Partagez | 
 

 J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Lun 12 Mar - 23:53

On lui avait souvent dit que l’humain avait besoin de temps pour murir… pour devenir adulte. Il était étrange qu’il soit né à l’âge adulte, et qu’il n’ait eu que rarement le comportement d’un enfant. Phoenix s’était dit que les choses étaient faites ainsi, et que Merlin avait surement prévu le coup. Phoenix avait passé les premiers mois de sa vie à fuir les gens… et le jour où il avait osé s’approcher d’eux, tout avait basculait. Il s’était épris de sa sorcière avant de la voir mourir… puis s’étais épris du meilleur ami de celle-ci, avant de se faire tourner le dos à cause d’une sale host aux grands yeux bleus. Il était tombé amoureux d’un grand sorcier… avant de se faire rejeter…et avait bien évidemment été sous le contrôle de Thomas Finns, son colocataire d’âme. Bref, les relations avec les autres et tout, c’était pas fait pour lui. Il y avait même eu cette host aux yeux de glace… qu’il avait cru aimer avant d’avoir eu envie de la frapper. Non, vraiment, les relations, c’était pas pour lui.

Il se contentait de rester près des proches de Thomas pour lui faire plaisir. Seul Ted était l’exception, son seul ami… mais c’était bien parce qu’ils étaient deux solitaires et qu’ils se comprenaient. Ted lui laissait même faire pleins de mission solos pour son plaisir… Phoenix adorait cela… sauf présentement.

Le big boss qu’était son ami venait de lui annoncer qu’il allait devoir partir en mission avec Eléonore et Shane. La première, il n’avait jamais pu la sentir pour une quelque raison qu’il ne connaissait pas – p’être parce qu’il était parti avec Shane, tiens - et le deuxième… il avait beau lui avoir dit qu’il lui avait pardonné, Phoenix ne l’avait jamais vraiment faire. Des bonjours dans le couloir restaient leur seul échange en sept longues années.

" Mais t’es fou, bordel! Jamais! Tu sais bin à quel point j’peux pas les sentir, les amoureux! Pitié, mets moi en mission avec Ethan et la grosse Nancy, mais pas eux. Et puis c’est quoi ta mission de merde? "

Il ne se retint pas d’éclater de rire en entendant la mission que lui confiait Ted-je-suis-le-boss.

" T’as besoin de moi pour ça? C’est pas au département de James faire ça, non? Et puis j’crois bin qu’ils sont assez fort- le couple là – pour s’occuper de ça tout seuls."

" Écoute Phoenix, je sais que tu déteste ce genre de mission, t’aimes l’action. Mais je sais de source sur que la Lincoln est aussi sur la trace de ces enfants, Phoenix. Des enfants, tu comprends? Je te veux comme leader de cette mission."

Le coréen soupira, passant une main dans ses cheveux. Il resta un instant à fulminer sur place, faisant presque les cent pas, et Ted lui adressa un léger sourire. Phoenix lui lança un regard noir avant de jurer.

" C’est bon, j’vais la faire ta putain de mission. "

Quittant le bureau en claquant la porte, il se rendit à sa chambre. En plus de ça, Ted ne l’avait averti qu’à la dernière seconde, et les deux autres devaient certainement être en train de l’attendre près de l’ascenseur. Prenant le nécessaire – quelques armes, quelques provisions pour les gamins – il alla les rejoindre. Il fit bien exprès de prendre son temps, ne transplanant pas pour les rejoindre. Quand il arriva sur le lieu de rencontre, Phoenix se contenta d’hocher de la tête dans leur direction avant de monter dans l’ascenseur.

"Allez, j’ai pas tout mon temps. Y’a des mômes qui attendent. "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shane Cross
Brave Heart | Host Lover
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Lun 19 Mar - 14:27

Des cris. Beaucoup. Eléonore avait vivement manifesté son mécontentement en entendant Ted nous donner son ordre de mission du jour. Je regardais les plans, silencieux. Fait qui agaça encore plus ma chère et tendre, si c'était possible. On fonctionnait bien en duo, c'est vrai. C'était un peu notre marque de fabrique, et d'ailleurs, les recrues qu'on avait, on les formait par pairs. Parfois, ça fonctionnait tellement bien que Lupin s'en trouvait plutôt emmerdé. Il lui était difficile de séparer les pairs sans de vives protestations. Du genre à la Eléonore, comme maintenant. J'entendis mon prénom, je levais la tête distraitement. J'étais ennuyé qu'on se dispute pour ça, franchement. J'aimais Phoenix, moi. Je devais être l'un des seuls de ce putain d'endroit à l'apprécier, soi dit en passant. Mais j'avais de sérieux doutes quand au retour de cette affection. Nous n'avions pas eu de vraies conversations depuis la guerre, malgré mes tentatives. Être collègues à Poudlard n'avait absolument rien arrangé, et comme j'étais plutôt nul en amitié avec les mecs, j'avais finalement laissé tombé, un regret toujours présent.

" Elé, t'es bornée comme d'hab'. Essaye de tout prendre en compte. Y a un risque assez fort de rencontrer des gars de la Linc'. La vie de plusieurs enfants sont en jeu. Alors, Phoe' ne sera pas de trop, tu trouves pas? Je m'occupe des sacs, je prends les plans, à ce soir Ted."

Mieux valait être direct avec Eléonore, qui pétait facilement des câbles. Normal, elle avait tout prit de moi. Tel sorcier, tel host. On arrivait de plus en plus à vérifier ce fait. Je parcourus les couloirs et les étages, et rejoignis nos appartements, à Elé et moi. On vivait là, c'était le plus pratique pour tout le monde. Quand on avait 'congé' on rejoignait l'île, ma moitié en avait besoin. J'y amenais mon fils aussi, quand je pouvais le voir. Mon ptit' rebelle. Je préparais nos affaires, je savais exactement ce qu'il fallait, pour chacun. C'était presque un rituel maintenant. J'en étais à me changer quand Elé entra à son tour, visiblement furieuse. Je tentais de l'embrasser mais je me vis ignoré voir repoussé. Je me mis à rire, ce qui sembla la mettre en rogne doublement.

" T'es chiante tu sais? Mets toute ta colère dans la mission surtout. Et t'avises pas d'essayer de buter Phoenix au passage, ce serait plutôt emmerdant. "

Pourquoi ils s'aimaient pas d'ailleurs? Je me grattais la tête, réfléchissant à la fois à nos affaires et à la question. Je savais même pas, en fait. Mais c'était le cas de la plupart des hosts, alors... Je sursautais en l'entendant pester à nouveau, et en entendant 'putain de leader à la con'. Elle me claqua la porte au nez, ne prenant que son sac, et les plans. Soupirant, je me fumais une cigarette avant de la rejoindre, rendez-vous devant l'ascenseur. Comme il fallait pas m'emmerder quand j'étais en train de fumer, j'attendais d'avoir fini avant de la retrouver. Le nez dans les plans, elle ne fit même pas attention à moi. Je l'enlaçais quand même et planta plusieurs baisers dans son cou, ignorant ses soupirs agacés.

Quinze minutes plus tard, Phoenix se pointa enfin. Il avait l'air de la même humeur qu'Elé, cette mission s'annonçait joyeuse... Je fus tenté de leur dire que je la jouerais bien en solo pour une fois.

"Allez, j’ai pas tout mon temps. Y’a des mômes qui attendent. "

Je ne répondais pas, commençant à être moi aussi plutôt contrarié par la situation. J'entrais en dernier, et appuyais sur le bouton de la boutique. Si on commençait à se la jouer chien et chat, je donnais pas cher de notre peau. Ma baguette magique était étroitement serrée contre mon torse, prise dans la poche intérieur de mon blouson de cuir. Un peu avant que les portes ne s'ouvrent, j'interrompais le mécanisme en appuyant sur un bouton. L'ascenseur s'arrêta aussitôt. Sans les regarder, je dis:

" Les problèmes, on les règles maintenant. Je veux avoir l'esprit concentré sur la mission quand les portes s'ouvriront, je veux pouvoir compter sur vous deux quoiqu'il puisse nous arriver, sans penser à 'est-ce qu'ils vont s'étriper quand j'aurais le dos tourné'? "

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X

« Once I was a Rebel
Once I was a Teacher
Today I'm a Warrior. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eléonore Drovski
Strong Girl | Self Leader
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Jeu 22 Mar - 22:47

L'Ordre, c'était plutôt bien tous comptes fait.. Au début, je me disais que je m'en lasserais vite, que ca deviendrait trop saoulant pour que j'ai envie d'y rester. Mais finalement, mise à part le fait d'être souvent sous terre, avec toujours quelqu'un dans les parages, je n'y voyais pas d'inconvénients à en faire partie. J'allais toujours sur le terrain, et j'avais en plus trouver un nouvel amusement ici. Former les recrues. Beaucoup disaient que je les martyrisais, et je ne pouvais qu'affirmer.. Heureusement pour eux qu'il y avait Shane pour équilibrer un peu la balance. Par contre, je détestais quand Ted nous faisait des coups comme celui ci. Et je ne pouvais pas m'empêcher d'exprimer très clairement mon énervement. Qu'est-ce que je pourrais gagner de plus si je gardais ma colère pour moi? Rien. Strictement rien. Pourtant, je me doutais bien que ca ne changerait rien à ce qu'il avait décidé.

" Tu l'as fait exprès Ted? Fallait vraiment que tu nous choisisses nous deux et lui pour cette mission?! C'est limite du foutage de gueule là! J'en veux pas de lui moi! On peut très bien le faire à deux! Ou même lui tout seul! Je peux me blairer personne, tout le monde le sait. Mais encore moins Phoenix. "

Et bien sûr, mon très cher trésor prenait le parti de Ted. Tandis que je le fixais d'un regard noir, je pensais à tout ce que j'aurais envie de lui faire. L'étrangler, le tuer dans d'affreuses souffrance, m'acharner sur lui jusqu'à sa mort, le laisser tout seul sans rien pour se défendre dans un nid de la Lincoln. Mais j'aimais bien trop cet imbécile, cet idiot ou encore même ce con pour pouvoir être capable de tout ca. Le pire était qu'il devait sûrement avoir raison. Plusieurs gosses + risque de l'arrivée imminente de la Lincoln = nécessité de ce fichu host. Il me connaissait trop bien.. Pendant une seconde, je m'étais peut être légèrement calmer, mais entendre Ted annoncer que ce mec serait le leader, c'était un peu trop à mon goût.

" QUOI ?!! J'ai dû mal comprendre. Ou alors t'as fait une erreur. Tu nous le mets en chef d'équipe?! Donc en gros, je la ferme et c'est lui qui gère tout? Nan mais d'accord, c'est parfait. La cerise sur le gâteau je dirais. "

Puis-je en étriper un? Ted ou Phoenix, ca me fera autant plaisir. De toute manière, Shane avait bouclé la conversation en sortant du bureau avec les plans. Lui s'en foutait, il avait envie de recoller les morceaux avec l'Autre. Je me retins de donner un coup dans le mur et partis sans un mot en claquant simplement la porte. Je me sortis une cigarette, histoire de me calmer quelque peu les nerfs, et la jetai avant de rentrer dans notre chambre. Il vint vers moi pour m'embrasser, mais je m'en foutais bien de son baiser là. Le décalant légèrement de mon chemin, j'allais voir les plans posés sur le bureau, juste en face.

" Comment ca je suis chiante?! Et puis pourquoi tu rigole? Y a rien de drôle. "

M'attardant à peine une minute de plus, je prenais les plans dans une main et attrapais le sac qu'il m'avait préparé de l'autre.

" Putain de leader à la con. "

C'était pas une journée pourrie, c'était pire qu'une journée pourrie. Sans l'attendre, j'allais me rendre au point de rendez vous. Si ca se trouve, y aura peut être même pas la Lincoln qui débarquera. Tant mieux pour les gamins, mais ca me détendrais de tuer une ou deux personnes.. Arrivée à l'ascenseur, je m'accotais au mur et regardais une nouvelle fois les plans. Comme d'habitude, je regardais en premier toutes les sorties et entrées existantes, puis comment étaient les lieux. Peu de temps après que je sois arrivée ici, je sentis les bras de mon amour qui m'enlacèrent et ses lèvres déposer des baisers dans mon coup. Il essayait de me calmer un peu, mais ca renforcer plus mon agacement qu'autre chose.. Phoenix ne tarda pas à arriver, appelant l'ascenseur et nous sortant sa petite phrase de chef de bande. Gnagnagna. Je ne pus me retenir de faire une grimace dans son dos. Et à lever les yeux au ciel, il me sembla que Shane l'avait remarqué.. Juste quand le 0 s'afficha, quelqu'un bloqua l'ascenseur. Mon amour de sorcier préférait tout mettre au clair avant de s'engager dans la mission? Bien.

" Mais il n'y a aucun problème mon chéri. Je n'aime pas Phoenix, et je suis certaine que c'est réciproque. Je ne tenterais rien envers lui, je le laisserais juste se démerder pour sauver sa peau s'il y a la Lincoln. C'est un grand garçon après tout. Et t'en fait pas, je ne compte vraiment pas t'abandonner toi.. "

J'appuyais sur le bouton pour faire redémarrer l'ascenseur , et à peine trois secondes après, les portes s'ouvrir. Sur un magnifique ciel noir, où il pleuvait des cordes. Ce temps merveilleux à mes yeux eut le don de me détendre un peu. Mais vraiment, juste un petit peu..

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


“You don't have a soul. You are a soul. You have a body.” ― C.S. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Ven 23 Mar - 5:59

Shane, joli petit chien-chien derrière sa copine. Eléonore, grande brune au caractère de feu. Le couple idéal, selon plusieurs. Un couple tout à fait charmant, tout à fait amusant… et Phoenix était coincé en mission avec eux. Okay, il avait toujours bien aimé Shane à cause de Sandra, mais les sentiments, il détestait ça. Il ne parlait plus vraiment aux gens, maintenant. En fait, il était tellement devenu solitaire qu’il passait le plus clair de son temps à parler avec Thomas. C’était déprimant, quoi. Surtout que le blond, bah il faisait que parler que Morgan O’Connell. Ce connard de politicien attachant. Passant une main dans ses cheveux, il regarda les chiffres monter en même temps que l’ascenseur…allez, la mission allait passer rapidement, et puis il pourrait rentrer, s’entrainer avec deux trois host pour se défouler, et aller baiser avec une conne dans un bar. La normale, quoi.

Malheureusement, il n’était pas en mission solo, mais avec Shane et Eléonore. Et tout le monde savait parfaitement à quel point ils pouvaient être chiants, ensembles ou séparément. Il se demandait même comment ils faisaient pour s’endurer. Okay, elle était sexy, mais quand même…il ne comprenait pas Shane…et puis, Shane était adorable… mais Eléonore était plutôt du genre à aimer les mauvais garçons comme Hansson, non? Tiens, Hansson et Conway, encore un couple sans queue ni tête.

Bref. Tout ça pour dire, Shane était chiant. Il venait de stopper l’ascenseur.

" Les problèmes, on les règles maintenant. Je veux avoir l'esprit concentré sur la mission quand les portes s'ouvriront, je veux pouvoir compter sur vous deux quoiqu'il puisse nous arriver, sans penser à 'est-ce qu'ils vont s'étriper quand j'aurais le dos tourné'? "

Phoenix grogna, le foudroyant du regard. Il n’avait pas envie de leur parler, pas du tout. Surtout pas pour faire un truc du genre, typiquement enfantin. Comme quoi, Shane était bien niais.

" Mais il n'y a aucun problème mon chéri. Je n'aime pas Phoenix, et je suis certaine que c'est réciproque. Je ne tenterais rien envers lui, je le laisserais juste se démerder pour sauver sa peau s'il y a la Lincoln. C'est un grand garçon après tout. Et t'en fait pas, je ne compte vraiment pas t'abandonner toi… "

Phoenix lui adressa un sourire méprisant, bien qu’elle ne puisse le voir.

« Oh, mais comme j’suis flatté. »

La porte de l’ascenseur s’ouvrit. Dés qu’ils mirent un pied dans la boutique, sortant du backstore, Alysa leur sauta dessus, la petite dans les bras. Phoenix leva les yeux un instant, donna un léger baiser sur la joue à la petite de Hansson et Conway puis sortit de la boutique. À l’extérieur, il pleuvait tant que la rue ressemblait à la mer. Phoenix grimaça.

« Conway, Hansson aura laissé les clés de sa Lincoln, par hasard? »

D’un mouvement, la rouquine lui balança les clés de la voiture de son mari. Phoenix lui adressa un léger clin d’œil. Il aimait bien Conway, tiens. Elle était un peu comme Sandra, en faite. Laissant un regard à Eléonore et Shane, il leur indiqua la voiture, une magnifique Lincoln navigator noir, de l’année. Hansson disait toujours qu’il fallait conduire une voiture de la Lincoln – façon de parler – pour passer inaperçu. Travaillant au service du sénateur chéri d’Alexander Lincoln, Hansson avait d’ailleurs eu droit à ses compliments. N’importe quoi.

Prenant place derrière le volant, Phoenix partit les essuie-glaces et ouvrit le GPS. Il rentra les coordonnées de leur destination. Une vieille usine abandonnée dans le Nord de la ville, dans le quartier industriel. Une fois le tout fait, il démarra le moteur, ajusta le rétroviseur et s’engagea sur la route. Il capta alors le regard de Shane.

« Quoi, tu veux continuer ta discussion thérapeutique? Commence donc, si tu y tiens tant qu’ça. »

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shane Cross
Brave Heart | Host Lover
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Jeu 29 Mar - 12:46

J'avais comme l'impression que j'aurais dû fermer ma gueule. Je tentais d'ignorer les douces paroles d'Elé, ainsi que les répliques de Phoenix. Les coincer dans l'ascenseur était donc un échec cuisant. Ça partait d'un bon sentiment pourtant. Je les regardais sortir dans la boutique, complètement exaspéré. D'ailleurs, je me cognais plusieurs fois la tête contre les portes de l'ascenseur pendant qu'ils regardaient pas. Alysa me lança un regard interrogatif, je répliquais en désignant mes compagnons de mission du menton, levant les yeux au ciel. La moue compatissante qu'elle afficha pour moi me fit rire. Ouais, c'était vraiment la poisse, une mission en trio avec ces deux-là.

Je prenais place en dernier dans la voiture, qui soi dit en passant, était assez flippante. Je ne savais pas conduire, c'était peut-être aussi à cause de ça. J'ai essayé une fois, j'ai atterrie dans le bas côté, alors bon, mieux valait laisser le volant à Phoe. L'image de lui cogner la tête contre le volant était en train de me détendre lorsqu'il ouvrit la bouche.

« Quoi, tu veux continuer ta discussion thérapeutique? Commence donc, si tu y tiens tant qu’ça. »

Je ne détournais pas les yeux du rétroviseur, mais finalement, l'idée d'une discussion était très mauvaise. Visiblement, aucun d'entre nous n'était prêt pour ça, à part moi peut-être. Comment discuter avec des gens braqués? Les prendre par les sentiments? En général, mieux valait les ignorer et les laisser revenir tout seul. Mais n'était-ce pas ce que j'avais essayé de faire avec Phoenix ces dernières années? Voyez le résultat. Elé fit un petit bruit, du genre 'laisse tomber'.

" Je ne veux forcer personne, j'suis pas psy. C'est juste... dommage. "

Je détournais les yeux du rétro, et regardais la route. Oui c'était dommage, parce qu'on n'était jamais sûr de rentrer sain et sauf. Surtout nous trois, qui partions presque tous les jours en mission. Combien de fois j'avais cru qu'Elé venait de mourir devant mes yeux? C'était sans compter son instinct de survie ultra développé, mais bon, un jour, une balle, ça pouvait tout changer. Et aujourd'hui, c'était peut-être un signe qu'ils soient réunis. Je devais sûrement être le seul à le penser, aussi je n'exprimais pas cette pensée à voix haute. Je cherchais plutôt la main d'Elé pour y lier la mienne, les yeux toujours rivés sur la vitre.

Une fois arrivé à proximité, c'était pire que glauque. L'entrepôt était clairement en mauvais état. Des enfants étaient là dedans?! Les secondes de silence qui avait gagné les occupants de la voiture étaient équivoque. Peu importe les discordes, on savait pourquoi on était là et ça au moins, c'était rassurant. Je repris la parole le premier, ignorant le GPS qui ne cessait de biper.

" Ça sent le piège à plein nez. L'endroit est idéal pour commettre un massacre. Quartier industriel abandonné, personne à l'horizon pour entendre les balles siffler. On ne sera pas trop de trois, finalement. Mmh, une idée?"

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X

« Once I was a Rebel
Once I was a Teacher
Today I'm a Warrior. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eléonore Drovski
Strong Girl | Self Leader
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Dim 8 Avr - 20:02

Dieu merci, mon chéri avait très bien compris mon petit bruit. La tête tournée vers ma fenêtre, à regarder la route, je n'avais aucunement envie que les débats soient lancés. On avait suffisamment parlé de nos petits différents dans l'ascenseur.. C'est dingue comme ces véhicules pouvaient allaient vite. Je n'avais jamais tenté d'en conduire un. Que ce soit voiture, moto ou autre, tout ce qui avait des roues et un moteur, je n'y touchais pas. Et si un jour j'en avais la nécessité, un petit appel à ma magie ne fera pas de mal.. Pour manipuler ces trucs, je ne me faisais assurément pas confiance! Fallait le reconnaître, Phoenix se débrouillait mieux que moi à ce niveau-ci. Phoenix. Je n'avais jamais vraiment réussi à me l'encadrer.. Vous m'direz, j'ai du mal à supporter tout le monde, alors forcément..! Mais non, je sais pas. Lui, c'était pas pareil. Déjà, avec Ted, il était celui qui me donnait des ordres. Et rien que ca, je détestais. C'est vrai quoi, on a assez avec Lupin! Puis y avait cette histoire avec Shane aussi.. Avec ce qui c'était passé entre eux. Bon oui, c'est du passé, et alors? C'est mon mien. C'est tout. Shane devait même pas se douter des raisons m'amenant à ne pas apprécier ce host. Je sais bien, c'est absurde, enfantin, mais j'y peux rien.

Nos mains entrelacées, je ne détachais pas mes yeux de ce ciel nuageux. Pourquoi j'aimais autant le mauvais temps? A cause de mon sale caractère qui y correspondait parfaitement? Possible.. Si seulement je pouvais être sur notre petite île, sous cette pluie torrentielle.. J'aurais même pu me baigner tiens! Dans tout les cas, ca aurait été mieux que de me retrouver en mission avec ce gars. A nous trois, on devait être les personnes les plus actives de l'Ordre. On partait presque tous les jours sur le terrain en ce moment, et ca devenait rare et difficile d'avoir un instant à soi.. A nous. Le décor de la route changea alors. Au lieu de voir des plaines qui s'étendaient à pertes de vue, accompagnées de maisons abandonnées, plusieurs entrepôts nous encerclaient. Le GPS annonça que nous étions arrivés. On avait en face le lieu où était supposé se trouver les enfants. Ici? Dans ce taudis? Au milieu de nul part? Comme nous étions chanceux..

" Ça sent le piège à plein nez. L'endroit est idéal pour commettre un massacre. Quartier industriel abandonné, personne à l'horizon pour entendre les balles siffler. On ne sera pas trop de trois, finalement. Mmh, une idée? "

Mais où est-ce qu'on était tombé sérieux? Bien sûr, c'est à nous qu'est revenue cette fichue mission. L'avait raison, heureusement qu'on était trois. Je suis persuadée que la Lincoln nous attend. J'attrapais les sacs, et commençais à sortir les armes.

" On sait rien sur qui peut se trouver à l'intérieur. Les enfants, la Lincoln, ou même personne! Peu importe ce qu'on choisit de faire, on a toute nos chances de tomber dans une embuscade. "

Armes chargées en mains, recharges à la ceinture, avec bien sur mon poignard qui ne me quitte jamais. J'étais parée. J'enfilais mon sac sur le dos, contenant quelques petites choses utiles en cas de besoin.. Je regardais ensuite Shane droit dans les yeux, m'appliquant bien à ignorer l'autre.

" Je sais Shane. Quand on est en équipe, on réfléchit ensemble. Mais pas aujourd'hui. Je vais à la sortie de secours numéro trois. Si je peux, je reviens. Si non, tu entendras un coup de feu signalant la présence de la Lincoln. Ou alors aucun des deux et y a un problème. "

L'embrassant puis transplanant ensuite, je ne lui avais pas laissé le temps d'en placer une. Phoenix n'allait pas apprécier cet acte individuel.. Mais tant pis. Je voyais pas d'autre façon de faire. Et y avait aucun signe extérieur de la Lincoln. Cette vermine savait bien se planquer.. Quand j'atterris dans l'entrepôt, disons que je ne m'attendais pas vraiment à une prise d'otages.. Un enfant = un ennemi.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


“You don't have a soul. You are a soul. You have a body.” ― C.S. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Ven 13 Avr - 4:01

La haine et la colère étaient des choses qui lui étaient maintenant essentielles, tout comme l’oxygène et la nourriture…et encore Phoenix n’était pas vraiment besoin de ces deux là. Il était fait pour haïr, tout comme sa sorcière était faite pour aimer de son vivant. Phoenix ne voyait que cela de juste à son existence…qu’il n’était destiné qu’à ça. Ça, et être abandonné. Il y avait orgueil et préjuger, et lui c’était haine et abandon. C’était son histoire, point. Il avait essayé pendant près d’une année à aller mieux, à voir les choses du bon côté, mais avec Finns au contrôle de son corps et ses amours si dramatique… Phoenix n’avait pas été capable. Il y était presque arrivé quand Finns s’était enfin tu et qu’il avait repris le contrôle, mais voilà. Étant lui-même et la vie suivant son cours, le coréen avait finalement décidé de faire ce pourquoi il était né. Haïr et être haï. Autant être soi même, surtout avec la menace qu’était la Lincoln présentement.

" Ça sent le piège à plein nez. L'endroit est idéal pour commettre un massacre. Quartier industriel abandonné, personne à l'horizon pour entendre les balles siffler. On ne sera pas trop de trois, finalement. Mmh, une idée? "

Phoenix lui lança un regard par le rétroviseur. Il ne s’était même pas rendu compte qu’ils étaient arrivé à destination. Le chemin s’était fait sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, et puis voilà. Observant un instant l’usine du regard, il chercha tant bien que mal une quelconque présence magique grâce à ses dons, mais il y avait bien trop de perturbation dans le coin pour qu’il n’arrive à quoique se soit. Quand il sortit de son analyse, les deux autres étaient déjà à l’extérieur, parlant tout haut comme s’ils étaient dans leur salon. Phoenix faillit se cogner le front contre le volant tant il était décourager…ou alors leur rouler dessus, pourquoi pas?

Sortant à son tour, il leur lança un regard bien noir en leur faisant signe de se taire puis commença à prendre des armes à son tour. Heureusement pour Éléonore, elle n’aurait pris aucunes de ses armes… Peu était ceux qui connaissaient les crises de Phoenix quand on osait prendre l’une de ses armes…

« Elle est mignonne, en tous cas.
Beurk, t’as des goûts affreux mec.
Rohh… bon, la fille de l’autre nuit était mille fois mieux, mais quand même.
Ah oui, la tigresse. »


Il eut un léger sourire à cette pensée. Sourire qui disparut bien rapidement quand Éléonore se mit à faire son discours à la con de madame super puissante qui veut tout diriger, quoi. Elle était conne. Tout simplement. Phoenix savait qu’elle mourrait un jour en mission juste à la voir agir. Trop bornée… elle n’en faisait qu’à sa tête. Le coréen au moins savait avouer quand il avait tord.

Quand elle disparut, Phoenix eut des envies de meurtre. Heureusement pour Shane, il avait au moins un certain contrôle sur ses émotions. Il se contenta donc de lui lancer un regard bien noir.

« Elle va en mourir un jour, à se croire si forte. Tu le sais j’espère. »

Le coréen ne laissa même pas le temps à son ancien ami de répondre. Lui tournant le dos, il étudia brièvement la façade de l’usine. Bon… une seule idée lui venait en tête, une qu’il n’avait pas utilisé depuis bien longtemps…Doucement, ses cheveux se mirent à pousser, allant jusqu’au bas de son dos… les traits de son visage changèrent brièvement, devenant féminin… et une poitrine naquit sur son torse musclé.
Ce fut la voix de Sandra qui se fit entendre.

« Va faire ce que tu sais le mieux, surveiller ses arrières. J’rentre par la porte d’entrée.»

Il lui lança un regard par-dessus son épaule, guettant son accord face à son ordre, puis se dirigea vers l’entrée.

C’était une tactique qu’il utilisait depuis quelques années déjà…depuis qu’il avait parfaitement le contrôle sur Sandra et Thomas. Parfois, l’un d’eux prenait même sa place au commande, mais Sandra n’étant pas vraiment une battante, elle restait le plus souvent bien cachée comme spectatrice. Thomas ne sortait qu’une fois de temps en temps pour quelque tour de magie, étant bien fort de son vivant.

Pénétrant dans l’usine, Phoenix étudia attentivement l’endroit. Il y avait que très peu de lumière, et il n’était pas vraiment un animal nocturne…donc il n’y voyait pas grand-chose.

Bon, autant jouer la conne perdue, quoi. Ses armes étaient dissimulées grâce à un sort d’illusion.

« Wouhou? Tu es là Peter? Mon amouuuuur? »

Sandra avait envie de le tuer pour utiliser sa voix et dire de pareilles conneries, mais bon.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Ven 13 Avr - 16:07

HJ: Je sais c'est long. Disons que ça remplace l'ntervention de Shane que je fais intervenir dedans. Donc c'est à Elé ensuite XD

Ezra était en retard. Ezra n'allait pas venir. Elle n'était pas de bonne humeur, forcément. Il devait faire exprès, ces derniers temps. D'abord les recrues, puis maintenant les missions? Il avait de la chance d'être le chouchou d'Alexander, et, en quelque sorte, son ami. Elle pouvait pardonner, aux amis. Encore plus aux amis avec les faveurs de Lincoln.

" Quelqu'un sait ce que fiche le poulpe?
- Il... a dit qu'il avait un... un... empêchement.
- C'est lui qui a la liste. Putain. Toi! Va me la chercher! T'as deux minutes. "


L'homme qui lui avait répondu et fortement bégayé détala aussi vite qu'un coup de vent. Elle vit en coin Garett sourire un peu, coincé comme d'habitude à son poste de vigile. Spencer le trouvait de plus en plus sympathique, c'était bizarre. Pendant ce temps, elle lut le dossier de la mission, qu'elle n'avait pas eu le temps de lire, car elle n'aurait pas dû se trouver là. Elle avait vu l'hésitation dans les yeux d'Alexander, ce matin, alors qu'il était entré dans sa chambre, chemise entrouverte, son parfum masculin embaumant toute la pièce, la faisant presque rougir. Bon Dieu, comme elle le voulait. Alors il pouvait lui demander n'importe quoi, elle hochait la tête, comme la gamine de 15 ans qu'elle était, la première fois qu'ils s'étaient rencontrés.

Mission de dernière minute avec Ezra. D'accord. Y a des enfants. D'acc... ord? Spencer avait cillé, c'était son point faible, les gosses et il le savait. Mais il lui avait prit la main, il l'avait regardé droit dans les yeux, et sourit, en lui disant que tout irait bien, qu'il avait confiance en elle. Elle n'avait pu qu'ouvrir la bouche, dire oui, et le regarder à regrets, quitter la pièce sans la toucher plus. Comme d'habitude.

Lorsque la liste lui attérit enfin dans les mains, elle compta un groupe de 14 enfants. On lui assura que tout était déjà prêt, que des hommes déjà sur place, attendait leur arrivée. Eux ensuite, devrait attendre l'arrivée de la cavalerie magique, normalement prévenu. Tout était sous contrôle. Spencer donna un dernier ordre, qui en fit hausser les sourcils à plus d'un.


" Les gamins doivent venir aux labos en vie. Tous. Nous serons sept en tout, chacun s'occupera de deux gosses. Laissez-moi vous dire que si un seul meure, une balle risque de se perdre dans la tête du responsable, c'est clair? "


Ils acquiescèrent tous silencieusement, ne doutant pas qu'elle mettrait sa menace à exécution si cela arrivait. Mais elle n'était pas connue pour sa pitié, alors elle monta plutôt dans l'estime des autres, constatant qu'elle n'avait pas tout perdu de son humanité face à des enfants.

Une fois à l'entrepôt, l'équipe sur place les briefèrent rapidement. Les enfants avaient été capturé, ligotés, et cachés dans les conteneurs à l'intérieur. Linda s'occupait de les maintenir silencieux. Spencer pensa 'les pauvres', heureusement dans sa tête, car Linda était du genre instable psychiquement. Prise d'accès de violence, elle détestait le bruit. Des robots policiers étaient eux aussi dissimulés aux quatre coins de l'entrepôt, ainsi qu'à chaque sortie de secours. Ils n'étaient pas très efficace selon elle, du moins en combat, mais c'était toujours bon à prendre.

" La cavalerie?
- Ils ne devraient pas tarder à venir. Ils ignorent que nous sommes déjà là, une mauvaise heure leur a été transmise. Ils ignorent que les enfants sont déjà en notre possession.
- Bon travail. Restez à couvert, surveillez les enfants. Au moindre risque, évacuez-les. "


Ils passèrent la demie heure suivante à attendre, planqués de manière étudié dans l'entrepôt. Les lumières avaient été réduite le plus possible. Spencer se demandait s'il serait là. Hwan. Son amant d'une nuit, un souvenir si délicieux, que tout le monde ignorait. Elle entendit une voix murmurer à l'oreillette qu'une femme venait d'apparaître à la sortie de secours numéro trois. C'était le robot, qui venait sûrement d'être détruit par la sorcière ou host en question. Une image mentale se forma devant leurs yeux, image transmise par le robot juste avant de déconnecter. La voix de Linda lui vint immédiatement à l'oreillette.

" C'est Drovski. Spence', laisse moi la buter, elle et moi c'est une vieille histoire d'amour.
- Pas avant qu'elle voit les enfants. Et elle n'est sûrement pas toute seule. Cross est dans le coin, je le sais.
- Spencer, une dame s'approche de l'entrée.
- Une dame? Soit plus précis putain!
- Elle est... jolie. Elle a... une grosse poitrine. Elle vient d'entrer. "


Spencer ferma les yeux en imaginant fracasser le crâne du gros con qui venait de lui faire une description si pathétique de la dame en question. On lui signala encore une personne, à une autre sortie de secours, à l'opposé de celle de Drovski. Évidemment, elle ne sortait jamais sans son partenaire Cross. Si prévisible. Restait juste cette dame. Le mot magie lui résonnait dans la tête comme une alarme.

« Wouhou? Tu es là Peter? Mon amouuuuur? »


Hum, très blonde, la dame. Elle fit signe à Linda de lâcher un des gamins. Elle avait dans son viseur, la tête de la dame. Elle nota sa grosse poitrine, elle nota sa posture, elle nota... ses traits asiatiques. Et si c'était... l'enfoiré de Hwan?! C'est à ce moment là que Linda se mit à rire. Un rire bruyant, sadique. Spencer tourna la tête vers elle, se demandant ce qu'elle était en train de foutre; elle avait dans la main un déclencheur de bombe. La conne, putain.

L'action se ralentit soudain, comme dans les films, sauf que c'était vraiment le cas. Cross venait d'apparaître à découvert non loin d'eux, il formait avec sa baguette des mouvements dans l'air, ses lèvres bougeant sans qu'un mot se fasse entendre. Il avait les yeux rivés sur eux et l'enfant. Il avait vu, avant elle, avant tout le monde, le danger, et il semblait vouloir arrêter le temps. Spencer regarda l'enfant se rapprocher au ralenti de la dame, en pleurs, les bras tendus vers elle, ou plutôt vers Phoenix, qui allait sûrement exploser en même temps que le gamin. Il avait les yeux écarquillés, il devait voir les bombes accrochés autour du torse de l'enfant qui venait vers lui. Elle ramena son arme vers Linda, se souvint qu'elle ne contenait que des fléchettes anti magie, chercha de sa main droite son revolver silencieux avec des balles réelles, tout ça si lentement, qu'elle se crut dans l'un de ses rêves où on avance toujours moins vite que le danger, qui se rapproche toujours plus.

Spencer tira enfin une balle, Linda termina son geste d'appuyer sur le bouton, le gamin explosa en milles morceaux et le souffle de l'explosion mit à terre toute personne dans un rayon proche. Si ce n'est pire.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X

« Late at night I start to think about the things I did wrong
Late at night I start to think about the things I could've done
To save you from him
To save us from magic »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael P. O'Connell
Tortured Soul | Adorable Kid
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Jeu 26 Avr - 0:19

Il était tombé sur eux complètement par hasard. Ils étaient là, tout tremblant dans un coin, aussi maigre que les enfants qu’on pouvait trouver en Afrique. Même s’il était à moitié mort à ce moment là, Rafael en avait eu le cœur brisé. Il adorait les enfants malgré ses airs de dur, et il s’était donc rendu, complètement bourré certes, dans un dépanneur dans l’intention de leur acheter à manger. Et ça avait commencé à ce moment là. Rafael ne pouvait tout de même pas les emmener chez lui, ses parents allaient faire une crise. Alors chaque matin, chaque soir, peu importe la gueule de bois, la tête dans les nuages ou le speed qu’il avait pris, l’adolescent perdu allait nourrir les hosts perdus.

Il avait été abandonné par ses parents, lui aussi. Il avait tué sa mère…ses grands-parents… Secouant la tête à cette pensée, il prit une longue gorgée de la bouteille de gin qu’il cachait dans son manteau et continua sa route. Heureusement pour lui, la pluie s’était calmée depuis un certain moment déjà, et malgré le fait qu’il était complètement trempé de la tête aux pieds, il pouvait au moins marcher sans se noyer. Dans sa main gauche, un sac d’épicerie bon marché plein à craquer se balançait de gauche à droite. Une horrible douleur lui traversait le bras depuis quelques minutes déjà et à chaque fois qu’elle semblait trop forte, il prenait une nouvelle gorgée de boisson pour la calmer un peu. Bon, ça n’aimait en rien du tout, mais ça lui donnait une bonne raison pour boire. Soudain, son portable se mit à sonner. Ronchonnant à vive voix, surprenant un vieil homme qui attendait le bus, Raf répondit.

« Quoi?! Non, j’en ai rien à foutre. Après minuit, je pourrais. Là, j’ai des trucs à faire. Appelle moi encore une fois et j’double le prix, ducon! »

Il raccrocha aussitôt, non sans avoir envie de lancer son cellulaire dans une bouche d’égout. Être dealer, c’était chiant pour une chose, les clients. Ils appelaient à tout va tout le temps, et si certains étaient quand même supportable, d’autres étaient pire que des merdes. Un jour, un pauvre type avait même essayé de le suivre jusqu’à chez lui. Heureusement, c’était l’elfe qui l’avait trouvé dans le jardin et non son père…

L’usine était enfin en vue. S’allumant une clope, Rafael finit rapidement sa bouteille avant de la jeter au sol et reprit sa marche. Il fronça des sourcils en voyant un véhicule devant l’usine, chose qui n’était jamais arrivé… quelque chose était en train de se passer. L’esprit soudainement bien clair – enfin, le plus qu’il pouvait bien l’être pour la quantité d’alcool qu’il avait pris – il usa d’un minimum de sa magie dont il savait se servir par lui-même. Ses pas, ses mouvements se passèrent dans un minimum de silence, et comme à chaque fois qu’il avait besoin de magie, il se détesta pour avoir choisi de ne pas prendre de baguette. D’avoir voulu apprendre avec les hosts.

Au loin, il sembla apercevoir une silhouette pénétrée dans l’usine. Sa magie, douce maladie dans ses veines, douce folie unique, frissonna jusqu’au bout de ses veines. Contre sa nuque, quelques gouttes de sueurs froides couler. Il savait parfaitement ce qui allait se passer s’il rentrait dans cet immeuble, il connaissait ce sentiment…et pourtant, il y entra. Aussitôt, son regard agile de créature mythique capta tout les gens présent. Ils étaient prêts d’une cinquantaine, la plupart entourant les gamins. Dans ses veines, son sang devint lave et sa magie s’agita encore plus, essayant de sortir de la cage qu’il avait lui-même créer.

Et là…là…ça arriva. Un enfant…si perdu et petit dans toute cette guerre…si semblable à lui-même. Un pauvre petit être si fragile, si innocent et si bon pour le monde dans lequel il se trouvait… il mourut. De la pire façon qui soit…dans la pire terreur qui put exister dans ce monde si sale. Une explosion vulgaire et complètement inhumaine. Une mort, une fin. Une guerre. Une cage qui se brisa.

Dans l’air, une tension se fit aussitôt sentir. Plus lourde que la précédente, plus insupportable surtout. Autour de lui, les gens semblaient avoir du mal à respirer, tombaient sur leurs genoux, leurs forces si maigres soudainement… Le regard fixe, dur, Rafael marcha tel un roi sur un champ de bataille. Son regard, si vide et pourtant si sombre, parcourait chacun des visages, cherchant les coupables. Il s’arrêta sur un homme. Le teint balafre par la peur, le pauvre le fixait comme s’il voyait la mort en face, et c’était surement le cas. Un sourire minuscule mais cruel se forma rapidement sur les traits si pur de Raf, et doucement, l’homme sembla agoniser. Sa peau si pale, si douce se tint lentement de rouge comme s’il brulait de l’intérieur…du sang se mit à couler de sa bouche…de ses oreilles…et de ses yeux. Rafael, ou peu importe ce que c’était, observa la scène avec une joie presque irréelle avant de tourner son regard vers les autres. Il fixa une femme à la beauté renversante, plantant son regard dans ses yeux aigles pendant un long moment. Puis, il détourna le regard. Au loin, il aperçut un homme inconscient au sol, une femme asiatique près de lui, essayant de lui porter secours. Les bons.

L’O’Connell reporta son regard vers la femme aux yeux d’aigle.

« Détachez les enfants. Ils méritent mieux qu’une vie dans une cage. »

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

    I'd imagine the whole world was one big machine. Machines never come with any extra parts, you know. They always come with the exact amount they need. So I figured if the entire world was one big machine, I couldn't be an extra part. I had to be here for some reason. And that means you have to be here for some reason too.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eléonore Drovski
Strong Girl | Self Leader
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Lun 30 Avr - 12:13

Ca avait été quoi le plan de Phoenix ? Se ramener avec l'apparence de sa sorcière, c'est à dire en une femme asiatique plutôt séduisante, et faire en sorte que tout ce joli petit monde tombe à ses pieds devant son air de cruche ? J'dis pas que mes idées sont les meilleures. Je sais qu'elles en sont loin, que le plus souvent elles sont pas mal bancales, et que l'avis général est rarement en leur faveur. Mais à moi, elles me plaisent. Puis les trois quarts du temps, quand elles sont mises en place, elles réussissent. Regardez par vous même, malgré elles je vis toujours, même si c'est à durée très indéterminée, Shane aussi, et nos missions sont au final un succès. En tout cas, un gosse n'aurait pas littéralement explosé. C'était encore un coup de cette saleté de Linda. C'te femme doit être pyromane ou je ne sais quoi d'autre, mais elle a un gros penchant pour tout ce qui est du domaine de l'explosif. On pourra dire tout ce qu'on veut sur moi, toutes les saloperies possibles, mais pas que je suis une sans coeur. D'accord, le nombre de personnes que j'apprécie est très très limité, mais moi je ne tuais pas des gamins à tout va comme cette barge. Je n'en tuais pas du tout d'ailleurs. Je n'avais pas eu la chance d'avoir une enfance, et je ne comptais pas la leur enlever, stopper la vie aux personnes sans doute les plus innocentes au monde.

Ralentir le temps n'avait au final pas était utile à grand chose. Même si elle avait été tué dans la seconde où les choses avaient repris leur cours normal, cette fichue Linda avait eu le temps d'appuyer sur ce maudit déclencheur. Projetée au sol, je ne voyais plus rien. Déjà qu'à la base les lieux devaient être éclairés par seulement deux ou trois ampoules, la fumée provoquée par l'explosion n'arrangeait rien. La dernière chose que j'eus aperçu fut un homme qui entrait dans l'entrepôt. Et quand ma vue redevint plus net, je le vis tuer un des gars de la Lincoln juste avec sa magie. Ce qui me dérangeait, c'était les enfants. Même loin d'en avoir l'envie, certains ont dû regarder ce spectacle affreux, que se soit celui de leur ami pris pour bombe ou celui de cet ennemi tué très explicitement. L'espace d'un instant, je me demandais ce que j'aurais fait si le fils de Shane avait été dans le groupe. Je crois que je leur en aurait fait baver à ces anti-magie.. Shane. Dès que je pensais à lui, la tête me tournait et j'avais l'impression d'être à moitié dans les vapes. Où est-ce qu'il était ? Je me relevais d'un bond, me préoccupant guère des égratignures que j'avais obtenu. Putain, putain, putain. J'avais beau chercher, j'le trouvais pas. Vous voyez ces filles idiotes toujours trop amoureuses de leur mec, paniquant au moindre petit bémol ? Dans le cas présent, c'était moi. J'voyais rien dans le coin où la bombe avait explosé. Puis je l'aperçus alors, allongé au sol.

Putain. J'allais vraiment finir par le tuer. Si un jour il venait à crever, j'suis sûre que ce serait de ma faute. Pas volontairement, jamais, mais à l'embarquer dans mes conneries, dans mes très mauvaises idées, c'était certain. Phoenix, ou Sandra, je savais plus comment les désigner dans le moment présent, était avec lui. Il m'en fallait pas plus pour courir vers eux, et les rejoindre au plus vite. Cette Sandra, même si ce n'était normalement qu'une apparence, m'inspirait autant de confiance que Phoenix.. Au moins, ils se valaient bien. Quand j'arrivais à mon amour, il était assis et avait commencé à reprendre ses esprits. Je ne me préoccupais pas de l'host, faisant comme s'il n'était pas là, et serra Shane dans mes bras. Doucement, je pris son visage entre mes mains, m'assurant qu'il n'ait rien. Qu'est-ce que je pouvais être niaise avec lui ! Je détestais ca, mais c'était comme une pulsion ; j'arrivais pas à m'en empêcher. Mais fallait pas croire que la garce que je suis avait décampé...

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °


“You don't have a soul. You are a soul. You have a body.” ― C.S. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Jeu 10 Mai - 20:19

Le chaos. Un vrai chaos, indescriptible. Spencer, couchée sur le sol froid de l’entrepôt, était complètement désorientée, et elle se demandait même si tout cela n’avait pas été qu’un affreux cauchemar. Elle passa d’ailleurs les secondes suivantes à l’espérer de toutes ses forces. Ses tympans en avaient prit un coup, l’explosion y résonnait toujours, et les agents autour d’elle semblaient souffrir du même mal. Elle tourna la tête, et ses yeux turquoise se posèrent sur le corps de Linda. Elle avait tué un agent de la Lincoln. Une folle, une psychopathe, mais elle faisait partie de la famille. Alexander allait être furieux. Il lui faudrait beaucoup de témoins pour prouver qu’elle avait eu raison de lui coller une balle dans la tête. Ce n’était en tout cas pas elle qui allait la pleurer, pas après avoir osé ceinturer un enfant d’une bombe. Et dirigé vers Hwan.

Elle se remua à se demandant s’il avait pu échapper à l’explosion. La magie de Cross avait peut-être été insuffisante à lui permettre sa propre marge de manœuvre. Elle ne savait pas bien ce qu’elle ressentait, juste qu’elle aurait trouvé… dommage, de le voir mort. Il était un amant extraordinaire. Il y eut alors un revirement de situation. Un autre protagoniste, sorti de nulle part.

L’ange de la mort. Spencer, tétanisée, sentit sa gorge se serrer comme si une main invisible venait de la lui prendre. Tout semblait si lourd, chaque geste, et la pression sur son corps était insupportable. Elle comprit alors qu’elle allait mourir lorsque le premier homme succomba au passage du jeune homme. Elle se surprit à penser à Dieu, à lui demander de faire quelque chose, alors qu’elle l’avait toujours détesté, haïs, pour lui avoir prit les êtres qu’elle aimait le plus au monde. Elle était terrifiée par le garçon qui s’approchait, posant ses yeux d’un bleu irréel sur eux, les jugeant un à un, et les tuant d’un geste, d’un frôlement près de vous. Elle vit Ethan s’effondrer non loin d’elle, se vidant de son sang. Il avait été son partenaire d’entraînement depuis toujours.

Puis vint son tour. Elle se sentit sondée, transpercée de part en part, par cette ange vengeur, venu sûrement pour les punir de leur geste d’avoir assassiné un enfant d’une si horrible manière. Elle crut que ça durait une heure. Une heure où elle sentait la moindre parcelle de son âme être scruté. Il hésitait. L’image de son petit frère vint douloureusement danser devant ses yeux figés dans ceux de l’inconnu. Le juge. Lorsque Phoenix remplaça son frère, elle ne comprit pas. En quoi pouvait-il jouer un rôle dans le choix du garçon entre la vie et la mort ? Sa vie et Sa mort ?


« Détachez les enfants. Ils méritent mieux qu’une vie dans une cage. »

Spencer réalisa que c’était terminé, qu’elle respirait, qu’elle pouvait bouger, lorsqu’il prononça ces mots. Elle cligna des yeux, se releva lentement. Tâchée de sang, elle se dirigea tel un zombie vers les enfants, littéralement mort de peur. Un à un, ignorant les conséquences de son geste vis-à-vis d’Alexander Lincoln, les enfants furent libérés. Elle ne pensait qu’à sauver leur vie, et obéir à celui qui détenait toujours sa vie entre ses mains. Une petite fille la regarda dans les yeux, le visage figée dans une expression neutre. Sa lame trembla si fortement lorsqu’elle voulut trancher ses liens, qu’elle crut qu’elle n’y arriverait pas. C’était la dernière. Et c’était sûrement la dernière action de sa vie sur terre, car à présent, elle sentait que l’ange de la mort n’en avait pas terminé avec elle.

Il y eut alors une voix qui s’éleva, comme sortie de nulle part.


« Epargne-là ! Qui que tu sois… épargne-là. »

Cross s’approchait, soutenu par Drovski qui n’avait pas l’air de comprendre ce qui lui prenait de faire ça. C’était également le cas de Spencer.

« La femme qui a tué l’enfant. Elle a essayé de l’empêcher. Regarde ! Elle a une balle dans la tête. Elle l’a tuée. C’est son arme à elle qui l’a tuée. »

Shane Cross ne la regardait pas, il fixait son regard dans celui du Juge. Peut-être avait-il déjà décidé si elle allait vivre ou mourir, mais l’intervention du sorcier en sa faveur était aussi inattendue qu’inespéré. Détournant les yeux, elle les posa alors sur son amant. Il avait reprit son apparence normale, c’était donc bien lui qui se cachait sous cette femme asiatique inconsciente. Un léger sourire, presque invisible, s’afficha sur ses lèvres en le voyant en vie. Il était destiné à mourir de sa main ou à ne pas mourir, apparemment.

Elle dit alors d’une voix rauque, presque pas la sienne :


« 13 agents sont morts. Les enfants sont en votre possession. Qu’on me tue maintenant ou plus tard, quelle importance ? C’est fini pour moi. C’est fini. »

Alexander ne lui pardonnerait jamais son échec. C’était terminé, sa carrière était terminée. Sa vie en suspend. Autant mourir tout de suite, et revoir leurs visages… leurs doux visages…

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

X

« Late at night I start to think about the things I did wrong
Late at night I start to think about the things I could've done
To save you from him
To save us from magic »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Phoenix Hwan
Honest Boy | Hard Life
avatar



MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane Jeu 17 Mai - 4:04

Hwan aurait du se douter qu’elle aurait été là. Elle était toujours là, le narguant d’un simple regard. Sa simple présence lui faisait autant perdre la tête comme au cours de la première rencontre, et peu importe l’arme qu’elle avait à la main, il n’avait qu’une envie; la faire sienne. Spencer Castelli était son démon… son péché. Son Morgan, comme disait Thomas. Il l’ignorait la plupart du temps quand le sorcier osait dire cela.

Heureusement, un môme pleurnichard et décoré de bombe vint en courant vers lui, l’empêchant d’avoir la trique. Phoenix le regarda horrifier, se demandant qui avait eu la stupide idée de faire une pareille connerie à un môme d’à peine cinq ans…quand celui-ci lui explosa en plein dans la gueule, l’empêchant de développer un peu plus sa question. Il ne manqua qu’une seconde pour qu’il parte en morceau comme l’enfant, mais Thomas et Sandra ayant accès à ses pouvoirs, il s’en sortit en un seul morceau. Le regard dur, il observa les membres de la Lincoln rigoler alors que Spencer tua l’un d’eux…à l’autre bout de l’entrepôt,

« Tous des fous, ces cons de la Lincoln, grommela-t-il en essayant de se remettre sur pieds, la gigantesque poitrine de Sandra le bloquant dans ses mouvements. »

À peine eut-il réussir son mouvement que l’atmosphère changea au tout au tout. À peine l’ado mit les pieds dans l’entrepôt que Phoenix le reconnut. Le gosse de Davis. Merde. Le père était pire que barge, alors le môme… il n’avait jamais connu quelqu’un avec la magie aussi instable… aussi…consciente. Et c’était surement la magie qui était là, présentement, à voir la tête des membres de la Lincoln… et à voir le mec saigner comme un porc. Miam.

« Mission de merde. »

Bon, au moins, les agents de la Lincoln se faisaient buter sans qu’il ne bouge le petit doigt. Dommage, Phoenix aurait quand même apprécié en buter un ou deux. Son corps entier se braqua quand le regard de mini Davis se stoppa sur Spencer. Non, il ne ferait pas ça. Allait-il la voir mourir? Vraiment? Une haine sans nom l’envahit doucement, et alors que l’adolescent observait la démone qui avait pris son cœur, ou plutôt ce qui en restait, Phoenix eut l’impression de mourir de l’intérieur.

Le souffle lui revint un instant quand Davis demanda à Spencer de détacher les enfants. Avançant doucement alors qu’elle le faisait, Phoenix s’approcha du gamin, se demandant encore comment il pouvait bien le maitriser. Entre temps, il reprit son apparence. Les seins de Sandra le gênait un peu, en fait. Il les préférait plus petit.

« Epargne-là ! Qui que tu sois… épargne-là. La femme qui a tué l’enfant. Elle a essayé de l’empêcher. Regarde ! Elle a une balle dans la tête. Elle l’a tuée. C’est son arme à elle qui l’a tuée. »

Shane le héros, toujours là pour son prochain. C’était Potter en mille fois plus con, ouais. Potter le retour, selon lui. ‘fin, pour une fois, Phoenix allait pas se plaindre de son discours de sauveur. Il était plutôt content de pas avoir à le faire, en fait.

Leur regard se croisèrent alors. Son cœur se serra dans sa poitrine face au sourire presque invisible de Spencer, et le regard dur, il tenta de faire comme si rien n’était. Le coréen réussit avec brio.

« 13 agents sont morts. Les enfants sont en votre possession. Qu’on me tue maintenant ou plus tard, quelle importance ? C’est fini pour moi. C’est fini. »

Rafael semblait bien heureux de sa réponse. La main du gamin se tendit vers elle, prête à tuer, et Phoenix n’attendit pas un instant avant de se mettre face à lui, la baissant. Il n’avait pas peur de la mort.

« Ah non, O’Connell. Laisse la en vie, que Lincoln soit au courant des dommages qu’on a fait. Qu’il soit au courant de tout. Mourir de ta main, c’est trop doux pour elle. »

Il tourna son regard vers l’agente de la Lincoln.

« Non, mourir de la main de son cher Alexander Lincoln, ça va encore plus la faire souffrir. Hein, milady? »

Il lui lança un sourire cruel, envahit de jalousie.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Recalling days of sadness, memories haunt me.
x

Recalling days of happiness, I haunt my memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane

Revenir en haut Aller en bas
 

J'la fais, ta putain de mission | PV Eléonore&Shane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic Hosts  :: Muggles World :: Londres :: Brainstorm Instrument-

Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit