu'il avait volé à un sorcier évidemment. Mais au fond, il voulait lui faire peur pour qu'il prenne la fuite. Il ne savait pas ce qu'Hilary pensait de tout ça, si le voir la rendait tout aussi triste que lui. Si elle voulait l'aider ou pas. L'aîné des O'Connells se tourna vers le host, les yeux encore humides, alors qu'il reposait le cadre sur la table, le visage fermé. Première mise en garde.

"Ce Thomas… il était comment?"

Il lui répondit, brièvement, la voix froide:

" Il était exceptionnel. Il était courageux, attentif, compréhensif. Il était un Chung dont le Sang Pur les rends de toute façon exceptionnel. Mais par dessus tout, il était notre ami. Mon meilleur ami. Et je l'aimais. "

Il se leva brusquement, les yeux rivés dans ceux de l'asiatique. Il était de nouveau en colère, mais il ne savait pas bien contre qui. Il regarda Hilary, essayant de lire sur son visage quelque chose... elle pleurait. C'était déchirant de la voir ainsi, elle y tenait beaucoup aussi à Finnie. Il voulut le menacer, lui dire qu'il était un chasseur de host, qu'il allait le tuer s'il ne partait pas. Mais il avait déjà conscience d'en être incapable. Si Thomas, ou une petite partie de lui partageait le corps du garçon, jamais, non jamais il ne pourrait faire ça. Il regarda la photo, puis le host. Mais tout ce qu'il fit c'est chercher des chaussettes et des nouvelles chaussures. Il prit délibérément avec lui un foulard... que l'asiatique observait avec intérêt une fois de retour dans le salon. Il n'avait pas entendu s'ils avaient échanger des paroles, Hilary et lui. Il voulut l'enfiler autour de son cou, mais il interrompit son geste. Non, il n'allait pas le mettre autour de son cou. Il s'approcha du garçon, et il vit Hil' du coin de l'oeil qui n'avait pas l'air très rassuré. Ses mains nouèrent le foulard autour du cou du host avec des gestes précis. Au moment de le serrer, il le regarda dans les yeux et dit:

" On n'a pas idée de se balader sans écharpe autour du cou... "

Pourquoi avait-il eu l'envie de le tester? Parce qu'il l'avait toujours fait avec Thomas. Et que ça lui manquait terriblement. Alors voilà qu'il sortait une réplique lourde de sous entendu... Il chercha une réaction sur le visage du coréen. Il avait envie de le serrer dans ses bras, un truc de fou. Il s'abstint évidemment. Mais le garçon lui, ne le fit pas. Prit sûrement du même élan, ils se trouvèrent dans les bras l'un de l'autre, ne comprenant pas comment ils en étaient arrivé là. Hilary devait sûrement halluciner. C'était tellement... bon. Le sentir contre lui, le sentir tout court, effleurer ses cheveux... Morgan s'écarta violemment de lui et se cogna dans la table basse.

" N'utilise pas ta magie contre moi t'entends!! Ne fais plus jamais...! Plus jamais ça!! "


Mais ce n'était pas les effets de la magie, l'irlandais ne savait. Se cognant encore dans le canapé, il recula vers la porte d'entrée... l'ouvrit et sortit, les larmes aux yeux. Une fois au bas des escaliers, il s'effondra contre la rambarde et éclata en sanglots incontrôlable.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

XX
« I think it's time to let the sun shine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hilary Williams
Lovely Wife | Kind Woman
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Ven 15 Juil - 12:09

Oui, il était exceptionnel. Peu importe qu'il soit un Sang Pur. Au moins, sont sang circulait encore dans ses veines avant. Hilary ne pouvait s'empêcher de pleurer. Elle retenait le plus gros de ses larmes, mais à un moment ou un autre, elle aura trop mal et ne pourra les retenir plus longtemps. Elle se revoit face à Morgan, qui lui annonce la mort de leur meilleur ami. Même si ce n'était pas drôle, elle aurait préféré que se soit une mauvaise blague. Mais son visage, tout comme maintenant, était ravagé par la tristesse. Elle était resté un instant, l'esprit vide, sans dire un mot, à le regarder bêtement. Puis la colère envers son fiancé pris le dessus. Ses larmes coulaient à flot, se mélangeant à ses cris. Elle l'accusait à tort d'être fautif, lui disant qu'ils auraient du arrêter toutes ces histoires malhonnêtes quand il était encore temps. Elle savait qu'il était injuste de tout rejeter sur ses épaules, mais elle leur avait dit plusieurs fois que ça aller finir par les tuer. Même si elle le tapait à chacun de ses mots, elle avait finit par éclater en sanglot dans ses bras. Plus jamais elle ne le reverrait. Plus jamais elle n'entendrait le son de sa voix ou de son rire. Son meilleur ami était parti, et il n'allait plus jamais revenir. Ce fut sans aucun doute la journée la plus horrible de toute sa vie.

Pendant qu'Hilary voguait dans ses pensées, laissant ses larmes couler sur ses joues, Morgan était allé se chercher de nouvelle chaussure sèche et un foulard. Elle le vit le passer autour du cou du jeune homme, s'attendant peut être au pire, mais au lieu de commettre un acte irréparable, il prononça une phrase qui pour elle, n'avait aucun sens. Cependant, pour eux, elle devait en avoir beaucoup, puisqu'aussi surprenant que cela puisse être, ils se prirent dans leurs bras. Ce ne dura que quelques secondes, mais c'était déjà assez énorme. Morgan n'avait pas pour habitude de serrer une personne dans ses bras. Il s'éloigna bien vite du host, se cognant par la même occasion contre la table basse, et lui dit de ne plus utiliser sa magie sur lui. Mais elle avait vu qu'il n'y avait pas été si réticent que ca, une part de lui l'avait aussi voulu..

Son homme sortit en hâte de l'appartement. Avant de le suivre et de dévaler à son tour les escaliers, Hilary regarda le host. Elle essaya de reprendre un peu le contrôle de ses pleurs, puis s'adressa au jeune inconnu.

" Ne lui en veux pas, d'accord ? Et à moi non plus. Parce qu'au fond, je te hais. Tu n'as pas le droit de.. de le faire revenir comme ca, sans prévenir. "

Hilary regrettait un peu ses mots, parce qu'elle se doutait qu'il n'y était pour rien la-dedans, que tout cela n'avait jamais été dans ses intentions. Mais tout de même. Elle descendit au rez de chaussé sans attendre une réponse de sa part. Elle n'avait pas voulu le blesser, mais c'était comme ca, c'est ce qu'elle pensait, un point c'est tout.

Arrivé en bas, elle vit Morgan en pleur. Rares sont les fois où elle le voyait ainsi. Hilary alla se réfugier dans ses bras, cherchant à la fois le réconfort et à le réconforter. Ils avait réussi, même si ce fut long pour qu'ils y arrivent, à faire leur deuil. Mais cela ne l'empêchait pas de penser à Thomas chaque jour. A se demander ce qu'il ferait s'il était toujours en vie, ou à ce qu'il lui dirait. Elle n'avait jamais envisagé la possibilité d'avoir de nouveau ces occasions, et maintenant qu'elle lui frappait en pleine tête, c'en était effrayant. Après de longues minutes silencieuses, à laisser les flots de larmes s'échapper, elle essaya de lui parler, son visage restant cacher par ses cheveux contre le torse de Morgan.

" Je.. je ne veux pas croire que Thomas soit en lui. Je ne veux pas risquer de le perdre une seconde fois.. De revivre cette journée, cette période, qui ne fait que se repasser en boucle dans ma tête. "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


X
Pourquoi s'entêter à dire quelque chose, alors qu'au final, ne rien dire reviendrait au même ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI] Mar 19 Juil - 4:13

    "…et je l’aimais."


Morgan se leva brusquement, mais Phoenix ne vit rien de cela. Il avait cessé de bouger, son cœur s’étant étrangement serré dans sa poitrine. L’host avait de la difficulté à respirer, et il ne comprenait pas pourquoi. L’homme le fixait, les yeux remplis de larme, et Phoenix n’en voyait rien. Il voyait plutôt sa beauté…tout ce qu’il était…sa fragilité, surtout, chose qu’il n’avait pas remarqué depuis qu’il était là. Il avait l’impression qu’il était le seul à le connaitre, et qu’il pouvait le changer… Serrant les poings un instant, il détourna le regard, essayant de penser à autre chose. Ses pensées étaient de plus en plus folles, et le Host n’avait pas envie d’y comprendre quelque chose. Il avait envie de voir Shane, présentement, pour se cacher dans ses bras. Shane pourrait le protéger de ce qui était en train de se produire… il pourrait lui expliquer la situation… mais son ami était avec sa chère Donovan, présentement. À cette pensée, Phoenix fronça des sourcils, légèrement en colère. Dire qu’il avait été mis de côté à cause d’une fille…

Un mouvement attira son attention, tout près de la porte. Levant les yeux, il observa en silence l’endroit où le chasseur – quelque chose lui disait que cet homme souhaitait sa mort, d’une façon – avait disparu, quand celui-ci revint, écharpe à la main. Ses mains, posées sur le bord du fauteuil, se crispèrent brusquement et ses jointures blanchirent. Il avait senti une violente émotion le ravager, et sur le coup, il eut envie de tuer toute personne se trouvant dans la pièce.

Morgan s’agenouilla devant lui, et il ne put s’empêcher de fixer son regard dans le ciel. Il eut envie de lui faire une grimace, allez savoir pourquoi, mais se retint. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait aux côtés de cet homme, et avait de plus en plus envie de fuir, très loin. Pourtant, il ne fit rien. Il resta plutôt là, le fixant sans gêne et le laissant mettre le foulard autour de son cou… il aurait très bien pu vouloir le tuer, avec ce foulard, mais il le laissa faire, ayant étrangement confiance en lui.

    " On n'a pas idée de se balader sans écharpe autour du cou... "


Une douleur traversa sa poitrine, et un instant, il eut l’impression que ses yeux étaient remplis de larmes. L’autre le fixait, attendant une réaction, et lui ne savait que faire. Il avait peur, en faite. Peur du lien qu’il pouvait bien avoir avec cet homme… peur de toutes les choses qu’il ressentait, depuis que leur regard s’était croisé pour la première fois.

    "Je… merde."


Ses bras lâchèrent le fauteuil d’eux même, et l’instant suivant, il tenait Morgan dans ses bras. Son visage alla de lui-même se réfugier dans son corps, et il enfouit son nez dans ses cheveux, tout près de son oreille, juste pour sentir son odeur. Il put clairement sentir un frisson envahir son corps, et un mal de tête se pointer. Subitement, une multitude d’image envahit ses pensées, et Phoenix serra les dents, retenant un gémissement de douleur. D’un mouvement brusque, Morgan se décolla de lui, l’air affolé. Il se cogna même la tête, et Phoenix fut inquiet pour lui. Il sentit sa magie quitter un instant son corps, pour effleurer l’endroit qui avait été touché. Il voulait le guérir. Pourtant, il ne fit rien, car Morgan lui cria aussitôt d’arrêter sa magie sur lui. Phoenix baissa alors les yeux, pensant qu’il avait fait quelque chose de mal… il ne se rendait pas compte que le jeune homme parlait d’entre chose…

    "Désolé …"


Morgan ne sembla pas l’écouter, quittant plutôt l’appartement, semblant pleurer. Phoenix s’enfonça dans le fauteuil, mal à l’aise. Il essaya d’ignorer les paroles de la femme…

    " Ne lui en veux pas, d'accord ? Et à moi non plus. Parce qu'au fond, je te hais. Tu n'as pas le droit de.. de le faire revenir comme ca, sans prévenir. "


Il ne comprenait rien… était-il vraiment leur Thomas? Était-il… il ne comprenait pas. Il voulait partir, ne plus les voir.

Levant les yeux vers la jeune femme, il répondit, le regard noir sans le savoir.

    "Je te hais aussi. Pour me l’avoir voler."


Elle sembla ne pas y prêter attention, car elle partit aussi. Phoenix resta un moment à regarder l’escalier…se demandant s’il devait aller les voir, ou quelque chose du genre, puis finit par se lever. Le cadre toujours en main – l’avait-il quitté un moment? Il ne savait plus – il alla jusqu’à l’escalier, les observa un bref moment… puis disparut. Apportant avec lui ce cadre... ce souvenir si tendre…

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI]

Revenir en haut Aller en bas
 

[Irlande] C'est de ma faute? [PV Momo][FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Ailleurs :: Manoir O'Connell-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit